information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Communautarisme Islamisation racialisation

Sionisme : Un Rêve Antisémite ?

Pour en finir avec le Sionisme, expérience raciste suprémaciste coloniale, une « Loi du Retour » philosémite inversée offrant à tout Israélien juif la possibilité de se réinstaller dans son pays d’origine (ou celui de sa famille) ou celui de son choix, car Sionisme et Antisémitisme sont inextricablement liés.



Les Sionistes ne sont pas des Juifs
Les Sionistes ne sont pas des Juifs

Sionisme : Une idée terriblement mauvaise, insoutenable

Dans un commentaire publié le 17 Octobre dans les informations arabes (Jeddah) le journaliste britannique, Neil Berry, s’est concentré sur une réalité rarement mentionnée dans le monde politiquement correct : le Sionisme est, et a toujours été, un rêve antisémite qui s’est réalisé, fournissant l’espoir qu’en ayant leur propre pays les Juifs pourraient être incités à partir et aller ailleurs.

Berry écrit : « l’homme d’état britannique impérieux, A.J. Balfour, qui a donné son nom à la Déclaration, était un sérieux supporter de l’Alien Act de 1905 spécifiquement conçu pour arrêter le flot de Juifs fuyant les persécutions tsaristes en Russie et cherchant à entrer en Grande Bretagne. Il y a un siècle, les Juifs immigrants étaient perçus par beaucoup comme le sont les Musulmans actuellement, comme des envahisseurs subversifs menaçant le mode de vie britannique… Le Sionisme et l’antisémitisme sont devenus inextricablement liés l’un à l’autre. »

Citant une cause mieux connue, un sujet continuel de honte pour les pays occidentaux, Berry continue : « juste après la liquidation par les Nazis de quelque 6 millions de Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale, les Etats Unis, l’Australie, et le Canada, repoussant les demandes arabes de traiter les Juifs déplacés comme un défi à relever par le monde entier, ont refusé d’assouplir leurs restrictions sur l’immigration faisant en sorte que la grande majorité d’entre eux se déversent en Palestine bien que beaucoup eurent préféré s’installer ailleurs… Herzl, visionnaire, avait prédit que l’antisémitisme deviendrait le plus grand allié du Sionisme ».

Les gouvernements occidentaux qui aujourd’hui ne sont pas antisémites devraient plutôt que de bafouer la justice la décence humaine et le droit international par une soumission aveugle à une expérience raciste suprémaciste coloniale (et par conséquent récoltant la haine de la plupart de l’humanité) ouvrir largement leurs portes à tous les Juifs israéliens qui seraient tentés de reconstruire une vie nouvelle et meilleure pour eux-mêmes et leurs enfants, avec moins d’injustice et moins d’insécurité, en retournant dans leurs pays d’origine ou en émigrant dans d’autres pays de leur choix, leur offrant des droits de résidence immédiats, une assistance généreuse pour s’installer et un chemin rapide pour obtenir la nationalité (s’ils ne l’ont pas déjà).

Une telle « Loi du Retour » serait profondément philosémite, pro juive et, oui, antisioniste. Cela reflèterait une reconnaissance morale éthique et intéressante en soi, que le Sionisme, comme d’autres « ism » connus du XXème siècle, qui ont à une certaine époque capturé l’imagination de millions de gens, était une idée terriblement mauvaise - - non seulement pour les innocents pris et écrasés sur son passage mais aussi pour ceux qui l’ont adopté - - qui est insoutenable, qui ne mérite pas d’être soutenue et qui a déjà causé ( et si elle perdure causera ) des problèmes profonds pour le monde occidental et les relations de celui-ci avec le reste du monde.

La Démocratie et des droits égaux dans un état unitaire sur la terre qui jusqu’en 1948 était appelé Palestine, associés à la liberté de choix (avec des choix attractifs pour se réinstaller ailleurs généreusement proposés) pour ceux qui préfèrent ne pas vivre dans un tel état, offrirait un espoir bien plus grand pour la paix au Moyen Orient que le « processus de paix » basé sur une partition recyclée cyniquement en continu, qu’on reconnaît maintenant largement comme étant une fraude et une farce et qui, même si elle « réussissait » légitimerait simplement, récompenserait et perpétuerait le nettoyage ethnique, le racisme et l’apartheid - - solution peu probable d’une paix durable, encore moins d’un peu de justice.

Si les hommes politiques occidentaux se soucient plus du bien être et du bonheur des êtres humains juifs qu’ils ne le font de l’argent et de la capacité à leur faire du mal de quelques riches et puissants Sionistes , la plupart d’entre eux vivant confortablement et en sécurité loin du Moyen Orient, la démocratie, les droits égaux et la liberté de choix, tous des principes que les états occidentaux disent prôner, pourraient voir le jour en « Terre Sainte ».

Les hommes politiques étant ce qu’ils sont, c’est à la société civile de prendre l’initiative de délégitimer le Sionisme et montrer la voie vers un avenir meilleur pour tous ceux concernés - - et, que vous l’aimiez ou non, tout le monde sur cette planète est concerné.

John V. Whitbeck 19/10/09 – www.counterpunch.org – Juriste international qui a conseillé l’équipe de négociation palestinienne lors des discussions avec les Israéliens. Il est l’auteur de « The World According to Whitbeck ».

Article originellement publié le 20/10/2009

Mardi 21 Septembre 2010
Myriam Abraham traduction

Dans la même rubrique :
1 2

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2