information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
EcoDictature Verte

Mega Propagande Ecologique : 2009 "Home" 2010 "EcoCops" La Dictature Verte Et Ses Taxes En Marche

La dictature verte libérale de Bruxelles ne lésine pas sur les moyens pour imposer l'Ecologie Planétaire comme nouvelle idéologie d'asservissement des peuples. Après le film "Home", projeté opportunément l'avant veille des élections européennes, une série TV "EcoCops" est prévue pour 2010. DCB, "Fureur Verte" Jouit.



Mega Propagande Ecologique : 2009 "Home"  2010 "EcoCops" La Dictature Verte Et Ses Taxes En Marche

"Inscrire l'écologie dans les consciences"

Le succés d'Europe Ecologie aux élections européennes repose principalement sur sa campagne de propagande savamment orchestrée par le maître manipulateur libéral réformiste vert de Bruxelles, Cohn Bendit, et son complice alterecolo, Bové. Cette campagne, amplement relayée par tous les médias, a culminé par la projection à 48 heures du vote, du film Home de Yann Arthus-Bertrand, produit par Luc Besson et surtout financé par François-Henri Pinault, le patron de PPR (Pinault-Printemps-Redoute), et ami proche de Sarkozy. Le Groupe a participé à hauteur de 10 des 12 millions d'euros du coût de production, argent provenant de la très écologique industrie du luxe française, un plus "Vert" donc pour l'image du groupe. Le message, subliminal ou non, est clair et martelé en boucle tout le long du film :

« Inscrire l'écologie au coeur des consciences. »

Les moyens mis en oeuvre pour diffuser cette propagande sont à la hauteur des ambitions du Nouvel Ordre Mondial au service duquel travaille Cohn Bendit depuis toujours, en France en 1968, puis en Allemagne avec les Verts - de même que son ami Joschka Fischer qui a été se "ressourcer" en 2007 au Council on Foreign Relations - et maintenant avec Europe Ecologie. L'épopée écologique planétaire a été activée pour canaliser la remise en cause de cette gouvernance mondiale source d'inégalité extrême, et pour neutraliser tout mouvement qui pourrait constituer une menace pour l'élite dirigeante dont Cohn Bendit fait partie de même que son ami Sarkozy. Elle repose principalement sur des scénarios catastrophes "naturelles", dont le réchauffement climatique, la soit disant menace de disparition de la planète, les pandémies (grippe aviaire, grippe porcine...) etc.... Elle joue entièrement sur l'émotionnel, plonge les spectateurs dans une abîme apocalyptique et les renvoit à leur instinct de survie. Elle utilise pour se faire des mégas moyens "hollywoodiens" pour marteler son message :

"Inscrire l'écologie au coeur des consciences"....

En d'autres termes, politiquement parlant c'est : si vous voulez survivre, votez Ecologie.


C'est dans ce contexte qu'à été mis à disposition d'un large public transnational le documentaire "Home". Grande première en matière de propagande, le film s'est trouvé accessible simultanément :

Gratuitement sur le Web, pendant dix jours sur YouTube;
Dans 184 salles en France et aussi dans 130 pays;
A la télé sur France2 le vendredi 5 Juin à 20h35;
En projection géante - à Paris sur le Champ de Mars le 5 Juin vendredi à 22h00;
En DVD.

Qui peut croire que cela n'a pas été sciemment orchestré sachant en plus par qui ce film a été financè?

Ce film de propagande qui se présente comme un documentaire suit d'autres documentaires de propagande du même type, tel que celui de l'ancien vice-président américain Al Gore "Une vérité qui dérange", ou "La onzième heure" dont Leonardo di Caprio est le narrateur.

Préparer les Esprits à la Dictature Verte et ses EcoCops/EcoFlics

Europe Ecologie de Cohn Bendit se situe dans la mouvance libérale dite réformiste mais en fait surtout opportuniste/pragmatique. C'est la forme la plus évoluée du Libéralisme qui "pompe" chez ses adversaires de quoi alimenter sa machine à enrichir quelques uns en appauvrissant l'immense majorité de l'Humanité. En cela Cohn Bendit et Sarkozy sont de la même "lignée". Sarkozy a "pompé" les thématiques de l'extrême droite et une partie des électeurs du FN en 2007, et Cohn Bendit vient de "pomper" les thématiques de l'extrême gauche - volet social du programme d'Europe Ecologie, bien sûr non applicable dans son univers libéral - et une partie de l'électorat de centre gauche, extrême gauche, en 2009. Cohn Bendit, dans une interview accordée ce mardi à Libération qui, soit dit en passant, lui a fait une propagande d'enfer pendant la campagne des élections européennes, et continue de le faire (Merci Mr Rothschild !) affirme que pour être président il faut être un "tueur" et récuse toute ambition pour la présidentielle de 2012. Pourtant, Cohn Bendit - même s'il ne se présentera pas à la présidentielle n'étant pas français - est belle et bien un tueur : de Mai 68, et maintenant de Mai/Juin 2009 (plus précisément des revendications sociales de ce début d'année également "neutralisées" par les syndicats au nom de leur sacro sainte unité). D'autre part, Cohn Bendit n'a pas hésité à flinguer Bayrou dans l'Emission "A vous de juger " de FR2. Faisant partie de l'élite mondiale libérale dirigiste, Cohn Bendit sait que Bayrou est considéré par celle-ci comme l'ennemi public N°1 à abattre avant 2012 car il est le seul actuellement comme présidentiable à pouvoir battre Sarkozy. Bien sûr, tout cela n'a pu que réjouir l'ami de Cohn Bendit, Sarkozy.

