information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
archives Armement Sécurité Stratégies Militaires

Nucléaire iranien - El Baradei envisage un compromis avec l’Iran

Le Directeur Général de l’Agence Internationale à l’Energie Atomique prépare un nouveau compromis pour résoudre le "problème" posé par le programme nucléaire iranien



Nucléaire iranien - El Baradei envisage un compromis avec l’Iran

Nucléaire iranien - El Baradei envisage un compromis avec l’Iran

Le Directeur Général de l’Agence Internationale à l’Energie Atomique prépare un nouveau compromis pour résoudre le "problème" posé par le programme nucléaire iranien. L’objectif serait de favoriser un échange de garanties pour que l’Iran puisse continuer ses recherches sur l’uranium enrichi, tout en s’abstenant d’en produire à grande échelle.

Dans une conversation avec des diplomates, El Baradei a dit que le fonctionnement de la centrale iranienne d’enrichissement d’uranium de Natanza était lié à une question de souveraineté nationale, une réalité dont il faut tenir compte. Il pense également qu’il ne se passera rien au Conseil de Sécurité de l’ONU lorsqu ‘il présentera son rapport, car la Russie et la Chine, qui possèdent un droit de véto, sont opposées à des sanctions contre l’Iran. La dernière décision de l’AIEA demandait qu’un rapport soit fait au Conseil de Sécurité et non que le cas de l’Iran y soit référé ("report" et non "refer", les russes et chinois ayant bien insisté sur le choix de "report").

Selon des sources européennes, le prochain rapport du Directeur Général de l’AIEA concernant le respect par l’Iran de ses engagements vis-à-vis du TNP ne proposera aucune recommandation en ce qui concerne des mesures futures à prendre, inclus celle éventuellement de référer le dossier nucléaire devant le Conseil de Sécurité.

Les représentants des pays membres du Comité des gouverneurs de l’AIEA recevront ce rapport le 27 février, le Comité tiendra une cession le 6 mars prochain.

Une possibilité d’élargir les pouvoirs de l’AIEA dans le cadre de la surveillance du programme iranien et de sa conformité avec les engagements vis-à-vis du TNP, est envisagée. Ce nouveau pouvoir pourrait être confié à l'AIEA par une résolution spéciale prise par le Conseil de Sécurité. Ce serait une nouvelle base internationale légale sur laquelle reposerait les activités des experts de l’AIEA en Iran.

Source : agence russe d’information ATAR TASS www.itat-tass.com 19/02/06

Remarque

Le Docteur Douste Blazy, parachuté de la santé au ministère des affaires étrangères, a ausculté récemment la carte des sites nucléaires iraniens, puis affirmé que c’était un programme nucléaire militaire clandestin.

Qui lui a soufflé une telle ânerie ?

Washington ?

Tel Aviv ?

Mettre fin à l'hystérie sur le programme nucléaire iranien




Lundi 20 Février 2006
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2