information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Propagande

Les correspondantes de guerre arabes en première ligne au Liban

La couverture médiatique de la guerre israélienne contre le Liban se caractérise par une présence remarquée de la gent féminine. La plupart des chaînes satellitaires arabes ont choisi en effet de confier le soin de couvrir cette guerre à des journalistes femmes et les téléspectateurs arabes se sont habitués à les voir en première ligne, s'exposant aux pires dangers et rivalisant de courage et d'audace avec leurs confrères.



Les correspondantes de guerre arabes en première ligne au Liban

Les correspondantes de guerre arabes en première ligne au Liban

La couverture médiatique de la guerre israélienne contre le Liban se caractérise par une présence remarquée de la gent féminine. La plupart des chaînes satellitaires arabes ont choisi en effet de confier le soin de couvrir cette guerre à des journalistes femmes et les téléspectateurs arabes se sont habitués à les voir en première ligne, s'exposant aux pires dangers et rivalisant de courage et d'audace avec leurs confrères.

En fait ce n'est pas la première fois que des femmes journalistes arabes se transforment en correspondantes de guerre. Leurs consoeurs iraquiennes sont depuis longtemps au centre des événements qui secouent la vie des Iraquiens au quotidien et certaines d'entre elles l'ont payé de leur vie, comme la journaliste Atwar Bahjat, correspondante d'Al Jazeera puis d'Al Arabya.
Dans la guerre actuelle, une seule journaliste a trouvé la mort jusqu'ici. Il s'agit de Lael Najib
(23 ans), cameraman free lance dont le taxi dans lequel elle parcourait les villages frontaliers du Sud Liban a été frappé de plein fouet par une fusée israélienne.

Quoique nouvelle venue sur les champs de bataille, le visage de Katia Nasser, correspondante de la chaîne Al Jazzera, est devenu très familier aux téléspectateurs arabes, au bout de seulement quelques jours. Ses correspondances directes des collines et villages du Sud Liban sont très appréciées par le public. Katia Nasser n'a jamais été correspondante de guerre par le passé. Elle travaillait au studio central à Doha et s'est portée volontaire pour couvrir la guerre au Liban. Sa direction a respecté son choix et n'a pas voulu l'en empêcher au motif qu'elle était une femme. Katia reconnaît qu'elle a souvent peur, ce qui, ajoute-elle, est tout à fait naturel, le courage étant justement de maîtriser ses peurs et ses émotions et d'éviter qu'elles n'apparaissent sur le petit écran. Katia a bien senti cette peur quand il s'est avéré que les attaques israéliennes visaient aussi les convois de journalistes se retirant de la zone des combats par suite de l'intensification des bombardements.

Katia, fille du Sud Liban, est parue sur le petit écran plusieurs fois, portant gilet pare-balles et casque, en essayant, non sans difficultés, de cacher sa compassion envers les populations du Sud, les siens, victimes des bombardements sauvages et contraints de quitter leurs foyers et de se réfugier dans des zones plus sûres.

De l'autre côté de la frontière, ses consoeurs, Shirine Abou Akla et Gifara Al Bidiri, sont des vétéranes depuis qu'elles couvrent les affrontements des Palestiniens avec les troupes israéliennes. Cette fois-ci elles se retrouvent sur la frontière avec le Liban à envoyer leurs reportages et correspondances sur les mouvements de l'armée israélienne et les fusées Katioucha du Hezbollah bombardant les colonies du nord d'Israël.

Les règles de sécurité

La chaîne satellitaire Al Arabya ayant son siège à Dubaï a envoyé aussi ses correspondantes couvrir les violents bombardements de la banlieue sud de Beyrouth par l'aviation et la marine israéliennes. A plusieurs reprises l'angoisse est apparue sur les visages de Najoua Kacem et Rima Maktabi qui suivaient de la colline Matella, le bombardement de la banlieue sud de Beyrouth, fief principal du Hezbollah.