La machine de propagande verte est extrêmement bien huilée et la prochaine étape est déjà programmée avec la diffusion d'une série TV " EcoCops" en 2010 : 12 épisodes de 50' chacun. Cette série TV est présentée sur le site EurovisionTV comme étant produite par la société de production Magma Films une société de production indépendante germano-irlandaise qui occupe I["un bon créneau sur le marché de la création de programmes à fort concept]i et est reconnue "pour ses capacités à produire des programmes humoristiques et originaux qui dépassent les sensibilités culturelles locales, pour s'adresser à des audiences internationales. Eurovision TV affirme que le projet est en cours de développement grâce au soutien du Fonds de Développement de la Télévision de l'UER, de même que de la DG Recherche de la commission Européenne. La présentation qui en est faite sur le site d'Eurovision TV parle d'elle -même :

"L'intégrité biologique de notre planète est en danger. Des criminels impitoyables polluent notre air, notre sol et notre eau. Une nouvelle classe d'agents très spéciaux entre en action!

Interpol a créé cette brigade spéciale pour d'empêcher les crimes environnementaux et lutter contre eux: Les ECO COPS - jeunes, éduqués et futés


Située dans un décor européen moderne, la nouvelle unité est fière de disposer de larges pouvoirs, qui lui permettent d'être au-dessus des législations nationales d'Europe lorsque sont commis des crimes "verts", et lorsque l'argent fait peu de cas de la vie humaine. (Les caractères gras sont de notre fait).

Cette nouvelle série télévisée actuellement en développement est une fiction basée sur des personnages à forte personnalité et des questions contemporaines controversées qui sont pertinentes, immédiates et potentiellement dangereuses pour la vie des téléspectateurs.

Le thème de cette série, ce sont les écocrimes. Son principal objectif est certes de divertir, mais chaque épisode reposera sur des événements réels qui ont une forte résonance sur les téléspectateurs du monde entier. Cette série permettra une prise de conscience aiguë des dangers imminents et de l'effet domino des écocrimes locaux et internationaux, qui peuvent avoir des effets directs, maintenant et dans un avenir prévisible.


On est bien là une nouvelle fois dans un scénario catastrophe dont le but est clairement défini : faire peur pour obtenir une adhésion inconditionnelle à l'idéologie écologique. Ce procédé dit de la "terreur" - on a eu la peste brune maintenant on a la peste verte - a été et continue d'être utilisé par des régimes totalitaires, et l'Ecologie en fait partie. Ce qui se cache derrière toute cette propagande verte, c'est "l'éclosion" de toute une série de taxes vertes au niveau européen mais aussi national. La preuve, dans un article du Figaro en ligne de ce matin intitulé "Taxe pour le climat : les pistes du gouvernement" on pouvait lire que le gouvernement Sarkozy veut profiter de la vague verte des élections européennes en France. Ainsi donc, Christine Lagarde et Jean-Louis Borloo vont présenter ce mercredi un livre blanc sur les conditions d'une mise en œuvre d'une «contribution énergie climat». L'objectif selon l'article c'est de "taxer les consommateurs des énergies les plus émettrices de gaz à effet de serre responsable du changement climatique". Ce livre blanc vise à s'interroger "sur la possibilité de taxer les énergies les plus polluantes, mais aussi la consommation d'électricité."

Et qui paiera cette ou ces taxes ?

Les entreprises (seront exonérées celles soumises à des quotas carbone) mais aussi les ménages. L'article précise que : "...selon une source gouvernementale, «si on instaure une contribution sur une assiette large et qu'on inclut les ménages, elle pourrait rapporter entre 5 et 6 milliards d'euros ». Soit, à 2 milliards près, le montant que le gouvernement doit trouver pour compenser la suppression de la taxe professionnelle. D'où l'envie de Bercy de pousser le sujet jusqu'au bout, même s'il est délicat politiquement...."

La dictature verte est en marche. Cohn Bendit et Europe Ecologie, Sarkozy et son "Grenelle de l'Environnement", s'entendent comme deux larrons en foire. Après 2007, certains se sont mordus les doigts d'avoir voté Sarkozy. Après Juin 2010, beaucoup vont se mordre les doigts de s'être laissés gruger par Cohn Bendit, "Fureur Verte", et d'avoir voter pour Europe Ecologie.


Mardi 9 Juin 2009
La Gauloise Qui Fume

Dans la même rubrique :

Humour | EcoDictature Verte | Economie