information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
archives Armement Sécurité Stratégies Militaires

Turquie : base de prochaines attaques aériennes américaines contre l’Iran ? coopération militaire renforçée avec Israel.

Selon des medias allemands qui font écho aux médias turcs, l’administration Bush prépare ses alliés de l’OTAN à une possible attaque militaire contre des sites iraniens suspects d’activités nucléaires à partir de bases en Turquie. D'autre part, la coopération militaire turquo israélienne est plus florissante que jamais.



Turquie : base de prochaines attaques aériennes américaines contre l’Iran ? coopération militaire renforçée avec Israel.

Turquie : base d'attaques aériennes américaines contre l'Iran

Le quotidien berlinois Der Tagesspiegel a rapporté la semaine dernière que les alliés des américains à l’OTAN ont été informés par les Etats-Unis que ces derniers envisageaient toutes les options pour un changement de régime en Iran. La formule "toutes les options sont sur la table", Bush l’a repris à plusieurs reprises concernant l’Iran ces 18 derniers mois.

L’hebdomadaire allemand Der Spiegel note que "ce qui est nouveau, c’est que Washington semble avoir envoyer des officiers de haut niveau pour préparer les alliés en vue d’une attaque".

Selon l’agence de presse allemande DDP qui cite des "sources sécuritaires occidentales" le chef de la CIA Porter Gross aurait demandé au premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan de fournir un soutien politique et logistique (utilisation de bases aériennes en Turquie) dans le cadre d’attaques aériennes américaines contre des sites nucléaires iraniens et des objectifs militaires. Goss, qui a visité Ankara le 12 décembre aurait aussi demandé la coopération des services secrets turcs pour aider à monter les attaques. Toujours selon cette agence de presse, il aurait fourni au gouvernement turc des informations sur les derniers développements nucléaires iraniens ainsi que sur des liens entre l’Iran et al Quaida.

Le même scénario que pour l’Irak on dirait ?

Toujours selon DDP, qui cite des sources sécuritaires allemandes, les turcs ont recu des garanties qu’ils seraient prévenus à l’avance si et quand les américains lanceront leurs attaques et ont reçu le feu vert pour attaquer eux-mêmes des bases du PKK ( Parti Kurde des Travailleurs) en Iran que le gouvernement turc considère comme responsables d’attaques séparatistes à l’intérieur de la Turquie. Cette agence, qui rapporte les propos d’un haut gradé militaire allemand, affirme que les américains veulent mettre à profit les propos agressifs tenu par le président iranien contre l’état israélien et surtout frapper l’Iran avant que ce pays ne se dote de l’arme nucléaire, l’année 2006 semblant être l’année des opportunités pour cela. L’agence rapporte aussi que des pays arabes amis comme le Pakistan, l’Arabie Saoudite, la Jordanie, ont également été informés de ces préparatifs et assurés qu’ils seraient eux aussi prévenus en temps voulu.

Pour certains experts au sein de l’OTAN, ces "révélations et fuites" dans la presse allemande notamment seraient une façon de mettre la pression sur l’Iran pour l’obliger à négocier, et se montrer plus conciliant dans le cadre des négociations qui doivent reprendre avec les 3 de l’UE ( France Allemagne Angleterre).

Néanmoins, ces spéculations dans la presse allemande sur de possibles attaques aériennes américaines à partir de bases en Turquie, se sont vues renforcées du fait de plusieurs visites de représentants de haut rang américains dans ce pays, dont la sécrétaire d’état américaine Condolezza Rice, le chef de la CIA déjà mentionné Gross, le directeur du FBI Robert Mueller qui aurait fourni aux turcs des informations secrètes concernant le soutien de l’Iran au PKK. Des hauts responsables turcs se sont également rendus tout récemment à Washington, notamment Yasar Buyakanit commandant des forces armées turques qui apres sa visite a fait état d’un renouveau de la coopération militaire américano turque, alors que quelques mois auparavant il tenait à l’égard des Etats-Unis des propos peu aménes sur l’incapacité des forces américaines et kurdes au nord de l’Irak à contenir les militants du PKK qui se trouvent aussi au nord de l’Irak et se disait même prêt à y marcher contre les forces du PKK. Lors de l’attaque contre l’Irak, rappelons- le, la Turquie avait refusé que les américains lancent une attaque terrestre via sont territoire.

Le quotidien turc Cumhuriyet avait déjà mentionné le 13 décembre que Goss avait demandé à Ankara de se tenir prêt à l’éventualité d’attaques aériennes américaines contre l’Iran et la Syrie, qu’il avait même été jusqu’à affirmé que l’Iran avait des armes nucléaires qui menaçaient la Turquie. Washington aurait demandé à Ankara de coordonner sa politique étrangère avec l’Iran, car selon Goss, Téhéran considére la Turquie comme un ennemi et vise à y "exporter son régime".

Enfin le Spiegel a aussi noté la dernière visite récente du secrétaire général de l’OTAN Jaap Hoop Scheffer, bien que cela ne soit pas inhabituel puisque la Turquie est membre de l’OTAN. Mais le Spiegel faisait remarquer que "le nombre de hauts responsables à la sécurité américains et de l’OTAN qui ont visité Ankara a considerablement augmenté ces derniers temps".