Les envoyées spéciales des chaînes privées libanaises sont aussi présentes dans les points chauds et elles se sont révélées supérieures à leurs confrères mâles. La correspondante de LBC est apparue à Bint Jbeil bien avant que la localité ne s'illustre au plan international par les violents combats et l'âpre résistance des combattants du Hezbollah face aux troupes conquérantes israéliennes. La correspondante de NTV, Nancy Sabâa quant à elle, est apparue avec son gilet pare-balles, parcourant les champs de ruines de la banlieue sud de Beyrouth.

Les correspondantes de guerre se sont avérées plus professionnelles et surtout plus respectueuses des règles de sécurité en zone de danger que leurs confrères. Ainsi les nombreux correspondants hommes sont souvent apparus à l'écran se déplaçant sans leur gilet pare-balles et celui d'entre eux qui l'a fait a omis de porter le casque. Il semble que l'audace porte ses fruits et fasse la réputation rapide des correspondantes courageuses. Ainsi Katia Nasser déclare avoir reçu de nombreuses lettres de téléspectateurs des pays arabes, tous admiratifs de son courage : « Tu es une héroïne », lui écrivaient-ils. Modeste, elle déclare qu'elle ne méritait pas tout cela et qu'elle était juste une personne parmi toutes celles qui se trouvaient dans le Sud.

Original :
http://www.aljazeera.net/NR/exeres/35361BDF-91FF-4DF7-B09A-41BE6E9EA0CD.htm/

Traduit de l'arabe par Ahmed Manaï, membre de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique (www.tlaxcala.es). Cette traduction est en Copyleft : Elle est libre de reproduction, à condition d'en respecter l'intégrité et d'en citer les sources et
les auteurs.

BASTA !!! Messieurs de TF1, taisez-vous ou bien faites votre métier correctement

Je dis TF1 parce que c'est sur TF 1 que j'ai entendu les infos, pour les autres, je n'en sais rien.

L'opération du commando israélien sur Baalbeck où 5 membres du Hezbollah ont été enlevés:

1 – La descente des parachutistes a eu lieu sur un hôpital: Dar el Hekmat.

2 – La glorieuse bataille de ces soldats d'élite a fait 17 morts, dont huit enfants.

3 – Les cinq personnes enlevées sont des civils ordinaires habitant une maison voisine. Deux d'entre eux, un père et son fils, s'appellent Nasrallah et n'ont aucun lien avec le chef du Hezbollah (Nasrallah est un patronyme répandu non seulement au Liban, mais au Proche-Orient, ex: Youssri Nasrallah, cinéaste égyptien chrétien (pardonne-moi ce distinguo mon ami Youssri, c'est pour la bonne cause) bien connu des milieux cinématographiques français). Il est probable qu'ils soient sympathisants, comme plus d'un million de personnes au Liban, mais il ne s'agit pas de combattants et encore moins de "cadres" du Hezbollah. Un homme de plus de 70 ans fait partie des cinq personnes enlevées.

4 – La voiture qui a quitté l'hôpital à toute vitesse et qui a été prise en chasse par les israéliens et filmée par eux, avait à son bord un homme et sa femme, enceinte de 8 mois, qui se trouvaient à l'hôpital. Une première roquette atteint l'arrière du véhicule. Les deux passagers sortent de la voiture en hurlant. L'hélicoptère fait demi-tour et envoie un second projectile. L'homme réussit à échapper, la femme, moins rapide, n'y parvient pas. Un peu plus tard, les gens du voisinage accourent et la trouvent, le ventre éclaté et le fœtus projeté hors d'elle.

Messieurs de TF 1, j'ai l'immense chagrin de vous faire part de la mort de Nesrine Salloum, enceinte de 8 mois, victime de l'héroïque mission d'un valeureux commando israélien sur un repaire de terroristes. Je réclame, pour elle, une minute de silence (ce sera toujours ça de gagné sur vos mensonges).

Vos envoyés spéciaux gagnent en un jour la moitié du salaire mensuel d'un enseignant universitaire à Beyrouth. Faites votre métier correctement ou TAISEZ-VOUS!


Beyrouth le 3 août 2006

Roger Assaf (Directeur de Theâtre)

Poursuites des responsables israéliens pour crimes de guerre : la LDH/FIDH organisent les démarches juridiques pour les libanais possédant la double nationalité

Samedi 5 Août 2006
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2