information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Collaborateurs Des Sionistes

Public Senat TV Doit-Elle Etre Au Service Du Communautarisme Et Lobbying Sioniste Du CRIF ?

La Chaîne TV du Senat, Public Senat, retransmet en direct pour la troisième année consécutive le Dîner de Cons du CRIF du lundi 2 mars. Les citoyens/contribuables français qui financent cette chaîne publique, sont en droit de se demander si elle n'est pas détournée à des fins de propagande politique communautariste et Sioniste, en rupture avec le modèle républicain, et d'exiger que cela cesse pour préserver la paix sociale.



Public Senat TV Doit-Elle Etre Au Service Du Communautarisme Et Lobbying Sioniste Du CRIF ?

Le Président du CRIF, Richard Prasquier, fait le tour des médias pour promouvoir le Dîner de Cons organisé par le CRIF, officine Sioniste qui a pignon sur rue à Paris. Ainsi donc, il a donné une interview exclusive au Parisien et à Aujourd'hui en France, pour sa rubrique "l'invité du Dimanche", le Parisien du 01/03/09 titrant : " Les Juifs de France affichent leur trouble" et précisant en introduction : "A la veille du dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), son président s’inquiète des violences physiques et verbales dont sa communauté est victime."

Comme a l'accoutumée, Prasquier y joue à la perfection son rôle de victime en chef allant même jusqu'à pronostiquer que, compte tenu de la dégradation économique, les juifs allaient de nouveau être victimes de la chasse au bouc émissaire. C'est à croire que Prasquier, qui puise inlassablement dans les vieux thèmes de l'antisémitisme les transformant en formules incantatoires, n'a de cesse que sa prophétie se réalise, devenant ainsi lui-même le principal agent de l'incitation à l'antisémitisme. Le sociologue Michel Wieworka, cité dans cet article, ne s'y trompe pas :

"Les juifs en France ne sont plus discriminés, mais ils se sentent menacés et incompris. Ils demandent à l’Etat de les protéger. C’est tout l’objet du dîner du Crif, et c’est une rupture avec le modèle républicain classique qui est : vous pouvez être juif dans le privé, mais dans l’espace public, il n’y a que des citoyens français », analyse le sociologue Michel Wieworka (auteur de « la Tentation antisémite », Hachette). « Les juifs ont des raisons objectives de s’inquiéter mais il y a aussi de leur part une dramatisation permanente », poursuit-il."

C'est on ne peut plus clair : le Dîner de Cons du CRIF est en rupture avec le modèle républicain. Non seulement il est en rupture, mais il le sape, en développant un communautarisme débridé, importé d'un Etat raciste d'Apartheid, l'Etat Sioniste, que le CRIF soutient inconditionnellement y compris quand ce dernier commet des crimes de guerre et crimes contre l'humanité. L'objectif est d'imposer sa vision politique tronquée, sectaire, non seulement en matière de politique intérieure, en renchérissant sur le péril "islamique", mais aussi en matière de politique étrangère, en exigeant des plus hauts responsables politiques du pays, y compris du Président, un alignement sans faille sur la politique de Tel Aviv que ce soit dans le conflit israélo-palestinien ou sur le programme nucléaire pacifique de l'Iran, une véritable humiliation pour la France et les Français vécue en direct . A ses fins, et pour faire passer son message le plus largement possible, le CRIF utilise une chaîne publique, Public Senat TV. Il est vrai que le Président du Sénat, Gérard Larcher, est un grand ami de Richard Prasquier. Il a d'ailleurs été l’invité d’honneur, le 29 janvier, du dîner du CRIF de Lyon-Rhône Alpes.

Public Senat TV au service du CRIF et de sa propagande

Public Senat TV a été créée en même temps que la Chaîne Parlementaire, LCP-AN, par la loi du 30 décembre 1999 à l’initiative de Laurent Fabius, alors président de l’Assemblée nationale, et Christian Poncelet, président du Sénat. Elle a commencé à émettre le 25 avril 2000. Son PDG, Jean Pierre Elkabbach depuis 2000, est nommé pour trois ans par le bureau des Assemblées. Elle perçoit une dotation annuelle (argent des contribuables) votée par les parlementaires, la publicité y est interdite. Son Capital est de 120 000 euros détenu par le Sénat et son budget 2009 est, selon son site internet, de 13,7 millions d'euros. Elle n'est pas, comme les autres chaînes publiques à l'exception de LCP-AN, soumise au contrôle du CSA, mais au contrôle juridique, budgétaire et financier du Sénat et aux propres instances de contrôle existantes comme la Cour des comptes, selon les procédures réglementaires qui lui sont applicables.

