information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
OTAN

Trafic d’Organes de Prisonniers Serbes Pendant la Guerre du Kosovo : La Clique Mafieuse Actuellement au Pouvoir en a Profité.

Des prisonniers serbes ont eu certains organes internes prélevés et vendus par des Albanais pendant la guerre du Kosovo, selon des accusations portées dans un livre qui vient de paraître, écrit par Carla Del Ponte, l’ancienne Procureur Générale au TPI.



de gche à dte: Hashim Thaci, B. Kouchner, lt gl M. Jackson, bg gl Agim Ceku, gl Wesley Clark
de gche à dte: Hashim Thaci, B. Kouchner, lt gl M. Jackson, bg gl Agim Ceku, gl Wesley Clark

Trafic d’Organes de Prisonniers Serbes Pendant la Guerre du Kosovo : La Clique Mafieuse Actuellement au Pouvoir en a Profité.

Des prisonniers serbes ont eu certains organes internes prélevés et vendus par des Albanais pendant la guerre du Kosovo, selon des accusations portées dans un livre qui vient de paraître, écrit par Carla Del Ponte, l’ancienne célèbre Procureur Générale au TPI.

Carla Del Ponte, qui a quitté ses fonctions en janvier comme Procureur Général au Tribunal de la Haye établi pour juger les crimes commis dans les guerres des Balkans dans les années 90, a dit que des enquêteurs ont trouvé une maison en Albanie qu’on suspecte d’avoir servi de laboratoire pour un commerce illégal d’organes dirigé par des Albanais sous le contrôle de l’Armée de Libération du Kosovo. Il est prévu que la mission de ce Tribunal se termine fin 2008.

Ce trafic d’organe aurait bénéficié à l’actuel « premier ministre » du Kosovo, à l’époque à la tête de l’Armée de Libération du Kosovo, Hashim Thaci, que les puissances US/UE ont placé à la tête de ce gouvernorat OTAN/UE.

Selon Carla del Ponte, ces accusations ont été faites par plusieurs sources, dont l’une d’entre elles a «personnellement fait une livraison d’organe» à l’aéroport albanais pour que cet organe soit transporté à l’étranger, et «a confirmé l’information rassemblée directement par le Tribunal ».

Selon les sources, des hauts responsables de l’Armée de Libération du Kosovo avaient connaissance de ce trafic, un système bien rodé, par lequel des centaines de jeunes serbes ont été transportés par camions du Kosovo jusque dans le Nord de l’Albanie, où ils subissaient des prélèvements d’organes. Carla Del Ponte fournit dans son livre d’horribles détails de ce trafic d’organes, notamment comment certains prisonniers ont été recousus après qu’on leur ait prélevé un rein.

« Les victimes, un rein en moins, étaient alors de nouveau enfermés dans leurs baraquements, jusqu’à ce qu’ils soient tués pour prélever d’autres organes vitaux. Ainsi donc, les autres prisonniers avaient connaissance du sort qui les attendaient, et, selon la source, suppliaient, terrifiés, qu’on les tua immédiatement » écrit Carla Del ¨Ponte.

Selon l’ancien ministre de la justice serbe Vladan Batic : «si ses accusations sont vraies alors ce sont les crimes les plus monstrueux depuis l’époque de Mengele *, et on doit en faire une priorité non seulement au niveau du système judiciaire national, mais au Tribunal International de la Haye. »

Le livre mentionne également une visite faite par des enquêteurs du Tribunal dans une maison au sud de la ville albanaise de Burrel, où ils ont trouvé des traces de sang couvrant une zone étendue de même que du matériel médical.

« Les enquêteurs ont trouvé des compresses, des seringues ayant déjà servi, des fioles vides de médicaments dont certains étaient des relaxants musculaires souvent utilisés lors d’opérations chirurgicales ».

Le Bureau des Enquêtes pour Crimes de Guerre de Serbie a annoncé avoir ouvert sa propre enquête suite à la révélation de ce monstrueux trafic d’organes, de véritables crimes de guerre. A Belgrade, une association de familles de disparus serbes lors de la guerre du Kosovo, et qui jusqu’à aujourd’hui n‘ont pas été retrouvés, a annoncé qu’elle allait porter plainte contre Carla Del Ponte pour n’avoir rien fait lorsqu’elle était en poste à la Haye alors qu’elle avait connaissance de ce scandale.

Source de l’info : un article de Harry de Quetteville à Berlin et Malcolm Moore à Rome « Serb prisoners were stripped of their organs in Kosovo war », publié dans le quotidien britannique The Télégraph 11/04/08 www.telegraph.co.uk
Le Livre en question « "The Hunt: Me and the War Criminals", Carla Del Ponte, Edition Feltrinelli, en italien. Une version anglaise est prévue et sera publiée en janvier 2009. Ce livre porte également sur le Tribunal International établi pour les crimes commis au Rwanda.

*Mengele : médecin nazi qui a supervisé d’horribles expérimentations pour la plupart mortelles faites sur des prisonniers à Auschwitz-Birkenau, et aux sélections pour les chambres à gaz. Responsable de la mort de 400 000 personnes, il a néanmoins réussi à fuir en Amérique Latine et y a vécu sous un nom d’empreint jusqu’à sa mort en 1979.


Kosovo zone de non droit

Independance du Kosovo : le facteur pétrole

CONFERENCE : LA JUSTICE INTERNATIONALE AUJOURDHUI

Tribunaux spéciaux, compétence universelle, Cour pénale internationale : une vraie justice internationale ? Paris, 30-31 Mai 2008, Cité universitaire, Maison internationale (salon David Weill)
Accès : station Cité universitaire (RER B)

Conférence organisée par l’ADIF (Association pour la défense du droit international humanitaire, France), avec la coopération avec l’AIJD (Association internationale des juristes démocrates) et Droit solidarité et la participation d’autres organisations humanitaires

Voir détails en pièce jointe.

OU_EN_EST_LA_JUSTICE_INTERNATIONALE_AUJOURD.doc OU EN EST LA JUSTICE INTERNATIONALE AUJOURD.doc  (46 Ko)


Samedi 12 Avril 2008
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2

TERRORISME | Impérialisme US | OTAN | changements stratégiques géopolitiques | archives Impérialisme Américain 2005-2008