information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
archives Droit International ONU

Prix Nobel de la Paix à Al Gore : Une Enorme Erreur

Le Prix Nobel de la Paix – particulièrement la partie attribuée à Al Gore - est un choix populiste qui ne peut que dévaluer le Prix lui-même.



Prix Nobel de la Paix à Al Gore : Une Enorme Erreur

Prix Nobel de la Paix à Al Gore : Une Enorme Erreur

Alfred Nobel a écrit dans son testament que le Prix Nobel devrait récompenser « la personne qui aura fait le plus ou le meilleur travail pour la fraternité entre les nations, pour l’abolition ou la réduction des armées existantes et pour l’organisation et la promotion de rencontres sur la paix »

Sans diminuer l’importance du réchauffement climatique et le travail fait par ceux qui viennent de se voir attribuer le Prix – Le Panel Intergouvernemental sur les changements climatiques (IPCC) et Al Gore Jr – c’est particulièrement discutable de leur attribuer le Prix de la PAIX selon l’esprit d’Alfred Nobel – même si on l’interprète en tenant compte de la situation du monde contemporain et non pas de celle de 1895 quand Nobel a formulé sa vision.

Le concept et la définition de la paix devraient effectivement être large. Mais aucun des récompensés n’a apporté de contributions pouvant être comparées à celles d’individus ou d’ONG qui consacrent leur vie à combattre le militarisme, la nucléarisation, les guerres, à réduire la violence, qui travaillent à construire la paix, la tolérance, la réconciliation et la co-existence – les thématiques principales du Prix Nobel de la Paix.

C’est également regrettable que le Prix récompense un travail d’une organisation gouvernementale plutôt que celui de la société civile – non gouvernementale, laissant penser que ce sont les gouvernements plutôt que les peuples qui font la paix.

En particulier, Al Gore – en tant que vice président sous Bill Clinton entre 1993 et 2001 n’a jamais été entendu ou vu comme un faiseur de paix. Clinton-Gore ont eu un programme intensif de construction d’installations militaires US et ont instauré des alliances militaires tout autour de la Russie – et ont raté la plus grande opportunité de l’histoire pour créer un nouvel ordre mondial.

En violation du Droit International et sans mandat du Conseil de Sécurité de l’Onu, ils ont bombardé la Serbie et le Kosovo, sur la base d’une compréhension extrêmement déficiente de la Yougoslavie et une propagande sur un génocide, à l’origine de la situation misérable du Kosovo aujourd’hui (qui risque d’exploser cette année ou l’année prochaine), et ils ont bombardé l’Afghanistan et le Soudan.

Le Prix aurait pu être lié à l’environnement s’il avait été décerné à quelqu’un qui combat l’influence violente militaire ou autre sur l’environnement mondial : pollution militaire, des milliers de bases et des entraînements qui détruisent la nature, guerre environnementale délibérée, militarisation de l’espace et des océans, et – bien sûr – les armes nucléaires qui, si elles étaient utilisées, créeraient plus de chaleur que le réchauffement mondial.

Le Comité Norvégien du Prix Nobel comprend des membres qui ont peu ou pas de formation sur la réflexion et la pratique de la paix. Ceci n’est cependant pas une excuse pour ridiculiser la Paix et le Prix lui-même.

Le prestige du Prix Nobel de la Paix a encore été réduit un peu plus aujourd’hui – ceci s’ajoute à la disgrâce parcequ’il n’a jamais récompensé Gandhi mais des gens comme Kissinger, Shimon Peres et Arafat.

Jan Oberg, 12 octobre 2007, Nagoya Japon. Publié sur http://www.counterpunch.org/

Traduction Mireille Delamarre pour
planetenonviolence.org

Jan Oberg est directeur de la Fondation Transnationale pour la Recherche sur la Paix et le Futur à Luns Suède.

Transnational Foundation for Peace and Future Research

Complément d’information

La contribution de Gore au débat sur le réchauffement climatique c’est à la fois un mélange de statistiques plus que douteuses, de démagogie sur un prétendu “consensus scientifique”, et tout un blablabla sur le « New Age » (Nouvelle Epoque) accompagnée d’un renouvellement spirituel (fabriqué aux USA). En ce qui concerne son partenaire, l’IPCC, son rôle principal a été tous les trois ans d’ignorer le travail des groupes d’experts à sa disposition, dont certains composés de chercheurs tout à fait respectables, et de publier des communiqués de presse alarmistes pour faire la une des journaux américains dont le New York Times. La principale bénéficiaire de cette hystérie collective médiatico politique, de cet agitprop pseudo écologique, c’est l’industrie nucléaire.

Rappelons les effets dévastateurs des bombardements à l’Uranium Appauvri sur la Serbie et le Kosovo dont on parle si peu, et dont Al Gore est pour partie responsable, et pas que : voir aussi les bombardements à l’UA sur l’Afghanistan et sur l’Irak notamment ceux qui ont précédé la Deuxième Guerre du Golfe sous l’Administration Clinton, sans parler des sanctions qui ont provoqué la mort de centaines de milliers d’enfants irakiens toujours aussi sous cette administration avec la complicité honteuse de l’ONU.

En 1999, au cours des 78 jours de l’opération “Ange de la Charité” (sic), l’Otan a largué quinze tonnes d’Uranium sur sept endroits du sud de la Serbie, surtout autour de Vranje et Bujanovac, et près de 20 tonnes sur 105 endroits au Kosovo, en particulier autour de Prizren et de Pec.

Même si à ce jour on ne dispose pas de résultats fiables d’études épidémiologiques sur le terrain, on observe déjà une recrudescence anormale des tumeurs malignes et de la mortalité. Selon des experts écologiques et médicaux, il faut s’attendre d’ici à 2020 à une “explosion” de maladies à tumeurs malignes chez les citoyens de Serbie (et du Kosovo-Metohija), du à l’utilisation d’armes à l’UA. En effet, l’évolution de la malignité provoquée par l’irradiation à l’Uranium Appauvri demande dix à vingt ans, il est donc plus que certain que nous aurons en Serbie en l’an 2020 un énorme accroissement de maladies malignes, ainsi que l’apparition de modifications génétiques chez les humains et les animaux. Ce n’est pas seulement la Serbie qui est contaminée, mais un espace beaucoup plus vaste, car ce métal radioactif se propage facilement sous forme de particules ingérables.

Alors, Al Gore est-il, selon Alfred Nobel : « la personne qui aura fait le plus ou le meilleur travail pour la fraternité entre les nations, pour l’abolition ou la réduction des armées existantes…» ?

Synthèse Mireille Delamarre


En video : documentaire "l'arnaque du réchauffement climatique"


Sarkozy grand VRP de la prolifération nucléaire


Consulter notre rubrique ADM


Samedi 13 Octobre 2007
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :

La Loi de la Jungle - 04/02/2007

1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2