information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Sarkozie

Show Obama Sarko En Normandie : 60 Millions D'Euros De Pub Pour L'UMP Pour Les Européennes



Show Obama Sarko En Normandie :  60 Millions D'Euros De Pub Pour L'UMP Pour Les Européennes

La visite du Président américain, Barak Obama, en Allemagne le 5 Juin, puis en France le 6 Juin pour la commémoration du 65ème anniversaire du débarquement allié en Normandie, marque le soutien politico-médiatique apporté juste avant les élections européennes aux dirigeants européens pro atlantistes, Sarkozy et Merkel, pour orienter le choix des électeurs au dernier moment. Tout ceci se fait dans le prolongement du Show SArkoMerkel pour rappeler aux électeurs français et allemands la force du couple franco allemand et donc de la droite européenne, face à une gauche affaiblie qui a un train de retard en matière de communication électorale. Sarkozy, comme Merkel, interviennent dans cette campagne comme chefs de parti, l'un pour l'UMP, et l'autre pour la CDU. Grand absent de cette élection, Jean Manuel Barroso, le président de la commission européenne, l'ultra libéral pratiquement sûr d'être réélu à son poste, qui "bénéficie" dans l'opinion publique française d'une cote de popularité des plus basse.

Le Show Obama Sarko combien çà coûte ?

Mais combien de millions d'Euros va coûter aux contribuables français ce Show Obama Sarko, un événementiel politique, véritable coup de pub dont va bénéficier gratuitement l'UMP, prévu de longue date mais programmé 24 heures avant le vote, alors même qu'en France toute campagne électorale est interdite la veille des élections?

Ainsi, on peut comprendre pourquoi, Cohn Bendit, le roi des Paillettes VERTES, qui arpente depuis six mois - pour être éligible sur une liste en France il doit y avoir résider 6 mois juste avant les élections - les plateaux TV, studios d'enregistrement , et inonde de sa prose VERTE les colonnes des journaux et sites web, a réclamé à Sarkozy un carton d'invitation (recyclable) pour être sur la photo lors du débarquement d' Obama.

Pour avoir une idée des énormes sommes qui seront dépensées pour ce Show Obama Sarko sur les plages normandes, on peut s'appuyer sur le coût de ses deux précédentes visites, celle au G 20 en Grande Bretagne en début d'année et celle de Strasbourg pour la conférence de l'OTAN pour célébrer son 60 ème anniversaire.

La majeure partie des dépenses des visites d'Obama est lié à l'énorme déploiement en matière de sécurité aérienne, terrienne et navale, pour ses déplacements. Cela implique de mobiliser des agents de sécurité américains de la CIA et du FBI, mais aussi des troupes de l'armée US, dont les frais sont en général pris en charge par le gouvernement américain lui-même, mais également des gendarmes et soldats du pays hôte, aux frais de la Princesse pour ce qui est du 6 Juin. Toute cette mobilisation pour assurer la sécurité de "Yes Weekend" a un coût....exorbitant.

Lors du G 20 la Grande Bretagne, a payé 7,7 millions d'euros, pour assurer la sécurité de Barack Obama sur son sol et la tenue du G 20. Côté nourriture, les cuisiniers de la Maison Blanche l'accompagnaient avec leurs fourneaux et la nourriture. Le fret aérien avait aussi amené "The Beast" (La bête), la limousine blindée présidentielle. Par sécurité, le carburant avait été acheminé depuis les Etats Unis . Le parc automobile d'accompagnement comprenait aussi des dizaines de voitures pour véhiculer des diplomates et leur protection. Les services secrets avaient dépêché 200 gardes du corps. Le convoi comprenait aussi une ambulance militaire et des camions de télécoms. Pour ses déplacements hors route, Barack Obama utilise habituellement l'hélicoptère Mariner One... qui vole en escadrille avec des appareils décorés à l'identique. Il est accompagné d' un officier porteur des codes de lancement des missiles nucléaires. Reggie Love, son assistant personnel, est là aussi. L'un de ses jobs est de fournir en permanence à Obama du chewing-gum pour l'empêcher de fumer... ça de moins à payer pour les contribuables français.

Après le G 20, Obama s'est rendu à Strasbourg en France et Baden Baden en Allemagne pour le 60ème anniversaire de l'OTAN. Là aussi le déploiement sécuritaire était impressionnant, 14.000 policiers et soldats du côté allemand, et une dizaine de milliers d'agents des forces de l'ordre côté français, avec 85 unités mobiles de maintien de l'ordre appelées en renfort pour l'occasion dont 45 compagnies de CRS sur la soixantaine dénombrées en France et 40 escadrons de gendarmes mobiles, auxquels il faut ajouter 75 chevaux de la Garde républicaine, et des forces militaires terrestres et fluviales (vedettes, plongeurs et ponts flottants motorisés). Des batteries de missiles sol-air ont été installées tout autour de la capitale alsacienne, les plaques d'égout ont été scellées, les poubelles condamnées.

Le coût des mesures de sécurité mises en place à cette occasion a été estimé à 110 millions d'Euros, dont 60 millions pour la France. Dans les médias, plutôt peu bavards sur le sujet, le coût de cette visite a été éclipsée par la montée en épingle des incidents qui ont opposé les forces de l'ordre et les provocateurs/casseurs et le coût des dégâts occasionnés par les saccages et autres actes de vandalisme. Pour la ville de Strasbourg (et les Strasbourgeois avec les impôts locaux), qui a elle-même contribué directement aux dépenses protocolaires, le coût aurait été, paraît-il, "astronomique".

En résumé, ci dessous les sommes déboursées provenant directement de la poche des contribuables :

G 20, 7,7 millions d'Euros détournés des besoins urgents en matière économique et sociale de la population en Grande Bretagne;

Conférence de l'OTAN à Strasbourg, 60 millions d'Euros (pour le seul volet sécuritaire) volés dans la poche des contribuables français, détournés des besoins urgents face à une montée record du chômage et une paupérisation croissante des travailleurs précaires et des personnes vivant de minimas sociaux.

En tablant seulement sur les dépenses sécuritaires de Strasbourg, c'est une campagne de pub qui va coûter au bas mot 60 millions d'Euros pour faire élire un maximum de candidats UMP comme eurodéputés.

Cohn Bendit est VERT de jalousie.



Dimanche 31 Mai 2009
La Gauloise Normande qui fume

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Special Présidentielle Sarkozy Dégages Hollande Ecoutes | Sarkozie