information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
archives Armement Sécurité Stratégies Militaires

Les Etats-Unis accusés d’avoir utilisé des bombes à neutron (thermonucléaires) lors de la Bataille de Bagdad en 2003

L’ancien commandant de la Garde Républicaine d’Irak a accusé les US d’avoir utilisé des armes non conventionnelles dans sa guerre menée contre l’Irak, corroborant des accusations également portées par un ancien capitaine de l’armée américaine.



Les Etats-Unis accusés d’avoir utilisé des bombes à neutron (thermonucléaires) lors de la Bataille de Bagdad en 2003

Les Etats-Unis accusés d’avoir utilisé des bombes à neutron lors de la Bataille de Bagdad en 2003

Saifeddin Fulayh Hassan Taha al-Rawi, l’un des anciens responsables irakiens en fuite, ex commandant de la Garde Républicaine, le plus recherché par les américains, (1 million de dollars pour sa capture) a révélé à la chaîne Al Jazeera (09/04/07 : Voir lien vers la video de l'interview en bas de l'article) que les forces US ont utilisé des bombes à neutron et des bombes au phosphore lors de l’assaut qu’elles ont menées à l’aéroport de Bagdad avant la prise de la ville le 9 avril 2003. Les bombes ont annihilé (complètement carbonisé) environ 2000 gardes républicains irakiens qui selon al-Rawi ont combattu « jusqu’au martyr » mais laissé les bâtiments et les infrastructures de l’aéroport intacts selon lui.

Une bombe à neutron est une bombe thermonucléaire qui produit un souffle et une chaleur minimum mais dégage de vastes quantités de radiations mortelles qui peuvent pénétrer les blindages et sont tout particulièrement destructrices des tissus humains.

On savait déjà que les US et leur coalition des « volontaires » (of the willing) avait répandu des tonnes de bombes, missiles, roquettes à l’Uranium Appauvri contaminant le pays tout entier et bien au-delà puisque l’UA en brûlant se transforme en fines particules de «voyageuses sans frontière » qui passent dans le corps humain et sont à l’origine de cancers et de malformations congénitales.

Ses dires corroborent ceux d’un ancien capitaine de l’armée US Eric May qui a conclu également à l’utilisation par l’armée US de bombes à neutron après une étude minutieuse du champ de bataille de l’aéroport international de Bagdad. Lors d’une interview publiée le 25/08/06 sur www.uruknet.info il avait déclaré :

« Quelques journalistes qui étaient à Bagdad même ont parlé avec des gens qui revenaient du champ de bataille. L’une des choses les plus extrêmes que j’ai capté c’était que la Bataille de Bagdad avait commencé à l’aéroport avec des forces américaines débordées. Cela c’est terminé par des échanges de feu de proximité pendant 6 heures et à mon avis, côté américain ils manquaient de munitions et quelqu’un a décidé de passer au nucléaire. Tout le monde en convient sauf les américains. La doctrine américaine de combat a été revue pour autoriser les commandants à faire exactement le genre de choses dont je parle et qui ont été évoquées par mes sources concernant la Bataille de l’aéroport de Bagdad. En d’autres termes, ils ont rétroactivement ajusté la doctrine. »

La bombe à neutron est pour l’armée américaine un choix de projet d’armement qui a eu ses hauts et ses bas. Les premiers tests ont commencé sous l’Administration Kennedy puis ont été arrêtés sous celle de Carter. Mais Ronald Reagan a relancé le programme, car à l’époque la bombe à neutron était considérée comme une « arme humaine » parce qu’elle pouvait tuer les personnes sans détruire les bâtiments. Un véritable scandale puisque cette doctrine considérait la propriété immobilière comme ayant plus de valeur que la vie humaine. Le problème des US vis-à-vis des guerres nucléaires c’était qu’une fois les bombes nucléaires larguées il n’y aurait plus rien à occuper puisque tout serait détruit. La bombe à neutron était la réponse. Elle pouvait tuer les personnes et laisser les infrastructures et bâtiments intacts.

Peu de temps après la Bataille de l’aéroport de Bagdad, le personnel de l’armée américaine a enlevé une grande partie de ce qui en constituait le sol et la remplacé par de la terre fraîche. A l’époque certains se sont posés des questions mais cette histoire a vite sombré dans l’oubli. D’autre part, des irakiens vivant à proximité de l’aéroport sont morts de morts mystérieuses.

Plusieurs faits viennent donc bien corroborer cette forte présomption que les américains ont utilisé lors de la Bataille de l’Aéroport de Bagdad des bombes à neutron autrement dit des armes nucléaires. (source de ces infos : www.uruknet.info?p=32014 10/04/07).

La guerre d’Irak est bien une guerre nucléaire, à double titre (bombes à neutron, armes à l‘UA), mais personne n’en parle en tant que telle.


Sources Aljazeera et uruknet

Interview en arabe de al-Rawi

Les Etats Unis de Barbarie

La Loi de la Jungle

Israel/Iran: Hystérie Contrôlée

Vendredi 13 Avril 2007
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2