information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
archives Armement Sécurité Stratégies Militaires

Une attaque sur l’Iran ferait au moins 10 000 morts dés le départ

D'apres le rapport du Groupe de Recherche d'Oxford publié sous l'intitulé : " Iran, conséquences d'une guerre". Cette ONG avait déjà publié un rapport avant la guerre en Irak prédisant ce qui allait se passer.



Une attaque sur l’Iran ferait au moins 10 000 morts dés le départ

Le Groupe de Recherche d’Oxford *(Oxford Research Group, ORG), un groupe indépendant anglais vient de publier un rapport écrit par leur consultant en sécurité mondiale, le professeur Paul Rogers, qui est aussi professeur d’études sur la paix à l’Université de Bradford, Grande Bretagne, intitulé "Iran, conséquences d’une guerre". Ce rapport offre une analyse approfondie d’une éventuelle action militaire américaine ou israélienne, ayant pour but de réduire si ce n’est détruire les capacités nucléaires iraniennes. Ce rapport définit à la fois les conséquences immédiates en terme de perte de vies humaines, destruction des installations et des infrastructures, et aussi les réponses iraniennes probables, de grande envergure. Pour le rédacteur de ce rapport, le professeur Rogers, il y a 50% de chance que cette attaque ait lieu, menée par l’armée américaine ou israélienne ou les deux conjointement.

Une attaque sur les installations nucléaires iraniennes serait le signal du début d’une confrontation militaire prolongée qui se développerait probablement et impliquerait l’Irak, Israel, le Liban de même que les Etats-Unis et l’Iran. Le rapport conclut qu’une réponse militaire à la crise actuelle dans les relations avec l’Iran serait une option particulièrement dangereuse et devrait cesser d’être envisagée.

Selon ce rapport, des milliers de militaires seraient tués dés le début, des centaines de scientifiques et de techniciens seraient aussi pris pour cibles par les premiers bombardements aériens dans le but d’éliminer la possibilité que le programme nucléaire puisse se développer. Des bombardements menés contre des infrastructures situées dans des zones urbaines densément peuplées provoqueront la mort de centaines de civils.

Ne pouvant lancer une attaque au sol faute de troupes en nombre suffisant à cause des déploiements en Irak, les américains utiliseront l’armée de l’air et la marine, plus de 100 bombardiers B2, la plupart basés sur des porte avions stationnés dans le golfe persique participeront à une attaque massive simultanée sur 20 installations nucléaires et militaires iraniennes clés. Si parmi les cibles il y a le centre nucléaire de Bushehr, qui sera pleinement actif cette année, un nuage radioactif pourrait s’étendre au dessus du Golfe.

L’Iran répliquera alors par des attaques, utilisant notamment ses 3 sous marins pour bloquer les lignes d’approvisionnement en hydrocarbures dans le détroit d’Hormouz, envoyant aussi des embarcations suicide contre la flotte américaine. Les shi’ites en Irak, le Hetzbollah au Liban pourraient s’impliquer, et des cellules radicales autour du globe s’attaquer aux intérêts américains voir aussi israéliens et à tous ceux soutenant ou participant indirectement à ces attaques.

Les cours du pétrole flamberont aussitôt, provoquant une récession économique mondiale.

Ces attaques ne feront que renforcer l’actuel gouvernement iranien dans le cadre d’une union nationale resserrée, et poussera ce dernier à chercher à développer secrètement et le plus rapidement possible l’arme nucléaire pour se défendre, l'effet inverse de ce qui est recherché. Les relations USA Iran seront basées sur la violence pour les années à venir.

Dans un rapport identique publié par le même groupe avant l’invasion de l’Irak par les troupes américaines et leurs supplétifs, le Groupe De Recherche d’Oxford avait prédit que le régime de Saddam Hussein pouvait être facilement renversé, mais que le pays deviendrait un point chaud de la résistance

Selon ce rapport, des voies alternatives pour résoudre la crise DOIVENT être IMPERATIVEMENT trouvées même si cela est difficile à élaborer.

* Le Groupe De Recherche d’Oxford est un groupe indépendant, une ONG créée en 1982 qui cherche à développer des méthodes effectives pour que les gens puissent apporter des changements positifs aux problèmes de sécurité nationale et internationale en ayant recours à des moyens non-violents.


Site en anglais de l’ORG

Pour télécharger le rapport en anglais en pdf

Sur le sujet

Guerre nucléaire contre l'Iran

Israel Iran USA guerre nucléaire nous voilà

Pour agir avant qu'il ne soit trop tard

Petition de scientifiques: appel des cientifiques contre l'utilisation des frappes nucléaires

Pétition pour tous les citoyens :Pour une solution pacifique à la crise iranienne

Lundi 13 Février 2006
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2