information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Anti Sionisme

Les Ecrits Empoisonnés Du Sionisme



Les Ecrits Empoisonnés Du Sionisme
Recemment, un groupes d'ex politiciens et d'amis d'Israël ont présenté une pétition à l'ONU, demandant que les dirigeants iraniens soient poursuivis pour "incitation à la haine" contre Israël, et pour l'avoir "menacé d'être rayer de la carte".

Le seul fait qu'Israël et ses serviteurs aient fait une telle demande grotesque et sans fondement prouve non seulement la nature d'autosatisfaction des Sionistes mais aussi témoigne de l'état misérable de l'ONU qui a autorisé une telle pétition à être déposée dans sa boîte aux lettres. Il faut se rappeler certains points :

1) l'Iran n'encourage pas la destruction violente d'Israël et le massacre en masse des colons, bien que leur présence puisse être illégale sur les terres palestiniennes. La position iranienne est claire : Téhéran appelle à un referendum sous contrôle international de tous ceux qui résident sur cette terre, et de ceux qui en ont été chassés, quelque soit leurs origines ethniques ou religieuses.

2) Contrairement à Israël, l'Iran n'envisage pas des frappes militaires (préventives ou autres) contre d'autres pays. Les guerres d'agression- et les menaces d'en déclencher- ne semblent pas, lorsqu'elles sont menées par Israël, être des crimes que ce soit légalement ou moralement. Et pourtant des remarques faites par des responsables iraniens sont grossièrement et délibéremment mal traduites (comme cela été le cas pour des paroles du Président Mahmoud Ahmadinejad) pour suggérer que Téhéran est d'un naturel agressif.

3) Les signataires de la pétition appellent au renforcement des sanctions économiques contre l'Iran, qui, passé un certain seuil (tel un blocus) peuvent être considérées comme des actes de guerre et qui de toute façon sont par essence collectives dans leurs effets. Tel Aviv a infligé impunément des souffrances aux Palestiniens, il n'a pas les moyens de le faire à l'Iran par conséquent il a besoin des autres pour faire le sale boulot pour lui. Donc ceci peut être considéré comme une tentative de corruption de l'ONU pour justifier une punition collective des Iraniens.

4) Aucun des signataires ne semble éprouver de scrupule face à la déshumanisation, la famine, la pluie incessante de feu et les punitions collectives constantes des Palestiniens et le refus israélien qu'ils aient le droit d'exister comme nation. Ils ne considérent pas non plus des phrases telles que "l'Axe du Mal", " Etats Voyous" comme des incitations à la haine et le prélude à des guerres agressives par ceux qui les fabriquent et les utilisent. Pour eux, c'est l'amour insuffisant porté à Israël qui semble constituer un crime.

5) Ces pétitionneurs suggèrent que rendre sa terre à un peuple déplacé par la force est une "menace existentielle" pour les colonisateurs,qui, dans ce cas précis, sont des colons sionistes, et par conséquent ils manipulent la défense par l'Iran du droit légitime acquis à la naissance des Palestiniens comme une supposée " menace de l'effacer de la carte". (Israël ndlt). Le droit des Palestiniens, ou d'une autre nation dépossédée et déplacée, devrait-il être oublié à partir du moment ou ils ont été chassés à la pointe du fusil, parce que les agresseurs se sentent menacés ? Ceci n'est -il pas un feu vert donné - directement ou indirectement - à quiconque convoite des terres ?

L'Iran a proposé une solution à un état et un référendum permettrait à tous les habitants de cette terre de vivre côte à côte, de la même façon qu'ils le faisaient avant l'arrivée en masse des Sionistes venant d'Europe. Par définition un tel état ne serait pas appelé un "état juif" ou "Israël" car il ne serait pas fondé sur la domination ethnique ou religieuse d'un groupe sur les autres. De même que l'effondrement du régime d'Apartheid en Afrique du Sud n'a pas donné lieu à l'extermination des Blancs dans ce pays (malgré les prédictions sanglantes d'un grand nombre de racistes à l'époque), un état démocratique dans toute la Palestine ne cherchera pas à chasser par la force les Juifs de cette terre, mais à libérer seulement cette terre du Sionisme raciste, tout comme tous les Sud Africains ont été libérés du mal que représentait l'Apartheid.

6) Questionner l'ampleur de l'Holocauste semble être devenu un "crime contre l'humanité" ! Non seulement cela, mais pour obtenir un siège autour de toute table occidentale, tous ( et spécialement les Palestiniens) doivent prêter serment à la version officielle de la Deuxième Guerre Mondiale et des autres grands chapitres de l'Histoire, répétant sans cesse la "liturgie des six millions".

7) Israël a lancé des guerres agressives contre ses voisins et a - - à différents moments de l'Histoire - - occupés des territoires appartenant à ses voisins. Il menace actuellement ouvertement l'Iran d'une guerre d'agression, par tous les moyens à sa disposition, dont des armes nucléaires.

A la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, le Tribunal International de Nuremberg, qui a établi les fondations des actuelles Cours Pénales Internationales auxquels font appel ces pétitionneurs, a déclaré que c'est " fondamentalement condamnable... d'initier une guerre d'agression".

Selon le Tribunal de Nuremberg, initier une guerre d'agression "n'est pas seulement un crime international, c'est le crime international suprême,qui différe seulement des autres crimes du fait qu'il englobe tous les maux des autres".

En menant des guerres d'agression contre TOUS ses voisins, Israël s'est distingué comme le criminel de guerre le plus prolifique.

Ces signataires ( dont des supposés juristes parmi eux) ignorent-ils ces précédents légaux dans leur précipitation à apposer leur signature sur cette "plainte" auprès de l'ONU ?

C'est un excellent exemple du deux poids deux mesures qui régit les institutions politiques occidentales et leurs efforts pour usurper les instruments du droit international pour punir les opprimés et protéger et récompenser l'agresseur - ce qui n'était peut être pas l'intention première de ceux qui les ont créées.

Que peut -on espérer quand le Président de la France, Nicolas Sarkozy - - la France occupe un siège permanent au Conseil de Sécurité et actuellement la présidence tournante de l'UE - - se vante qu'il ne s'assiéra pas à une table où serait présent le président iranien Mahmoud Ahmadinejad parce qu'il critique Israël. Pourtant le même homme, qui ne veut pas serrer la main d'un Iranien, embrasse les pieds du premier ministre israélien, Ehud Olmert - - celui qui a détruit le Liban et qui est le gardien en chef du camp de concentration de Gaza.

Les dirigeants occidentaux doivent reconsidérer leurs priorités. Est ce qu'ils se sont engagés en politique pour finir comme cela ?

Pour avoir une quelconque crédibilité, l'ONU devrait non seulement rejeter cette pétition, mais elle devrait aussi utiliser toutes les moyens à sa disposition pour mettre fin au génocide contre les Palestiniens. Elle devrait également poursuivre les dirigeants israéliens pour manifestement avoir commis - - et continuer de commettre - - des crimes contre l'humanité.

D.C.Schumann 19/12/08 www.presstv.ir

Introduction, Traduction Myriam Abraham

La rumeur du siècle: " rayer Israël de la carte"

Samedi 20 Décembre 2008
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Mossad Cia et Cie | Boycott Israel | Collaborateurs Des Sionistes | Anti Sionisme | Collaboration Au Sionisme Archives