Impérialisme US

Plus D'Implication Du Pentagone En Afrique : Clinton Confirme

Hollande a entraîné la France dans une guerre que l'armée française n'a pas ni techniquement ni humainement les moyens d'assumer seule. Bien que sur le point de quitter son poste de Secrétaire d'Etat lors d'une intervention devant le Comité des Affaires Etrangères du Sénat Hillary Clinton a révélé quels étaient les objectifs de l'Administration Obama II en Afrique : élargissement de la "guerre contre le terrorisme" au continent africain.



Plus D'Implication Du Pentagone En Afrique : Clinton Confirme

Malgré les fanfaronnades d'Hollande et de son ministre de la défense Jean Yves Le Drian l'armée française a du faire appel à d'autres pays dont les US pour ses transports de troupes et équipements militaires mais aussi pour assurer le ravitaillement en vol de ses avions de combat. il est question de 2500 soldats français déployés au sol. Mais en première ligne de combat cela veut dire tout au plus 800 soldats le reste servant pour la logistique ravitaillement ect....

Quand les médias propagandistes relaient une information telle des combats " au corps à corps" pas besoin de sortir de St Cyr pour savoir que tout ceci est du bluff.

Il se peut que "nos alliés américains" attendent que les troupes françaises et africaines - que tous sont unanimes à considérer comme incapables de mener à bien une telle guerre sur un territoire qui fait 2 fois la superficie de la France avec une importante zone désertique- s'empêtrent dans des combats meurtriers avant d'intervenir militairement dans le cadre d'une offensive bien préparée incluse une campagne de psyop - ce que n'a pas fait Hollande - montrant ainsi une nouvelle fois qui est le maître.

Une intervention et implantation d'AFRICOM est inéluctable déjà programmée depuis longtemps.

Hillary Clinton qui doit bientôt quitter le Département d'Etat US a fait devant le Comité des Affaires Etrangères du Sénat une intervention dont l'objectif n'était pas tant de parler de ce qui s'est passé lors de la liquidation de l'ambassadeur US à Benghazi en Libye ,Chris Stevens, et trois autres officiers américains, mais de plaider pour une intervention militaire et politique renforcée en Afrique du Nord et plus particulièrement en urgence au Mali.

Clinton a mis en garde les Sénateurs contre "la menace d'extension du djihadisme" dans la région, une menace qu'elle considère comme directe pour les intérêts des US dans la région . Elle a mis l'accent sur l'intervention militaire française au Mali contre des islamistes armés tout en évoquant aussi les menaces qui pèsent sur des alliés africains des US tels le Nigéria riche en pétrole, de même que l'instabilité endémique en Libye qui secoue le gouvernement fantoche mis en place après la chute de Kadhafi liquidé par l'OTAN.

Clinton a donc demandé aux Sénateurs d'accroitre les moyens mis à la disposition d'AFRICOM de même que l'aide militaire fournie par les US à certains gouvernements de la région pour qu'ils puissent se défendre eux-mêmes. Les US ont investi des centaines de millions de dollars en entraînements et fournitures d'équipements pourtant sans grand succés comme cela a été le cas pour l'armée malienne incapable de repousser seule l'avancée de combattants islamistes venus du Nord Mali.

"Nous sommes actuellement confrontés à une extension de la menace djihadiste. Un grand nombre des activistes d'Al Qaeda ont quitté l'Afghanistan et le Pakistan. Nous en avons tué un grand nombre inclus Ben Laden mais nous devons reconnaître que c'est un mouvement mondial".

Hillary Clinton a bien évidemment omis de mentionner que ces djihadistes islamistes plus ou moins liés à Al Qaeda sont des rejetons de la CIA et des services de renseignements pakistanais importés en Afghanistan dans les années 80 pour combattre l'ex Union Soviétique et qui ensuite selon les besoins sont envoyés combattre là où il faut défendre les intérêts américains principalement dans des pays et régions riches en ressources énergétiques comme c'est le cas en l'Afrique du Nord.

"Ce que nous devons faire c'est de reconnaître que nous sommes embarqués dans un combat à long terme. Ce qui veut dire que nous devons nous concentrer sur des endroits qu' historiquement nous n'avons pas choisi ou ne devions pas choisir".

