information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
COLONIALISME JUDEO SIONISTE

Lieberman Ministre Des Affaires Etrangères D'Extrème Droite Israélien En Europe Mardi Prochain

Au Raspoutine sioniste ( photo ci dessous) réservons lui l'accueil que mérite tout colon raciste, fasciste sioniste.



Lieberman Ministre Des Affaires Etrangères D'Extrème Droite Israélien En Europe Mardi Prochain

Selon le quotidien israélien Haaretz, le ministre des affaires étrangères israélien a prévu une visite en Europé démarrant mardi prochain. Il doit faire escale à Rome, Paris (le 5 mai), Berlin. Il doit y rencontrer les ministres des affaires étrangères de ces 3 pays respectivement Franco Frattini, Bernard Kouchner et Frank-Walter Steinmeier. Il doit également se rendre en République Tchèque actuellement à la tête de la Présidence tournante de l'UE et ce jusque fin Juin. La République Tchèque est un défenseur inconditionnel de la cause sioniste en Europe. Lors de son voyage il a prévu de faire pression sur les gouvernements de ces pays pour qu'ils se préparent à une rupture du dialogue US Téhéran sur son programme nucléaire, et soutiennent des sanctions plus dures. Israël voit d'un mauvais oeil toute ouverture vis à vis de l'Iran, et compte bien faire pression pour que cette amorce de dialogue soit limitée dans le temps et qu'on passe rapidement à la phase amplification des sanctions. Mais la Maison blanche vient de faire savoir qu'il n'était pas question de date butoir dans les négociations avec Téhéran et que cela prendrait du temps. Malgré cela, aux Etats Unis, le Lobby sioniste au Congrès est déjà à pied d' oeuvre pour faire voter un texte sanctionnant les pays et entreprises qui fourniraient du pétrole raffiné à l'Iran. Cela fait déjà plusieurs mois qu'Israël veut imposer un embargo sur l'essence importée par l'Iran (40% de sa consommation intérieure). Lieberman vient aussi pour faire pression sur l'UE pour qu'elle dégèle le renforcement des relations UE Israêl, gelé après les massacres récents de Gaza.

Lieberman a tenu et continue de tenir des propos inacceptables et a une position extrême anti règlement du conflit israélo palestinien. Ci dessous quelques extraits de ses positions énoncées lors d'une interview accordée en exclusivité au quotidien israélien de droite/extrême droite le Jérusalem Post le 28/04/09 intitulé " The world according to Lieberman" ( Le monde selon Lieberman).

Lieberman à peine en poste depuis 1 mois se dit fatigué des "slogans" entendus de la bouche de ses homologues étrangers : occupation, colonies, solution à deux états, la terre en échange de la paix. Ses mots clés à lui : sécurité (pour Israël) une économie plus forte pour les Palestiniens et la stabilité ( pour tous).

En clair pour Lieberman, un état palestinien, c'est Niet !

Bien qu'ayant déclaré récemment que l'Iran n'était pas la première menace pour Israël mais le Pakistan et ses bombes atomiques, il insiste pour lier le conflit avec les Palestiniens au prétendu conflit avec l'Iran. Comme il le dit " c'est impossible de résoudre un quelconque problème dans notre région sans résoudre le problème de l'Iran... Si la communauté internationale veut résoudre les problèmes du Moyen Orient, c'est impossible car le plus grand obstacle pour trouver une solution ce sont les Iraniens". Pourtant, le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad a récemment déclaré que si les Palestiniens étaient d'accord pour créer leur état dans les territoires occupés en 1967, l'Iran se conformerait à la volonté du peuple palestinien. Pour Lieberman il est hors de question d'envisager une telle possibilité. De plus, il insiste pour que les Palestiniens reconnaissent le caractère juif d'Israël. Bien qu'il ne présente pas cela comme une pré-condition pour reprendre les négociations, il sait pertinemment que c'est la ligne rouge à ne pas franchir pour les Palestiniens y compris ceux dits " modérés" dont Mahmoud Abbas. Pour les Palestiniens c'est inacceptable car en effet cela reviendrait à reconnaître le caractère raciste de l'état sioniste et à nier les droits fondamentaux dont celui d'égalité citoyenne des Arabes palestiniens citoyens israéliens, qu'ils soient Musulmans ou Chrétiens. Concernant l'idée de reprendre des négociations indirectes avec la Syrie via la Turquie pour restituer le Golan occupé depuis 1967, Lieberman a ridiculisé cette idée.

Sur le conflit israélopalestinien :

"Nous devons clarifier notre position. La véritable raison ( du point mort avec les Palestiniens) ce n'est pas l'occupation, ce ne sont pas les colonies, ce ne sont pas les colons. Ce conflit est réellement un conflit profond. Il a commencé comme tous les autres conflits nationaux. Actuellement c'est plus un conflit religieux...."

