information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
archives Armement Sécurité Stratégies Militaires

Nucléaire iranien : manœuvre anglaise dans les coulisses du Conseil de Sécurité

Le Sunday Times a publié le 22 mars le texte intégral d’une lettre confidentielle de John Sawers, l’un des principaux diplomates anglais en charge du dossier iranien, envoyée le 16 mars à ses collègues français allemands et américains dans laquelle il développe la stratégie anglaise pour obtenir le soutien des chinois et des russes sur une action plus dure à l’égard de l’Iran. Cette lettre permet de jeter un coup d’œil rapide sur l’univers glauque des manipulations diplomatiques anglaises, françaises, allemandes et américaines, pour pousser à la guerre contre l’Iran.



Fuite d’une lettre dans laquelle un diplomate britannique définit la stratégie pour l’Iran

"Stanislas de Laboulaye, Michael Schaefer, Nick Burns, Robert Cooper".

Nick, Michael et moi-même avons discuté hier comment manœuvrer lors de la rencontre E3+3 à New York lundi. Nous sommes tombés d’accord sur le fait qu’il nous fallait avoir une idée commune sur ce qui se passerait au Conseil de Sécurité après la période spécifiée dans la déclaration présidentielle proposée. J’ai accepté de faire circuler un texte court que nous pourrions utiliser comme note de discussion avec les russes et les chinois. Il est en pièce jointe.

Il est implicitement mentionné dans le texte que nous n’allons pas amener les russes et les chinois à accepter des sanctions significatives dans les mois qui suivent, certainement pas sans qu’il y ait eu plus d’efforts pour convaincre les iraniens.

Kislyak pourrait argumenter que ces efforts devraient commencer tout de suite après que la déclaration présidentielle soit acceptée. Notre propre appréciation là-dessus, c’est que les iraniens ne se sentiront pas vraiment sous pression par le PRST (presidential statement -déclaration présidentielle) et ils ont besoin de savoir que des mesures plus sérieuses sont en préparation. Cela veut dire introduire dans le dossier iranien la base du chapitre VII. On pourra aussi avoir besoin de contrer les arguments des iraniens comme quoi l’appel à la suspension (de l’enrichissement de l’uranium ndlt) est "volontaire". Nous pourrions faire les deux en faisant en sorte que la suspension volontaire soit une demande obligatoire venant du Conseil de Sécurité, dans le cadre d’une résolution que nous aurions pour objectif d’adopter, disons, début mai.

En contrepartie de l’accord des russes et des chinois, nous pourrions vouloir proposer des mesures incitatives qui pourraient être présentées aux iraniens comme une nouvelle proposition. Idéalement, cela devrait avoir l’accord explicite de la Russie de la Chine, des Etats-Unis, de même que des E3, bien que Nick voudra étudier la portée d’une telle présentation. Nous pensons qu’il nous faut mettre ceci au point pendant le mois de juin, et cela pourrait se faire en marge de la rencontre des ministres des affaires étrangères au G8. La période précédent le sommet du G8 sera celle pendant laquelle notre influence sur la Russie sera à son maximum, et nous devons nous organiser en fonction de cela.

En parallèle au fait d’accepter une nouvelle proposition, nous voudrons aussi lier la Russie et la Chine à un engagement sur d’autres mesures qui seront prises par le Conseil de Sécurité si les iraniens échouent à s’engager positivement. Il y sera fait référence dans la quatrième démarche. Nous ne voudrons pas, à cette étape être explicite sur ce que cela implique alors. De larges négociations seront nécessaires en mai/juin.

Je ne suis pas sûr de ce que nous pourrons obtenir lundi. La perspective d’une rencontre à l’échelle ministérielle des E3+3 à Berlin le 30 mars permettra à Kislyak d’avancer cela dans les dix jours. Mais je crois que nous aurons besoin de toute façon d’une rencontre au niveau ministériel pour obtenir un accord pour ce type d’approche, comprenant une résolution mentionnant déjà le chapitre VII.

Nous avons noté l’appel à une conférence entre les cinq vendredi après midi. Puis je suggérer que nous la faisions à 15.30GMT. Nous aurons besoin d’être circonspects concernant une ligne de conduite ouverte, mais comme nous ne projetons pas de passer un texte aux russes et aux chinois, je ne pense pas que nous avons besoin de rentrer dans les détails de la résolution. Ce que nous avons besoin c’est d’un accord de principe.

Dans l’attente de notre rencontre à New York lundi.

Source Times on Line: www.timeonline.co.uk

Note

Actuellement, la Russie comme la Chine s’opposent à ce que le dossier du nucléaire iranien soit directement pris en charge par le Conseil de Sécurité et que des sanctions soient envisagées. Les deux pays tiennent à ce que ce soit exclusivement l’AIEA qui continue de s’occuper de ce dossier, et visent un renforcement du TNP. Ils s’opposent également à toute référence au chapitre VII porte ouverte à une intervention militaire unilatérale (comme cela a déjà été le cas par les américains et britanniques et leurs supplétifs avec l’Irak). Le ministre des affaires étrangères russe a dit que "la Russie et la Chine s’opposent aux tentatives d’exploiter la situation concernant le problème nucléaire iranien pour satisfaire l’agenda unilatéral d’un pays".

Source : agence russe ITAR TASS www.itar-tass.com

Solidarité avec les enfants de Tchernobyl subissant toujours les séquelles de la catastrophe nucléaire

Jeudi 23 Mars 2006
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2