information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
MONDE ARABE

Palestine : Bush Devrait Rester Chez Lui

Bush entame une visite au Moyen Orient, la troisième en six mois, pour maintenir une façade dans les soit disantes «négociations de paix» israélo palestiniennes. Même Mahmoud Abbas n’y croit plus, et risque de démissionner avant même qu’Olmert quitte son poste de Premier Ministre, inculpé pour des affaires de malversations financières.




Palestine : Bush Devrait Rester Chez Lui

Bush Devrait Rester Chez Lui

Si George Bush était un vrai ami d’Israël, (difficile d’exiger qu’il soit un « vrai ami » des Palestiniens ndlt) il profiterait de l’enquête menée à l’encontre du premier ministre Ehud Olmert comme excuse pour rester chez lui demain. Sauf s’il a un lapin à sortir de son chapeau, cela fera la troisième fois en six mois que le Président des Etats-Unis montre aux Palestiniens et à tout le Monde Arabe qu’ils perdent leur temps en essayant de mettre fin à l’occupation par des moyens pacifiques. Non seulement les choses ne se sont pas améliorées depuis qu’il a fait pression sur des douzaines de dirigeants de par le monde pour venir à Annapolis fin novembre 2007, mais depuis l’occupation a progressé, tandis que la vision de deux états a régressé. Le nombre de nouvelles constructions dans les colonies ces derniers mois n’a d’égal que le nombre de barrages ajoutés depuis la dernière visite de Bush à Jérusalem en janvier.

Bush est complice d’un acte criminel bien plus important que tous les actes criminels dont est suspecté le premier ministre Olmert. Chaque discours fait par le Président est un pas de plus pour exposer la fragilité des cercles palestiniens qui lient leur destin collectif à la déclaration d’Annapolis, qui s’engageait à « faire tous les efforts pour conclure un accord avant la fin de 2008 ». A la lumière des blocages dans les négociations, il est probable que le Président palestinien Mahmoud Abbas (Abu Mazen) démissionnera avant même qu’Olmert ne démissionne (Olmert s’est engagé à démissionner s’il était inculpé dans une affaire de malversations financières ndlt).

Le pari des Etats-Unis, qui a échoué, sape également la crédibilité des dirigeants de l’Egypte, de l’Arabie Saoudite et de la Jordanie. Chaque visite infructueuse de Bush en Israël éloigne la Ligue Arabe de sa propre initiative de paix de mars 2005, et fournit plus de munitions à l’Iran et la Syrie dans leur lutte pour l’hégémonie au Moyen Orient, sur et par-dessus l’axe modéré sunnite. (Dans la bataille pour l’hégémonie au Moyen Orient, et pour assurer leur domination, les israéliens poussent à la confrontation Shi’ite Sunnite ndlt). Gaza et le Liban sont juste le commencement.

Si Bush se préoccupait du fait qu’Israël reste un pays juif, il n’aurait pas laissé Abbas quitter la Maison Blanche le mois dernier battu et affligé. Le Président palestinien lui a dit que quand les délégués palestiniens pour les négociations ont vu les positions israéliennes, ils ont pensé qu’Olmert et Tzipi Livni plaisantaient. En plus de toutes les « blocs de colonies » incluant bien sûr les « doigts » territoriaux d’Ariel, de Ma’aleh Adumim et de Givat Ze’ev, les Israéliens ont demandé à conserver le contrôle de la Vallée du Jourdain, de presque tous les environs de Naplouse, tout en conservant intact les colonies juives dans cette zone – soit au total 600 KM2, l’équivalent d’environ 10% des territoires. Israël a aussi demandé que l’ensemble de Jérusalem, inclus le saint bassin entourant la vieille ville, et la vieille ville elle –même, reste sous souveraineté israélienne, la Palestine aurait le contrôle du Mont du Temple, déjà sous contrôle des autorités musulmane du Waqf de toute façon ; pas un seul réfugié ne serait autorisé à revenir pour respecter le droit au retour Palestinien, et Israël ne reconnaîtrait aucune responsabilité pour le sort des réfugiés de 1948.

Ou bien Bush ne comprend pas, ou il se fiche de ce qui va se passer ici dans les mois qui viennent si personne n’arrive à ramener les négociations au point où elles se trouvaient lors des discussions de l’époque Clinton à Taba. Le cercle rapproché d’Abu Mazen le pousse à mettre fin aux discussions et à abandonner la solution à deux états. De plus, on le presse de dissoudre immédiatement l’Autorité Palestinienne, ce qui balaierait ce qui reste des Accords d’Oslo, une claque pour Israël. Lors de la dernière convention du Comité Exécutif de l’OLP, et en rencontrant les reporters, Abu Mazen a distribué des copies d’un article d’Adnan Abu Ouda, né à Naplouse et anciennement ministre au sein du gouvernement jordanien, appelant à un démantèlement unilatéral de l’Autorité Palestinienne.

Un document récemment publié par l’Institut Reut, à Tel Aviv, présente une compilation de preuves que les fondations sont entrain d’être établies d’une demande palestinienne d ‘un seul état et pour le retour à la lutte armée contre Israël. Le document suggère également que même parmi les dirigeants de la population arabe d’Israël, le soutien pour la solution à deux états s’amenuise et un tournant est pris à la place pour embrasser la solution d’un état bi national.

« Je suis prêt à prendre des décisions qui impliqueront des compromis douloureux « avait déclaré Olmert lors d’un dîner d’état organisé en l’honneur de Bush en janvier, ajoutant « nous n’avons pas d’intérêt à retarder l’échéance. Nous ne voulons pas faire traîner les négociations, au cas ou il y aurait sur le front palestinien des changements pour le pire. Et nous ne voulons pas retarder le processus alors que nous avons un tel soutien politique de la part des Etats-Unis. »

De quel soutien parlait-il ? En parlant des avant postes juifs à l’époque Bush avait annoncé fermement : « ils devraient être démantelés… nous en avons parlé pendant 4 ans. L’accord c’était de se débarrasser de ces avants postes de ces avants postes illégaux *, et ils devraient être démantelés.»

Que va dire le Président demain ?

Akiva Eldar www.haaretz.com 12/05/08


* Non seulement ces avants postes sont illégaux mais toutes les colonies sont illégales en droit International. De plus, le nombre de constructions dans les colonies ne cesse d’augmenter, de même que le nombre de colons dans les territoires occupés. Toutes ces « négociations de paix » sont une énorme farce, pour gagner du temps, et imposer sur le terrain un état d’Apartheid pire que le régime d’Afrique du Sud.

Introduction et Traduction Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org

Israël est-il un "état juif"?

Palestine: pas de place pour deux états

Lundi 12 Mai 2008
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2