Sur ce que veulent les Palestiniens, Lieberman répond par une approche typiquement colonialiste :

"... Qu'est qui est plus important pour les Palestiniens ? Je pense aussi que c'est très clair - l'économie. Maintenant, je le dis en tant que colon, nous à Nokdim ( la colonie en Cisjordanie occupée où habite Lieberman ndlt) nous sommes le plus gros employeur dans la région..." Ce que Lieberman oublie de mentionner c'est que lui et ses congénères colons ont volé les terres des Palestiniens leur enlevant leurs moyens de subsistance, les ont enfermé dans des ghettos, ont limité drastiquement leurs déplacements les réduisant pratiquement en esclavage, les employant pour des salaires de misère à l'intérieur de colonies où ils n'ont même pas le droit de se déplacer librement. Une situation à peine meilleure que celle des prisonniers de camps de concentration Nazis et autres.

Sur le plus gros problème auquel sont confrontés les Palestiniens :

".. Quel est le plus gros problème pour les Palestiniens ? Ce n'est pas Israël. C'est leur problème interne. Nous avons vu tant d'atrocités - Il y a un tel danger de l'intérieur - entre le Hamas et le Fatah. Leur plus gros problème c'est d'abord tout le Hamas. Le Hamas en "Judée Samarie" ( nom donné par les colons sionistes à la Cisjordanie), le Hamas à Gaza - soutenu par l'Iran."... Lieberman a en projet "d'étouffer" le Hamas selon le terme qu'il a employé. il est en total situation de déni vis à vis des revendications palestiniennes d'avoir un état à eux dans un pays qui leur appartient. Une attitude typique de colonisateur.

Lors de l'interview, il lui a été demandé de clarifier les titres des journaux israéliens comme quoi Israël dit : " D'abord nous devons stopper l'Iran, et puis nous ferons des progrès avec les Palestiniens"...

Réponse de Lieberman :

"Il est impossible de résoudre un problème dans notre région sans résoudre le problème iranien... Nous devons commencé avec la question palestinienne parce que c'est dans notre intérêt de résoudre ce problème. Mai sil ne devrait pas y avoir d'illusion. Pour trouver un accord, pour mettre fin au conflit, plus de bain de sang, plus de terreur, plus de demande - c'est impossible tant qu'on ne s'est pas occupé de l'Iran, l'un des plus grands acteurs dans notre zone"... En clair, Lieberman n'envisage pas de discussions sérieuses avec les Palestiniens, tout au plus des simulacres de négociations.

Concernant le Hamas, alors même qu'à Washington on commence à envisager des contacts indirects avec une organisation politique palestinienne devenue, de par ses succès aux élections législatives, incontournable si on veut avancer sérieusement le processus de paix, Lieberman s'enferme dans une position intransigeante qui n'augure rien de bon notamment en ce qui concerne la levée du Blocus de Gaza. ainsi il affirme :

" Cela doit être clair que nous ne pouvons entreprendre quoi que ce soit avec le Hamas. Ni directement, ni indirectement. Nous avons essayé de présenter clairement notre position à l'Europe. Les ( 3) conditions de Quartet doivent être gardées sur la table - reconnaissance d'Israël, acceptation des accords antérieurs et renonciation à la violence - Nous avons été clairs que eux ( l'Europe) doivent s'en tenir à cela, ne pas changer ces conditions. Le Hamas ne peut pas être un partenaire d'une quelconque discussion." Autrement dit continuer à maintenir le Hamas à l'écart cela équivaut à délibérément vouloir faire échouer toute négociation.

Concernant le droit au retour des réfugiés palestiniens Lieberman est catégorique :

" ..C'est inacceptable. Cela ne peut être sur la table. Je ne suis même pas prêt à discuter du "droit de retour de ne serait -ce qu'un réfugié. Il ne peut y avoir en même temps un pays juif et un droit de retour...." Sa conception d'un état juif pour les seuls Juifs autorisés à venir s'y installer est d'essence raciste.

Depuis son arrivée au ministère des affaires étrangères, Lieberman s'est efforcé de ne pas faire de déclaration raciste fracassante. Mais son idéologie raciste fascisante profondément enracinée en lui reste la même. C'est pourquoi il doit être accueilli lors de son séjour en Europe comme il se doit.

Raspoutine Lieberman en Europe c'est Niet !

Interview de Lieberman en anglais : http://www.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1239710807376&pagename=JPost%2FJPArticle%2FPrinter

Mercredi 29 Avril 2009
Myriam Abraham

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2