information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Sarkozie

Prisons : Manuel De Reperage Discriminatoire Stigmatisant Pour Les Detenus Musulmans

Un manuel va être distribué au personnel pénitentiaire en Europe et notamment en France pour apprendre à reconnaître les signes de "radicalisation" des détenus de confession musulmane. Se laisser pousser la barbe en est un.



Prisons : Manuel De Reperage Discriminatoire Stigmatisant Pour Les Detenus Musulmans

Prisons : Manuel De Reperage Discriminatoire Stigmatisant Pour Les Detenus Musulmans
Des responsables de la sécurité de plusieurs pays européens, dont la France, l'Allemagne, l'Autriche, ont développé un manuel d'aide destiné aux autorités pénitentiaires pour empêcher, selon leurs dires, que les prisons ne deviennent des "incubateurs d'extrémistes musulmans".

Ce manuel comprend une liste de signes sensés indiqués que le prisonnier est entrain de se radicaliser, tel le fait de se laisser pousser la barbe par exemple.

Ce document a été distribué lors d'une conférence de deux jours (mardi et mercredi) à huit clos réunissant des experts européens de la sécurité. .

L'un des principaux promoteurs de cette initiative discriminatoire à l'égard des détenus de confession musulmane n'est autre qu'un français, Christophe Chaboud, chef de l'unité de coordination anti terroriste en France qui déclare que les prisons "peuvent faciliter et accélérer" la radicalisation des détenus qui sont souvent " trés déstabilisés" et par conséquent malléables. Interrogé par téléphone, Chabout a dit que " ce n'est pas une question de religion mais de confrontation avec l'occident". Autrement dit pour lui il s'agit d'un problème lié au " clash des civilisations". Selon Chabout, la France a travaillé avec certains partenaires européens partageant les mêmes préoccupations sur la "radicalisation des musulmans" en prison.

Ce manuel contient des informations sensibles tirées de l'expérience de responsables européens et autres, dont la police de New York City, et pour des raisons de sécurité ce manuel ne sera pas rendu public a affirmé Chaboud.

Selon les experts la "radicalisation" peut aller de l'intérêts développé pour des livres religieux à l'hostilité à l'égard de non musulmans se manifestant par le refus de se doucher avec eux. Plusieurs hauts responsables de la sécurtié ont dit que l'apparition des barbes était un signe particulièrement fort d'alerte à la "radicalisation".

Lors d'une interview, le directeur administratif national des prisons, Claude D'Harvourt a dit que sur 64 000 détenus, 80 sont considérés comme des extrémistes durs, La ministre de l'intérieur, MAM, quant à elle parle de 100 détenus. Bien qu'on n'est pas de données chiffrées précises, les musulmans sont sur-représentés au sein de la population carcérale, constituant parfois même une majorité au sein de certaines prisons.Ce qui vaut pour la France vaut ausi pour d'autres pays européens.

Le porte parole de l'Observatoire International des Prisons, Hugues de Suremain a dit craindre qu'un tel manuel stigmatise encore plus les détenus musulmans et l'un des aumoniers musulmans des prisons, Moulay el Hassan Alaoui-Talibi, a dit que le fait de se laisser pousser la barbe n'etait pas un signe sûr de "radicalisation". "On peut avoir des personnes qui ne se laissent pas pousser la barbe ou ne porte pas une djellaba et qui peuvent être bien plus dangereux que ceux qui le font" a -t-il fait remarquer.

A l'évidence ce manuel et son contenu risquent de pousser le personnel pénitentiaire à adopter une attitude discriminatoire vis à vis des détenus musulmans.

C'est inconcevable qu'un tel manuel discriminatoire soit une source de formation du personnel pénitentiaire. Il faut exiger son interdiction.

Sources de certaines informations www.jpost.com 02/10/08

Jeudi 2 Octobre 2008
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Special Présidentielle Sarkozy Dégages Hollande Ecoutes | Sarkozie