En clair l'Afrique n'était pas jusqu'à une époque récente dans le collimateur de l'impérialisme colonial US mais est entrain de le devenir pour contrer l'implantation chinoise et russe sur ce continent, une nouvelle "Guerre Froide" US versus Russie et Chine vient donc de démarrer.

Hollande a mis l'armée française au service de la conquête coloniale US de l'Afrique espérant récupérer quelques miettes de l'ancienne "grandeur de la France coloniale" ( Françafrique). Raison pour laquelle Hollande a affirmé dés le début de SA guerre que l'armée française serait engagée au Mali aussi longtemps que nécessaire. Ce n'est pas lui qui décide au final combien de temps les soldats français vont devoir servir de supplétifs pour le Pentagone.

Hillary Clinton elle - même a reconnu que les combats au Mali ressemblaient à ce qui s'est passé en Afghanistan.

"Cela va être un menace durable trés sérieuse car si vous regardez la taille du Nord Mali sa topographie ce n'est pas seulement du désert mais aussi des grottes - cela nous rappelle quelque chose. C'est un combat à venir. Mais un combat nécessaire. Nous ne pouvons pas permettre que le Nord Mali devienne un refuge sûr ".

Clinton a ajouté que les états faibles et ceux avec de nouveaux gouvernements issus du "Printemps arabe" avaient besoin du soutien des US.

"Nous avons oeuvré à améliorer la sécurité autour du Nord Mali autour d'un certain nombre de pays. L' Algérie est la seule a en avoir les capacités. La plupart des pays ne l'ont pas. Actuellement nous sommes entrain de mettre sur pied une force africaine d'Ecowas ( Communauté Economique des Etats d'Afrique de l'Ouest) pour que des soldats africains soient en première ligne du combat."

Clinton a cité la Somalie comme preuve de ce que l'armée US et l'aide diplomatique pouvaient accomplir sur le terrain citant les interventions militaires des armées d'Uganda et du Burundi entraînées et financées par les US contre les rebelles somaliens Al Shabab considérés comme une menace pour les intérêts US en Afrique.

A noter que la Somalie en Afrique de l'Est est un "état failli" justement après l'ingérence américaine.

Peut importe pour Hillary Clinton les US doivent intervenir aussi en Afrique du Nord .

"Nous devons prendre la décision que nous allons faire la même chose en Afrique du Nord".

Hillary Clinton a reconnu que ces djihadistes ont tiré profit de l'instabilité de la Libye sans évoquer la guerre de l'OTAN/Sarkozy pour liquider Kadhafi admettant qu'ils bénéficient des armes pillées des stocks de l'armée libyenne mais aussi d'armes provenant d'autres pays sans citer lesquels le Qatar par exemple qui arment ces djihadistes en Afrique du Nord en Syrie ect...

"Cette boîte de Pandore d'armes venant de ces pays au Moyen Orient et en Afrique du Nord est la source de l'une de nos plus grandes menaces. Il ne fait aucun doute que les terroristes algériens avaient des armes provenant de Libye. Il ne fait aucun doute que ce qui reste d'AQMI a des armes venant de Libye nous devons faire un meilleur boulot".

Hillary Clinton a mis l'accent sur le rôle d'AFRICOM surtout sur celui qu'il est appelé à jouer.

"AFRICOM a été crée il y a environ 10 ans. Je pense que beaucoup de gens se sont demandés à l'époque pourquoi avoir un autre centre de commandement dans le monde et pourquoi en Afrique. Je pense que nous devons maintenant porter plus d'attention à AFRICOM sa capacité à l'intérieur de l'Afrique".

Le QG d'AFRICOM se trouve actuellement en Allemagne.

A l'évidence Clinton appelle les Sénateurs américains à soutenir ce qui sera l'un des plans militaires de l'Administration Obama II à savoir l'implantation d'AFRICOM sur le continent africain et l'installation de bases US dans le plus grand nombre de pays africains possible inclus le Mali.

Hollande est partie prenante de cette colonisation militaire US de l'Afrique. Lors de sa campagne présidentielle Il avait affirmé qu'il mettrait fin à la FrançAfrique promesse tenue puisqu'il aide activement à mettre sur pied l'USAFrique.







Mercredi 23 Janvier 2013
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

TERRORISME | Impérialisme US | OTAN | changements stratégiques géopolitiques | archives Impérialisme Américain 2005-2008