information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
MONDE ARABE

Territoires palestiniens occupés - Médecins Sans Frontières ainsi que d'autres ONG refusent l'instrumentalisation de l'humanitaire

Si la décision de suspendre l'aide appartient aux Etats, les acteurs humanitaires ne sauraient être les auxiliaires sociaux d'une mesure de rétorsion qui affecte l'ensemble de la population. De plus, l'aide humanitaire n'a ni la compétence, ni les moyens, ni la responsabilité de se substituer à l'Autorité palestinienne, d'assurer les services sociaux, d'administrer les ministères et le système public et de payer les salaires des fonctionnaires. Elle n'a pas à prendre en charge les besoins fondamentaux des populations civiles vivant dans les Territoires occupés, responsabilité qui, selon la quatrième Convention de Genève, incombe à la force occupante, à savoir l'Etat d'Israël.



Territoires palestiniens occupés - Médecins Sans Frontières ainsi que d'autres ONG refusent l'instrumentalisation de l'humanitaire
La petite palestinienne Rafeda Thaer, 3 ans, est morte le crane écrasé par la lourde porte en fer du check point de Kharibtha pres de Ramallah, Cisjordanie occupée, qui s'est refermée brutalement sur elle.

Se taire sur ce qui se passe dans les territoires occupés palestiniens c'est être complice.

Une occupation coloniale sioniste israéliennne de plusieurs décennies, une honte pour l'humanité qui n'agit pas, se tait....Jusqu'à QUAND?

Médecins Sans Frontières refuse le rôle 'd'auxiliaire social' -Communiqué

Suite aux élections législatives de janvier dernier qui ont porté le Hamas au pouvoir, le Canada, les Etats-Unis, puis l'Union Européenne ont décidé de suspendre leur aide financière en direction de l'Autorité palestinienne. Promesse a été faite de, malgré tout, continuer à aider la population à faire face aux besoins de première nécessité, notamment en proposant de redistribuer une partie de ces fonds aux Nations Unies et autres organismes de secours internationaux, afin que ces derniers pallient les conséquences, humaines et sociales, de cette sanction. Médecins Sans Frontières (MSF) estime que cette proposition est inadmissible.

MSF exprime son inquiétude quant à l'avenir socio-économique des populations déjà lourdement éprouvées par des années de conflit et d'occupation. Le risque d'aggravation des privations déjà subies est réel, notamment dans la bande de Gaza où près de la moitié des 1,4 million d'habitants vit déjà sous le seuil de pauvreté. Les bombardements par l'armée israélienne sont intensifs (100 à 300 frappes par jour depuis vendredi dernier), avec le cortège de victimes civiles que cela entraîne, et la fermeture fréquente du principal point de transit des marchandises de Karni a provoqué la pénurie de certains produits de première nécessité.

Si la décision de suspendre l'aide appartient aux Etats, les acteurs humanitaires ne sauraient être les auxiliaires sociaux d'une mesure de rétorsion qui affecte l'ensemble de la population. De plus, l'aide humanitaire n'a ni la compétence, ni les moyens, ni la responsabilité de se substituer à l'Autorité palestinienne, d'assurer les services sociaux, d'administrer les ministères et le système public et de payer les salaires des fonctionnaires. Elle n'a pas à prendre en charge les besoins fondamentaux des populations civiles vivant dans les Territoires occupés, responsabilité qui, selon la quatrième Convention de Genève, incombe à la force occupante, à savoir l'Etat d'Israël.

Cette "instrumentalisation" et cette confusion des genres et des rôles vont totalement à l'encontre de l'indépendance des ONGs et les met, de fait, en danger dans un contexte déjà très instable. En effet, la dégradation des conditions de sécurité, ainsi que les récents enlèvements de personnels internationaux nous ont obligé à évacuer, à plusieurs reprises, nos équipes de nos programmes à Naplouse, Hébron et Gaza.