Elle est présentée par son actuel PDG, Jean Pierre Elkabbach comme suit :

"Née en l'an 2000, Public Sénat a grandi avec la politique. Nous débusquons nos informations au cœur du politique, en toute indépendance et dans le respect du pluralisme.

Entrée dans « la cour des grands », avec la TNT sur le canal 13, Public Sénat est aujourd'hui accessible à plus de 20 millions de personnes, que ce soit par la TNT, le câble, le satellite, l'ADSL et plus récemment sur la téléphonie mobile. Visible en direct dans le monde entier, elle est accessible en simultané via notre site internet www.publicsenat.fr/endirect/chaine.asp.

Seule chaîne entièrement dédiée à l'information politique, la ligne éditoriale de Public Sénat repose sur les 3 D, « Directs, Débats, Docus », et s'est imposée comme la chaîne de référence dans ce domaine. Elle offre ce que les chaînes généralistes ne peuvent offrir : du temps, de la distance, du débat du fond, du direct intégral ainsi que l'interactivité en continu entre les citoyens et le monde politique.

Montrer, expliquer et faire partager la politique aux citoyens pour répondre à leur envie toujours croissante de participer au débat public, telles sont les missions de la chaîne d'information politique Public Sénat."


Choisir la retransmission du Dîner de Cons du CRIF pour la troisième année consécutive dans sa programmation "évènement" est donc bien un acte politique.

En quoi cette retransmission à répétition d'un évènement entièrement communautariste et qui plus est largement dédié à faire passer la propagande Sioniste sur les écrans TV , répond t-elle aux missions d'information de cette chaîne publique payée avec les deniers des contribuables, à savoir :

"Montrer, expliquer et faire partager la politique aux citoyens pour répondre à leur envie toujours croissante de participer au débat public" ?

Montrer en direct comment une organisation communautariste, qui sert de bureau de propagande d'un état étranger, fait du Lobbying auprés des élus de la République Laïque, pour faire pression et influencer directement la politique de la France, en faisant systématiquement du chantage à l'antisémitisme, chantage qui est l'arme principale du régime Sioniste pour parvenir à ses fins politiques, ne peut qu'exacerber les tensions communautaristes qui se sont développées ces dernières années en France, et pour lesquelles le CRIF porte une lourde responsabilité car depuis les autres "communautés" font de la surenchère. C'est mettre en danger la paix sociale, la structure même républicaine laïque de l'Etat français.

C'est pourquoi les citoyens français doivent exiger que Public Senat TV cesse de retransmettre cette opération de Lobbying communautariste Sioniste du CRIF et se concentre sur des évènements qui intéressent la majeure partie des français et non pas un groupuscule dont les actions contribuent à saper le vivre ensemble laïque républicain.

Actions

LE 2 MARS, A PARTIR DE 18H, MANIFESTONS CONTRE LA REUNION DES ASSASSINS ET DE LEURS COMPLICES FRANCO-ISRAELIENS SUR TOUTES LES VOIES D'ACCES AU RESTAURANT DU PRE CATELAN AU BOIS DE BOULOGNE !


Pour ceux qui ne peuvent s'y rendre:

Public Senat TV retransmet à partir de 19h30 le Dîner de Cons du CRIF
sur 13 TNT, l’ADSL, le câble, le satellite et son site internet www.publicsenat.fr/endirect/chaine.asp

Il est possible d'enregistrer cette retransmission avec pour objectif de voir quels étaient les élus présents, et autres personnalités du monde politique, culturel etc... pour dresser une liste des participants à ce Dîner de Cons afin de la publier sur internet.












Dimanche 1 Mars 2009
Myriam Abraham

Dans la même rubrique :
1 2

Mossad Cia et Cie | Boycott Israel | Collaborateurs Des Sionistes | Anti Sionisme | Collaboration Au Sionisme Archives