information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Anti Sionisme

Torture En Israël : Exiger La Destitution Du Dc Israélien Yoram Blachar De La Présidence De L'Association Medicale Mondiale.



Dc Yoram Blachar
Dc Yoram Blachar

Plus de 700 médecins de 43 pays différents ont envoyé une lettre de protestation à l'association mondiale d'éthique médicale accusant le président récemment nommé à sa tête, un israélien, d'avoir fermé les yeux sur l'implication de personnel médical israélien dans la pratique de la torture en Israël et demandant qu'il soit démis de son poste.

Le Dc Yoram Blachar, qui a dirigé l'Association Medicale Israélienne depuis 1995, a été nommé à la présidence du WMA *(World Medical Association) en Novembre. Les signataires de la lettre, dont des médecins de haut rang et des professeurs de Grande Bretagne, d' Europe et des US, affirment qu'il n'a pas répondu aux accusations comme quoi certains médecins israéliens tolèrent ou collaborent avec le régime qui utilise la torture contre des prisonniers palestiniens.

Selon la lettre, on peut remonter jusqu'en 1996 et un rapport d'Amnesty International qui concluait que les médecins en Israël travaillant avec les services de sécurité " étaient partie prenante d'un système dans lequel les prisonniers étaient torturés, maltraités et humiliés de sorte que les pratiques médicales en prison entraient en conflit avec l'éthique médicale".

La lettre lancée par le pédiatre Alan Meyers, de la Boston University school of medecine, dit que la présidence de Blachar " bafoue les principes sur lesquels la WMA a été créee en 1947, en réponse aux flagrants abus commis par des médecins allemands et japonais" lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Les médecins ont dit que l'inaction n'était pas une option. La Déclaration de Tokyo de 1975 de la WMA proclamait que " les médecins ne doivent pas accepter, tolérer, ou participer à la pratique de la torture ou d'autres formes de pratiques cruelles, inhumaines ou dégradantes, en toute circonstance, inclus les conflits armés et civils". Il y a deux ans, son assemblée générale annuelle a obligé explicitement les médecins à faire connaître les cas de torture dont ils avaient eu connaissance. " L'absence de collecte de preuve et de dénonciation de tels actes peut être considérés comme une forme de tolérance et de non assistance aux victimes" a décidé la WMA.

Dans un email au Guardian, promettant une réponse, Blachar les a appelé " des accusations imaginaires qui n'ont absolument aucun fondement". Il a affirmé que la plupart de ceux qui ont signé l'appel " n'ont pas pris la peine de vérifier son contenu". Pourtant, il n'a transmis aucune réfutation détaillée.

Meyers a dit que Blanchar avait en fait défendu la participation de médecins israéliens à la torture de prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes. Dans une lettre au Lancet, le journal médical, en 1997, Blachar écrivait : " les règles d' interrogatoire recommandent que seule des "pressions physiqus modérées" ( respectant la loi internationale, et qui ne sont pas inconnus dans d'autres pays démocratiques) soit autorisés"

"Comme vous le savez peut être" a dit Meyers, des "pressions physiques modérées" - la même formule employée par l'Administration Bush dans ses prisons de Guantanamo Bay et les "sites noirs" de la CIA dans d'autres pays (actuellement un sujet de discussions houleuses aux US) - incluent le maintien de prisonniers dans des positions stressantes, le passage à tabac, l'isolement, la privation de sommeil, la soumission à des températures extrêmes de chaud et froid, l'humiliation et d'autres formes d'abus physiques et psychologiques.

"La collaboration de médecins à de tels mauvais traitements est inacceptable, et la défense d'une telle participation de médecins doit disqualifier le Dc Blachar pour occuper tout poste de direction au sein de la communauté internationale de médecins."]i

Meyers, qui est Juif, fait campagne pour la santé et les droits de l'homme en Israël depuis une décennie, mais a dit que tout médecin dans n'importe quel pays qui a été impliqué dans des interrogatoires utilisant des techniques de ce type devrait cesser de pratiquer la médecine. " S'ils l'ont fait aux US, je me joindrais à quiconque cherche à ce que ces médecins rendent des comptes" a-t-il dit.

Plus d'accusations de l'implication de médecins israéliens dans des actes de torture sont apparues dans un rapport du Public Committee Against Torture, une organisation israélienne, qui a fourni des témoignages détaillés de 9 hommes palestiniens interrogés entre 2004 et 2006. Ceux qui critiquent Blachar l'accusent d'être resté silencieux face à ce rapport et les preuves d'Amnesty.

Sir Iain Chalmers, un médecin britannique de haut rang, éditeur de la James Lind Library, et co fondateur de la Cochrane Collaboration, est l'un des signataires de la lettre. " De précédents appels auprès de Yoram Blachar lui-même, dans un certains nombre d'endroits et d'un certain nombre de personnes, afin qu'il réponde à ces accusations fondées sur des faits de complicité médicale à la torture n'ont abouti à aucune réponse adéquate" a-t-il dit.

" Le problème actuel est : la WMA a-t-elle une quelconque crédibilité tant qu'elle continue d'ignorer les personnes qui se plaignent de son acceptation et soutien au Dc Yoram Blachar et à la Israéli Medical Association (IMA)?

"L'IMA n'a fourni aucune réponse satisfaisante concernant les accusations venant à la fois d'organisations israéliennes et d'Amnesty International pendant des années".


Le Dc Derek Summerfield, de l'Institute of Psychiatry au King 's College de Londres, qui a été le coordinateur de la lettre, a dit : " la nomination du président longtemps à la tête de l'IMA pour diriger la WMA, qui est l'organisation mondiale chargée de superviser l'éthique médicale, née des abus commis pendant la Seconde Guerre Mondiale, semble en fait complètement bafouer l'idée qu'il existe un cadre éthique pour ce que les médecins peuvent ou ne peuvent pas faire."

Sarah Boseley, health editor www.guardian.co.uk - Dimanche 21 Juin 2009

http://www.guardian.co.uk/world/2009/jun/21/doctors-israeli-torture-yoram-blachar-resign

* Word Medical Association ( WMA ) : L'Association Mondiale Médicale représente 84 associations médicales nationales et 9 millions de médecins dans le monde. Ses objectifs sont de fournir les meilleures règles éthiques en matière de pratique médicale sur des questions telles que les droits des malades, la recherche sur les êtres humains, la prise en charge médicale en période de conflit et de guerre, la torture des prisonniers, l'utilisation et l'abus de médicaments le planning familial et la pollution.


Pour lire la lettre du Dc Summerfield à l'AMM

Pour protester et pour demander que le Dc Yoram Blachar soit démis de ses fonctions à la tête de la WMA

Contacter la WMA

Pour nos lecteurs français, la WMA se trouve en France, une manifestation devant ses locaux serait bienvenue pour protester et demander le départ du Dc Yoram Blachar de sa présidence :

WMA (World Medical Association)
13, ch. du Levant
CIB - Bâtiment A
01210 Ferney-Voltaire
France

Merci de faire circuler ces informations le plus largement possible.

Complément d'information

La torture sur les enfants : cela se passe en Israël... et depuis longtemps !



Mardi 23 Juin 2009
Traduction Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Mossad Cia et Cie | Boycott Israel | Collaborateurs Des Sionistes | Anti Sionisme | Collaboration Au Sionisme Archives