Craignant une nette dégradation des conditions de vie de ces populations, MSF a décidé de revoir et d'adapter son intervention dans les Territoires palestiniens. L'organisation réaffirme, auprès des Etats, son indépendance financière et opérationnelle. Elle attend des autorités et des acteurs palestiniens, politiques et militaires, la garantie de la sécurité de ses volontaires, palestiniens et expatriés, présents sur le terrain

Paris / Jérusalem, le 13 avril 2006
http://www.msf.fr/site/communiques.nsf/pages/cpTER130406299

Depuis 1989, Médecins Sans Frontières travaille dans les Territoires palestiniens pour répondre aux conséquences violentes du conflit. Nos équipes offrent des soins psychologiques - doublés d'une assistance médicale et sociale - aux familles souffrant de traumas aigus et du manque d'accès aux soins. A l'heure actuelle, notre personnel travaille à Naplouse, Hebron et Gaza.

Pour plus d'informations, vous pouvez contacter:
- Isabelle Merny : +33 1 40 21 28 42
- Kate de Rivero : +33 1 40 21 29 17


Communiqué de Presse commun - Territoires palestiniens : les ONG françaises refusent de servir d´alibi

Des ONG françaises impliquées dans les Territoires palestiniens dénoncent le rôle de substitution à l´Autorité palestinienne que voudrait leur faire jouer l´Union européenne et appellent à la reprise immédiate de l´aide.

L'Union européenne a entériné le 10 avril la suspension de son aide directe à l´Autorité palestinienne.

Selon le principe d´impartialité qui guide nos actions, nous dénonçons les conséquences de cette décision qui apparaît comme une punition collective du peuple palestinien dans son expression démocratique. D´ores et déjà, la Banque mondiale souligne dans un rapport du 16 Mars 2006 que, si la position des pays européens est maintenue, 75 % des Palestiniens vont vivre sous le seuil de pauvreté, contre 60% aujourd´hui.

Fortement dépendantes de l´aide internationale, les institutions palestiniennes ne seront plus en mesure de remplir leurs missions ni de fournir les services de base à la population (éducation, santé, services sociaux).

Même si les ONG françaises sont prêtes à intensifier leurs activités pour venir en aide à la population palestinienne, aucune d´entre elles ne peut et ne souhaite se substituer aux autorités dans leur rôle de prestataires de services publics. L´utilisation des ONG comme alternative pour financer les services de base à la population contribuerait au démantèlement des institutions palestiniennes.

Nous demandons, par conséquent, la reprise immédiate de l´aide de l´Union européenne à l´Autorité palestinienne.

Paris, le 05/05/06

Les ONG signataires :

Cimade
CEMEA - Centres d´entraînement aux méthodes d´éducation active
Comité catholique contre la faim et le pour le développement
Enfants du Monde-Droits de l´Homme
Enfants réfugiés du Monde
GREF - Groupement des retraités éducateurs sans frontières
Médecins du Monde
Secours Catholique-Caritas France

Toutes ces ONG sont membres et observateurs de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine.

Dossier de presse

Contact Presse : Maxime Guimberteau - 01 40 36 41 46 -
pfpalest@club-internet.fr

Rabab Khairy
Secrétaire exécutive
Maxime Guimberteau
Chargé de communication

Plateforme des ONG françaises pour la Palestine
14, passage Dubail
75010 Paris
Tél./Fax. : 33 1 40 36 41 46
E-mail : pfpalest@club-internet.fr
http://plateforme-palestine.org

Membres :
AITEC, Association des Palestiniens de France,Association France Palestine Solidarité, Association des villes françaises jumelées avec des camps de réfugiés palestiniens, CCFD, Cedetim, CEMEA, CICUP, Cimade, Collectif des citoyens juifs et arabes, CVPR, Enfants du Monde - Droits de l'Homme, Enfants Réfugiés du Monde, GREF, Le Mouvement de la Paix, Ligue des Droits de l'Homme, MRAP, Palestine 33, Pays de la Loire-Gaza-Jérusalem, Secours Catholique-Caritas France, Terre des Hommes-France, Union Juive Française pour la paix, Vétérinaires sans Frontières

Observateurs : ACAT, Afran-Saurel, Agir ensemble pour les droits de l'Homme, Amnesty International, Association Pour Jérusalem, Collectif judéo-arabe et citoyen pour la paix - Strasbourg, Coordination Sud, CRID, Fondation France Libertés, Francas, Handicap International, Médecins du Monde, Mouvement International de la Réconciliation, Ritimo, Secours Populaire Français, SIDI, Tiens voilà encore autre Chose !

Terrorisme de l'état d'Israel en photos et vidéo

Dimanche 7 Mai 2006
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2