information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
DICTATURE UE

UE Soumise Aux Dictat US Ou UE Independante ? Demandez Donc Aux Candidats Eurodéputés

Le 26 Mars, le parlement européen a voté à une écrasante majorité - 503 votes pour, 51 contre et 10 abstentions - en faveur d'une résolution " sur l'état des relations transatlantiques" à la suite des élections US . Le texte de cette résolution explique très clairement pourquoi l'Europe en tant que puissance politique est incapable de jouer un rôle indépendant sur la scène internationale.



UE Soumise Aux Dictat US Ou UE Independante ? Demandez Donc Aux Candidats Eurodéputés

Même si cette résolution n'est pas contraignante, elle reflète clairement l'état d'esprit qui règne dans l'hémicycle à Bruxelles à droite comme à gauche, à l'exception de petites minorités Ce texte devrait servir de base pour un débat sérieux à quelques semaines des élections d'un parlement impuissant qui manifeste une soumission totale à Washington.

Ainsi, les eurodéputés croient que parce que " l'investiture d'un nouveau Président ouvre une nouvelle aire de l'histoire des Etats Unis... et que cela a été reçu avec d'immenses attentes dans le monde" cela " a le potentiel de donner au partenariat transatlantique une nouvelle impulsion".

Tout le texte de cette résolution est rempli de déclarations idéologiques. Ainsi : " selon des études la plupart des Européens soutiennent l'idée que l'UE devrait assumer un rôle plus proéminent sur la scène internationale" A partir de là,les eurodéputés en tirent la conclusion que " la majorité des Européens et des Américains pensent que l'UE et les US devraient s'occuper en partenariat des menaces internationales". Aucun sondage, aucune étude cette dernière décennie n'ont été réalisés dont les conclusions affirment cela. Il s'agit belle et bien d'imposer un courant idéologique qui lie l'UE et les US en matière de politique internationale plus spécifiquement sécuritaire et économique.

Les eurodéputés, dont certains se représentent en Juin, parlent surtout pour eux -mêmes, et non pas au nom de leurs électeurs, lorqu' ils affirment que : " dans un monde de plus en plus mondialisé, complexe et changeant, c'est dans l'intérêt des deux partenaires, l' UE et les US, de façonner l'environnement international ensemble, et de se confronter à l'unisson aux menaces communes et défis sur la base du droit international et des institutions multilatérales, en particulier le système de l'ONU, et d'inviter d'autres partenaires à coopérer à cet effort." Ils révèlent ensuite dans ce texte ce qu'ils ont en tête : " Le partenariat transatlantique et l'OTAN sont indispensables à la sécurité collective". Raccrocher l' Europé de la défense à l'OTAN est inscrit dans le traité de Maastricht ( 1992) celui d'Amsterdam (1997) et dans celui de Lisbonne qui n'a toujours pas été ratifié à ce jour, et c'est l'une des raisons pour lesquelles les euroélecteurs ont rejeté ces traités lorsqu'ils ont pu démocratiquement, quoique très rarement, exprimer leur opinion, en France et Hollande en 2005 et en Irlande plus récemment.

Mais les eurodéputés, semble -t -il, ne tiennent pas compte des opinions de ceux qui les ont élus, et qui aspirent majoritairement à un futur pacifique et non pas à être entraînés dans des guerres sans fin, perdues d'avance, pour satisfaire les intérêts coloniaux des élites dirigeantes des deux côtés de l'Atlantique et de leurs alliés, sionistes notamment. En effet, le texte, " presse l' UE et les US de travailler ensemble à renouveler les stratégies pour promouvoir les efforts nécessaires pour renforcer le respect des droits humains et la démocratie au Moyen Orient, (en soutenant les massacres israéliens à Gaza et le boycott du Hamas ndlr) sur la base de leur puissance économique et du "soft power" pouvoir feutré, dans la région." Pas question bien sûr de modérer les ardeurs guerrières des US en Asie car les eurodéputés " soulignent que les valeurs, la sécurité et la crédibilité de la communauté transatlantique sont en jeu en Afghanistan". De plus, ils " pressent l'UE, les US et l'OTAN et l'ONU de définir conjointement un concept stratégique qui intégrera légitimement les composantes d'un engagement international pour augmenter la sécurité dans toutes les régions, renforcer les institutions gouvernementales et locales afghanes, et aider à la construction de la nation et sa prospérité en coopération étroite avec les états voisins".

Que dissimulent-ils d'inavouable, derrière cet effroyable jargon idéologique ?

Reprenant ensuite le discours sioniste sur la menace nucléaire iranienne, les eurodéputés affirment sans preuve que " le programme nucléaire iranien met en danger non seulement le système de non prolifération ( alors que l'Iran est signataire du TNP et ses sites nucléaires sous surveillance de l'AIEA, ce qui n'est pas le cas des bombes nucléaires israéliennes ndlr) et la stabilité de la région et le monde".