C’est un reporter allemand expérimenté en matière de sécurité et de services secrets, Udo Ulfkotte et qui a par le passé été critiqué dans les medias allemands pour être "trop proche" des services secrets allemands du BND (Bundesnachrichtendienst) qui a lancé ces informations via l’agence allemande DDP. En même temps, Ulflotte s’est vu lui- même "bénéficier" d’une surveillance rapprochée et plus des services de sécurité intérieurs allemands qui ont fouillé à plusieurs reprises sa maison et son bureau dans le cadre d’une enquête sur la divulgation de documents classés secrets.

Source : United Press International et journaux mentionnés.


Turquie et Israel une coopération militaire rapprochée qui pourrait servir dans le cadre d’une attaque contre l’Iran

Le chef de l’état major de l’armée israélienne Dan Halutz s’est rendu récemment en Turquie où il a été reçu avec tous les honneurs, quelques jours apres la visite du chef de l’armée de l’air turc Faruk Comerts à Tel Aviv. Le chef de la marine turque doit lui aussi se rendre en Israel d’ici peu.

Au cours de cette visite d’une journée en Turquie Dan Halutz a aussi rencontré son homologue turc le général Hilmi Ozkok, avec lequel il s’est entretenu de l’Iran notamment. Au cours de cette visite, les israéliens et turcs ont réaffirmé leurs intention de continuer leurs exercices militaires communs, et d’utiliser les satellites espions israéliens de façon plus efficaces contre l’islamisme radical dans la région ( sous entendu l'Iran). L’armée israélienne va fournir du matériel de surveillance high tech aux turcs pour sa frontière avec l’Irak afin de détecter toute infiltration des séparatistes du PKK réfugiés au nord de l’Irak. La Turquie a aussi autorisé les israéliens à construire une station radar sur son territoire pour surveiller la Syrie. Le gouvernement turc s’est bien sûr empressé de démentir l’information mais qui le croira ?

Les deux pays ont signé deux accords de coopération militaires en 1996, et Israel participe actuellement à la modernisation de 170 tanks turcs M-60, 54 avions de combat F-4, et 48 avions de combats F-5s qui lui rapporte quelques milliers de millions de dollars. D’autres activités militaires telles que les échanges de pilotes et dans ce cadre là l’utilisation de l’espace aérien turc pour que les pilotes israéliens puissent s’entraîner sur des vols longue distance ce qu’ils ne peuvent faire dans l’espace aérien israélien trop étroit, mais aussi des manœuvres conjointes de différents corps d’armée, et des visites réciproques font également partie de cette coopération militaire rapprochée.

Source presse israélienne

Note

  • Si les israéliens veulent lancer une attaque aérienne contre l’Iran la seule possibilité qu’ils ont ( voir la carte) c’est de survoler l’espace aérien turc, les syriens et les jordaniens n’étant certainement pas enclin à accepter un survol israélien de leur pays.

  • Certains israéliens ont la double nationalité américaine et israélienne et peuvent servir à la fois dans l'armée de l'air américaine et israélienne. Ainsi donc un pilote américano israélien pourrait mener une mission de bombardement en Iran pour le compte de l' US Air Force ou pour l'armée de l'air israélienne selon ce qui peut être politiquement le plus arrangeant.





La Turquie nie avoir donné son aval pour une attaque contre l’Iran à partir de son territoire

Le ministre des affaires étrangères turc Abdullah Gul a affirmé que son pays n’autoriserait pas qu’une agression soit lancée à partir du territoire turc contre l’un des pays frontaliers (Iran, Syrie…)

Dans un interview publié dans le quotidien turc Hurryiet, Gul a nié qu’il y aurait des préparations en cours pour lancer une opération militaire contre l’Iran à partir du territoire turc, précisant que toutes les informations à ce sujet sont sans fondement.

Gul a mis l’accent sur la nécessité de trouver une solution au programme nucléaire iranien par des voies pacifiques précisant que cela ne pouvait se faire en ayant recours à la force militaire.

Il a exprimé le souhait de se rendre en Iran, et d’agir pour un Moyen Orient sans arme nucléaire, déclarant que l’utilisation de telles armes détruirait toute la région.

Source SANA agence arabe syrienne d’informations 21/02/06

1/05/06

Nouveau démenti de la Turquie

Dans un interview à un journal des Emirats Arabes Unis, le ministre des affaires étrangères turc Abdullanh Gul réaffirme que la position de la Turquie est "stratégique" et qu'elle n'acceptera pas que son territoire soit utilisé pour lancer une attaque contre l'un de ses voisins. Le ministre a affirmé que l'Administration Bush avait demandé à pouvoir utiliser la base aérienne de Incirlik pour attaquer l'Iran, offrant pour cela un réacteur nucléaire selon ce même journal Al Biyan.



Israel Iran Etats Unis, guerre nucléaire nous voilà



Turquie : base de prochaines attaques aériennes américaines contre l’Iran ? coopération militaire renforçée avec Israel.

Dimanche 1 Janvier 2006
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2