information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
archives Armement Sécurité Stratégies Militaires

Objectif de L’armée de l’Air US : « Contrôle Total » de «La Totalité« des Ordinateurs

En plus de vouloir dominer totalement la planète et l’espace (Guerre des Etoiles) les Américains veulent également dominer le Cyber Espace.



Objectif de L’armée de l’Air US : «  Contrôle Total » de «La Totalité«  des Ordinateurs

Objectif de L’armée de l’Air US : « Contrôle Total » de «La Totalité« des Ordinateurs

L’Armée de l’Air US veut se doter d’une série d’outils de piratage pour avoir « accès « à – et un « contrôle total » - de – tout type d’ordinateur existant. Et une fois que les guerriers de l’information seront opérationnels, l’Armée de l’Air veut qu’ils aient à l’œil « les infrastructures d’information de leurs adversaires, sans que cela puisse être détecté ».

Mener la guerre en ligne fait partie d’un intérêt croissant du gouvernement US. L’Armée de l’Air a récemment crée un commandement du Cyber Espace comportant une Charte pour dominer les réseaux de la même façon que les avions de combat dominent l’espace aérien. Le Département de la Sécurité Intérieure, Darpa, et d’autres agences, se regroupent autour d’une initiative de cyber sécurité nationale avec un budget de 30 milliards de dollars. Cela inclus des tests électroniques à distance, ou des pirates informatiques (hackers) peuvent tester les derniers modes d’attaques électroniques.

« On avait besoin d’une armée pour combattre une guerre, maintenant tout ce dont on a besoin c’est d’une connection internet » selon une publicité récente de l’Armée de l’Air.

Lundi, le Laboratoire de Recherche de l’Armée de l’Air a lancé un programme de 11 millions de dollars pour rassembler des outils hardware et software pour un « Agenda Offensif de Domination du Cyber ». « Présente un intérêt, toutes les techniques qui permettent l’accès à l’utilisateur et/ou à la racine, « selon ce qui est noté dans une demande de propositions, «à la fois pour les PC fixes ou les plateformes de portables informatiques… Tous les systèmes opérationnels, connexions, applications et hardware. » Il ne s’agit pas d’une simple étude scientifique informatique croyez bien ; « On attend des efforts de recherche déployés dans le cadre de ce programme qu’ils aboutissent à des capacités complètes fonctionnelles ».

A l’opposé de ce que proposait un colonel de l’Armée de l’Air, de «détruire les sites internet ennemis avec des botnets * militaires » le Laboratoire de Recherche encourage une approche d’infiltration « profil bas et lente ». L’attaque préférée consiste à faire profil bas, et puis « exfiltrer des informations furtivement » des réseaux des adversaires.

Mais finalement, l’Armée de l’Air veut considérer toutes sortes de « techniques et technologies » pour « tromper, nier, interrompre, dégrader, ou détruire » des systèmes hostiles. Et «en plus de ces principaux concepts », le Laboratoire de Recherche aimerait que des études soient faites sur le « Développement d’une Technologie de Défense Proactive Botnet », la « réinvention d’un système de mise en œuvre de protocole réseau » et de nouvelles antennes, basées sur des nano tubes au carbone.

Traditionnellement, l’Armée a été particulièrement peu disposée à parler d’opérations offensives en ligne. Au lieu de cela, on s’est habituellement concentré sur la protection contre des attaques électroniques. Mais depuis un an environ, le ton a changé - - et est devenu plus belliqueux. « le Cyber est un champ de combat guerrier… comme l’espace aérien, et favorise l’offensive » a dit Lani Kass, assistant spécial du chef d’état major de l’armée de l’Air qui auparavant a dirigé le service de la force d’engagement dans le Cyber Espace. » Si vous adoptez une position de défense dans le Cyber, c’est déjà trop tard ».

« Nous voulons pénétrer les sites et les détruire dés la première attaque » a ajouté le Lt. Gen ; Robert Elder, commandant de la 8ème Force Aérienne, qui se concentre sur les questions de réseaux.

«Un adversaire a besoin de savoir que les US possédent des moyens de destruction puissants hard et soft dans la Cyber guerre pour attaquer le système d’information de l’adversaire et les systèmes de commande et de soutien à tous les niveaux », d’après ce qui est noté dans un récent rapport* du Département de la Défense. « Tout adversaire potentiel, allant d’états nations à des individus voyous… doit considérer… qu’une attaque sur des systèmes US aurait des conséquences fortement indésirables pour leur propre sécurité ».

Noah Shachtman 13 mai 2008 http://www.wired.com/

Traduction Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org


*Botnet : c’est un ensemble de robots connectés en réseau partageant les mêmes informations, ou un ensemble de machine zombies qui sont exploitées de façon malveillante.

* Le dernier rapport faisant écho à cette rhétorique est intitulé « Defense Intelligence Strategy« (en pièce jointe)

Slogan de l’Armée de l’Air US « US Air Force Above All » (L’ Armée de l’Air US est Au Dessus de Tout »). Cela renvoie au slogan nazi : « Deutschland, Deutschland über alles , (L'Allemagne doit dominer le monde).

Inquiétude des scientifiques face à la banalisation de l'utlisation des nanotechnologies

Jouets américians : jouets pour apprentis terroristes

Defense_Intelligence_Strategy.pdf Defense Intelligence Strategy.pdf  (2.62 Mo)


Jeudi 22 Mai 2008
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2