information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
archives Droit International ONU

Un rapport de Privacy International Dénonce la Disparition Rapide de la Protection de la Vie Privée Parallèlement au Boom de l’Industrie de Surveillance.

L’organisation “Privacy International” (PI) vient de publié un rapport inquiétant sur la recrudescence des attaques portées contre le respect de la vie privée, notamment dans les pays occidentaux. A la lecture de ce rapport on peut conclure que La France des « droits de l’homme » est devenue une société de flicage, la pire dans l’UE après la Grande Bretagne, et la situation n’a fait qu’empirer entre 2006 et 2007 (Droite et Sarko au pouvoir). Quelques extraits de ce rapport.



Un rapport de Privacy International Dénonce la Disparition Rapide de la Protection de la Vie Privée Parallèlement au Boom de l’Industrie de Surveillance.

Introduction (PNV)

Privacy International est une organisation non gouvernementale de défense des droits de l’homme basée à Londres avec un bureau à Washington DC. Créée en 1990, elle s’est donnée pour mission de rendre compte des atteintes à la vie privée, des intrusions menées par les gouvernements et les compagnies, et de faire campagne afin de préserver ce qui pour elle constitue le fondement des libertés.

Selon le directeur de PI, Simon Davies, « la protection de la vie privée est entrain de disparaître pays après pays…,même des pays où nous pourrions nous attendre à bénéficier d’une protection de la vie privée forte, tels l’Allemagne et le Canada, sont entrain de plonger dans ce bourbier. »
Selon ce rapport, la protection de la vie privée se dégrade à travers toute l’Europe de l’Ouest, alors qu’on note une amélioration dans les pays de l’ex Union Soviétique en Europe de l’est. Les préoccupations liées au « terrorisme », l’immigration, et la sécurité des frontières conduisent au développement de systèmes d’identification de plus en plus abusifs concernant la vie individuelle privée.

Selon ce rapport, ces tendances sécuritaires « ont été alimentée par l’émergence d’une industrie de surveillance profitable dominées par des multinationales des télécommunications et la création de nombreux traités internationaux qui opèrent fréquemment en dehors des processus judiciaires ou démocratiques ».

Extraits du rapport

Vue d’ensemble

Chaque année depuis 1997, l’ Electronic Privacy Information Center basé aux US et Privacy international basé en Grande Bretagne ont entrepris de mener ce qui est maintenant devenue l’étude analytique sur la surveillance de la vie privée à l’échelle mondiale jamais entreprise. Le rapport sur la Vie Privée et les Droits Humains surveille les développements dans 70 pays, faisant une estimation de l’état de la surveillance et de la protection de la vie privée.

Le rapport le plus recent publié en 2007 et disponible, ICI. C’est probablement le rapport présenté en une seule fois le plus intelligible publié dans le domaine des droits humains. Les participants comprennent d’éminents chercheurs privés, des responsables de haut niveau, responsables de la sauvegarde des libertés constitutionnelles dans leurs pays. Des universitaires, militants des droits de l’homme, journalistes et chercheurs ont fourni des rapports, point de vue interne, documents et conseils…

… Les nouveaux classements mondiaux étendent l’étude à 47 pays (à l’origine 37) et, pour la première fois, fournissent une opportunité d’estimer les tendances.

L’intention derrière ce projet est double. Premièrement nous espérons reconnaître les pays dans lesquels on veille à la protection de la vie privée et le respect de l’intimité. Ceci est fait dans l’espoir que d’autres apprendrons de leur exemple. Deuxièmement, nous avons l’intention d’identifier les pays dont les gouvernements et les organes de régulation de la vie privée n’ont pas réussi à créer un environnement sain pour le respect de la vie privée. Le but ce n’est pas d’humilier les pays en bas du classement, mais de démontrer que c’est possible de maintenir un respect sain de la vie privée à l’intérieur d’une démocratie sécurisée et fonctionnant bien.

Note importante

Cette étude et le classement l’accompagnant mesurent l’étendue de la surveillance et de la vie privée. Ils n’ont pas l’intention de fournir un reflet analytique de l’état de la démocratie ou l’étendue complète de la bonne santé légale et parlementaire, ou les disfonctionnements de ces pays. (Bien que les deux conditions soient fréquemment liées). Le but de l’étude c’est de présenter une évaluation de l’étendue des révélations en matière d’information, de surveillance, d’exploitation de données et l’état général de l’information sur la vie privée.

Résumé des conclusions clés.

Notez SVP que le « pire classement » et « le classement le plus bas » montre des pays qui offrent une performance pauvre sur la protection de la vie privée et des taux élevés de surveillance.

Les classements de 2007 indiquent une dégradation générale de la protection de la vie privée partout dans le monde, reflétant une augmentation de la surveillance et un exercice déclinant des protections.
Les préoccupations concernant l’immigration et le contrôle des frontières ont dominé l’agenda mondial en 2007. Des pays se sont rapidement orientés vers la mise en place de systèmes de bases de données, d’identité et d’empreintes digitales, souvent sans respect des implications sur la vie privée de leurs propres citoyens.

Les classements de 2007 montrent une augmentation au sein des gouvernements de l’archivage de données portant sur des renseignements géographiques, de communications et financiers de tous leurs citoyens et résidents. Cette tendance mène à la conclusion que tous les citoyens, quelque soit leur statut légal, sont sous suspicion.