En ce qui concerne la Russie, les eurodéputés " appelle l'UE et les US à développer une stratégie commune concernant les 6 pays d'Europe de l'Est ( Moldavie, Ukraine, Georgie, Armenie, Azerbadjian et Bielorussie) incluses dans la Politique de Voisinage Européenne, afin d'obtenir des résultats substantiels et durables dans l'application du nouveau Partenariat en direction de l' Est et Synergie pour la Mer Noire". En clair, les eurodéputés soutiennent la politique d'encerclement US/OTAN à l'égard de la Russie, connu à Washington sous le nom du Grand Echiquier de Zbigniew Brzezinski. Bref un nouveau type de "Guerre Froide" en perspective.

De même les eurodéputés soutiennent l'impérialisme américain en Amérique Latine en pressant :
" les deux partenaires de prêter une attention particulière à l'Amérique Latine et ses organisations régionales en particulier, de coordonner les efforts pour promouvoir la consolidation de la démocratie, le respect des droits de l'homme, une bonne gouvernance, la lutte contre la pauvreté, le renforcement de la cohésion sociale, des économies de marché, le règne de la loi dont la lutte contre le crime organisé et le trafic de drogue, et de soutenir l'intégration régionale de même que la coopération en matière de respect du changement climatique".

Bref, une politique étrangère imprégnée d'une idéologie colonialiste sous couvert de démocratie, droits de l'homme et autres mantras arrogants des élites occidentales dont celles de Bruxelles.

Mais le texte ne s'arrête pas là. La deuxième partie porte sur les "questions économiques et commerciales" et est le reflet à l'identique d'une soumission totale à la politique étrangère US sur ce sujet. Ainsi, les eurodéputés espèrent " réaliser le marche transatlantique unifié dés 2015" et proposent d' "intégrer graduellement les marchés financiers" de même qu'ils sont favorables à "l'amélioration de l'intégration des marchés UE et US". Malgré la crise économique mondiale, un possible effondrement du dollar, pour les eurodéputés c'est bizness comme d'habitude, les US sont un partenaire, ou plus précisément, restent, dans leurs esprits soumis, Le Boss.

Est - ce là ce à quoi aspirent les électeurs ?

A cette " Résolution sur les Relations Transatlantiques" qui n'est autre qu'un texte d'allégeance à la politique étrangère et économique américaine ? Il est bien évident que si on leur demandait par référendum s'ils sont d'accord avec ce texte qui vend l'indépendance de l'Europe, inclus en matière de sécurité, leur réponse serait NON. Mais les eurodéputés de droite comme de gauche se garderont bien d'en parler lors de leur campagne qui pour l'instant, et avec la complicité des médias, en est au point mort. A croire que leur but principal pour cette élection c'est de se faire élire ou réélire par 34 % d'euroélecteurs, chiffre fourni par un sondage récent. Depuis 1979, où pour la première fois les eurodéputés ont été élus par les électeurs de chaque état membre, la participation n'a pas cessé de diminuer passant en une génération de 60% à 40% et maintenant 34%. Autrement dit en gros 1/3 des électeurs.

En matière de démocratie, que les eurodéputés veulent exporter dans les nouvelles colonies US/OTAN/UE, on fait mieux ! Il est grand temps pour eux de balayer devant leur porte, ou plutôt que les électeurs eux-mêmes fassent le ménage.

Avec ce texte, ce que prônent les eurodéputés c'est l'Europe dans les Etats Unis. On comprend mieux maintenant l'intervention musclée du Président US Obama concernant l'adhésion de la Turquie à l'UE, non seulement lors du 60ème anniversaire de l'OTAN mais peu après lors de sa première visite en Turquie.

Qui dirige l'UE ? Obama ou Barroso ? Bien évidemment, la question du pouvoir du parlement européen ne se pose même pas.

Dans les années 60, le Général De Gaulle avait clairement affirmé le besoin pour l'Europe, si elle voulait jouer un rôle déterminant sur la scène internationale, d'établir et préserver une indépendance stratégique à l'égard de Washington. Pourtant, depuis la fin de la Guerre Froide, les politiciens européens et parmi eux les eurodéputés, comme le prouve ce texte, ont accru leur soumission aux US.

Est-ce de cette Union Européenne, soumise au dictat de Washington, que veulent les électeurs ?

Ce texte a été adopté par 503 votes pour, 51 contre et 10 abstentions.. Parmi ces eurodéputés certains se représentent; Demandez leur comment ils ont voté. Pour les nouveaux prétendants aux postes d'eurodéputés, demandez leur qu'elle est leur position sur ce texte. Vous saurez ainsi pour quoi et pour qui voter.









Samedi 25 Avril 2009
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :

Fascisme Financier - 14/11/2011

1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2