information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
archives histoire traditions 2004-2008

Non-violence commémoration - Du 8 mai 1945 au 17 octobre 1961 Une succession de crimes racistes du colonisateur

Le 17 octobre 1961, "nos ancêtres les gaulois" avaient retrouvé leurs instincts de chasseurs. La Vérité ne peut être occultée, encore moins souillée par une loi scélérate faisant l'apologie de la colonisation et demandant, quelle honte, que son " côté positif" soit enseignée à nos enfants. Le temps est venu, et il y a urgence, de demander que la colonisation, comme le stipule Henri Alleg, soit reconnue comme CRIME CONTRE L'HUMANITE et puni en tant que tel.



Non-violence commémoration - Du 8 mai 1945 au 17 octobre 1961 Une succession de crimes racistes du colonisateur

Le 17 octobre 1961,

Du 8 mai 1945 au 17 octobre 1961

Une succession de crimes racistes du colonisateur qui
tue à visage découvert cette fois sous les yeux de ses
propres concitoyens lesquels prennent alors conscience
que les Algériens ne sont pas Français.

Ceux parmi les Français qui ont osé braver les forces
de police et aider les blessés et surtout dénoncer les
massacres, la violence, le racisme se sont vus
maltraités et même menacés.

C'était le 17 octobre 1961 lors d'une manifestation
non-violente contre le couvre-feu qui leur était
imposé, des dizaines d'Algériens ont été assassinés à
Paris par des fonctionnaires de police aux ordres de
leurs supérieurs.

Ces manifestants sans armes, battus à mort, jetés dans
la Seine, ces Algériens, ont réussi à montrer ce
jour-là aux Français et au monde que "nos ancêtres les
Gaulois" (ce qu'on essayait de nous faire apprendre
dans nos livres d'histoire nous les noireauds de la
colonie) avaient retrouvé leurs instincts de
chasseurs.

Abida Z.

Bref rappel des faits

Le 17 octobre 1961 à Paris, une manifestation pacifique de dizaines de milliers de manifestants d’origine algérienne (hommes, femmes, enfants) qui protestaient contre le couvre feu qui leur était imposé, a été violemment réprimée. Il y eut des dizaines de morts, des milliers de blessés et des milliers de déportés.

Ainsi, l’hypocrisie de la République éclatait en octobre 1961, quand les Algériens, soi-disant citoyens français, étaient soumis à un traitement discriminatoire collectif puisque le couvre-feu était appliqué à eux et à eux seuls.

Ces massacres, les autorités françaises se sont employées pendant quarante ans à les effacer de la mémoire collective, comme bien d'autres d'ailleurs, liés à la colonisation.








La colonisation un crime contre l'humanité

"La couardise demande : est-ce sûr ?
L'efficacité demande : est-ce politique ?
La vanité demande : est-ce populaire ?

Mais la conscience demande : est-ce juste ?
Et il vient un temps où l'on doit prendre une
position

Qui n'est ni sûre, ni politique, ni populaire --
Mais on doit la prendre simplement parce qu'elle est
juste."

Dr Martin Luther King Jr.


A l’occasion de la sortie de "Mémoire algérienne" chez Stock, Politis de septembre a publié un long entretien avec Henri Alleg.

Henri Alleg, responsable communiste, qui dirigeait " Alger Republicain" un des seuls quotidiens à dénoncer la violence coloniale et souvent censuré pour cela d'ailleurs, a été raflé par les paras, torturé par l’armée française dans l’Algérie d’avant l’indépendance. Henri Alleg, c’est aussi l’auteur de "la Question", récit des tortures infligées par l’armée française en Algérie

Dans cet entretien Henri Alleg demande, en écho à tous ceux que la brutalité du colonialisme répugne, que soit votée une loi pour que le colonialisme soit déclaré crime contre l'humanité.

Ci dessous, des courts extraits de cet interwiew.

"La seule chose que je voudrais, c’est qu’on n’attende pas cent cinquante ans comme dans le cas de l’esclavage : on n’a pas condamné les esclavagistes pour leurs crimes, mais l’esclavage en tant que tel. Je souhaite donc qu’on condamne la colonisation, en tant que système, comme un crime contre l’humanité…"

..."Or, au contraire, on assiste à des choses incroyables, comme cette loi qui se félicite de la colonisation en Algérie et, pire, qui demande qu’on enseigne ce mensonge dans les écoles"

"... On peut craindre aujourd’hui un certain recul de ce point de vue, quand on voit de grands responsables, aux Etats-Unis ou en Israël, expliquer qu’il va falloir légaliser la torture et voir comment l’exercer".
.
Mémoire algérienne, Henri Alleg, Stock

Lire notre article sur les évènements de Sétif du 8 mai 1945



Lundi 17 Octobre 2005
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2