Les tendances concernant la vie privée ont été alimentés par l’émergence d’une industrie de surveillance profitable, dominée par les multinationales des télécommunications, et la création de nombreux traités internationaux qui opèrent fréquemment en dehors des processus légaux ou démocratiques.

Malgré des changements politiques au sein du Congrès US, des initiatives de surveillance aux US continuent de s’étendre, touchant de la même façon les visiteurs et les citoyens.

Des initiatives de surveillance prises par Bruxelles sont à l’origine d’un déclin substantiel du respect de la vie privée en Europe, érodant les protections même dans les pays qui ont traditionnellement montré une haute considération pour le respect de la vie privée.

La performance concernant le respect de la vie privée dans les plus vieilles démocraties en Europe chute généralement, tandis que la performance dans les nouvelles démocraties devient généralement plus forte.

Les pays en bas de classement dans l’étude continuent d’être la Malaisie, la Russie et la Chine. Les pays tout en haut du classement 2007 sont la Grèce, la Roumanie, et le Canada.

L’Allemagne en tête en 2006 a régressé significativement dans le classement de 2007, passant de la 1ère à la 7ème place, derrière le Portugal et la Slovénie.

En terme de protections statutaires et renforcement de la protection de la vie privée, ce sont les US qui sont le pire pays classé dans le monde démocratique. En termes de protection de la vie privée en général, les US ont de mauvais résultats, étant dépassés par l’Inde et les Philippines et tombant dans la catégorie « noire », marque d’une surveillance endémique.

Le pays le plus mauvais en matière de classement c’est la Grande Bretagne, qui de nouveau tombe dans la catégorie « noire » à côté de la Russie et de Singapore. Cependant pour la première fois l’Ecosse à eu son classement propre et à des résultats significativement meilleurs que l’Angleterre et la Pays de Galles.

L’Argentine est mieux classée que la Slovaquie mais en dessous de l’Afrique du Sud et de la Nouvelle Zealande.

Contexte

Ces dernières années, les parlements dans le monde entier ont passé des lois visant à accroître substantiellement la main mise du gouvernement sur la vie privée de presque tous les citoyens et résidents. Evoquant les nécessités d’»intérêt public » fondées sur la sécurité, l’application de la loi, la lutte contre le terrorisme,et l’immigration illégale, l’efficacité administrative et la fraude à la sécurité sociale,tout cela a fait que les droits fondamentaux concernant la vie privée sont devenus fragiles et exposés. L’extension de la surveillance à un grand nombre de personnes a atteint un niveau sans précédent. Inversement, les lois qui protégent ostensiblement la vie privée et les libertés sont souvent défectueuses – entachées d’exceptions qui permettent au gouvernement d’avoir un droit de regard et de violer la vie privée.

En même temps, les avancées technologiques, les normes technologiques, l’interopérabilité entre les systèmes, et la mondialisation de l’information ont mis une pression extraordinaire sur les quelques protections de la vie privées restantes. Les effets de ces développements ont été de créer des sociétés de surveillance qui alimentent des environnements hostiles pour le respect de la vie privée.

Des gouvernements ont crée des centaines de politiques clés qui, ensemble, peuvent déstabiliser fondamentalement des pans entiers du respect de la vie privée personnelle. Parmi celles-ci, les propositions de création dans toute la société d’une identité « parfaite » utilisant l’empreinte digitale et les données biométriques du scannage de l’iris, la liaison entre les systèmes informatiques du secteur public, le développement de la traque en temps réel, et le contrôle via le spectre des communications, le développement du traçage en temps réel géographique des véhicules et des portables, les données nationales d’ADN, la création d’accords de partage d’ information globale et l’élimination de l’anonymat dans le cyberespace.

Le potentiel d’engagement sur ces développements est actuellement limité à une réponse marginale. Le problème pour la société civile – ou même pour toute personne voulant défier la surveillance – ne se limite pas simplement à l’amplitude de la menace, mais aussi à sa complexité et à sa diversité.
C’est important pour chaque pays de décider rationnellement et ouvertement quel élément de la vie privée devrait être perdu, mais c’est aussi important pour chaque pays de comprendre jusqu’où il est allé en terme de surveillance de masse. C’est pour cette raison que nous avons entrepris ce projet de classement.

Le classement évalue les zones clés de surveillance et contrôle et identifie les mécanismes de protection qui n’ont pas réussi à être opérationnels selon la lettre et l’esprit des protections nationales et internationales de la vie privée. Il se concentre sur les problèmes de développement des politiques, les insuffisances des processus de consultation, les protections légales (ou absence de protection), l’impact de la surveillance sur les institutions démocratiques, les changements dans la nature de la société et les implications pour les libertés individuelles et l’autonomie.

url de l’article

Traduction et introduction de l'article Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org

b[Remarque PNV]

Concernant la France

Sur la carte (voir le rapport) reflétant l’état de la surveillance, la France apparaît en rose/rouge, c'est-à-dire cataloguée comme « société de surveillance de grande envergure ».

Elle est avec la Grande Bretagne le pays de l’Union Européenne le plus surveillé, avec une dégradation des conditions de protection de la vie privée entre l’année 2006 et 2007 (à joindre au bilan de la droite au pouvoir et de Sarkozy, un élément à faire jouer lors des municipales et cantonales)

Resistance au fichage génétique

Racaille Religion Repression les 3 R de Sarko l'américain

Sur la dangerosité du Taser

Dimanche 30 Décembre 2007
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :

La Loi de la Jungle - 04/02/2007

1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2