information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
EcoDictature Verte

Le Silence D'Europe Ecologie Sur La Taxe Carbone Vaut Complicité - Quand Environnementalisme Rime Avec Capitalisme

"Nous proposons que l'Europe adapte le droit des sociétés aux réalités de la mondialisation libérale... "Programme d'Europe Ecologie page 59



Le Silence D'Europe Ecologie Sur La Taxe Carbone Vaut Complicité - Quand Environnementalisme Rime Avec Capitalisme

Le pilier central du programme d'Europe Ecologie c'est l'environnementalisme. Pour résumer, la doctrine environnemantaliste fait passer la Nature avant l'Humain. C'est le vieux délire du Panthéisme adapté au XXIème siècle, ce qui explique d'ailleurs le succès des VERTS en Allemagne, pays ou celui-ci a longtemps servi de religion pour se transformer en culte athéiste de la Nature et sa matérialisation politique au XXème siècle avec Die Grünen, le parti des écologistes allemands. Ce qui ne veut pas dire bien évidemment qu' Europe Ecologie bannit l'Humain de son programme, ni le social, sachant que ce serait se couper d'une frange non négligeable de sa base électorale. Mais il sait manipuler développement humain et social en l'intégrant à sa dictature technocratique VERTE environnementaliste qu'il cherche à installer à Bruxelles.

L'idéologie politique écologique étant la plus "jeune", elle bénéficie effectivement dans l'opinion publique de l'avantage d'une moindre usure comparativement aux autres idéologies politiques, que ce soit le socialisme, dénaturé par le PS, le communisme, qui a presque reçu son coup de grâce avec l'alliance PS/Mitterrand/Jospin-PC, ou l'anticapitalisme ( LCR/NPA, LO) qui contrôle mal les nouveaux outils de communication - le fait d'avoir un dirigeant très populaire comme l'est Besancenot ne suffit pas à palier ce déficit. Les VERTS français, en ayant misé sur une campagne de communication pro (Qui Finance ?*) , et en jouant à fond la carte Europe Ecologie font oublier leur passé collaborationniste avec le PS, ses actions politiques libérales - démantelement des services publics, privatisations etc... en phase avec le programme libéral de la Commission européenne, et pillent sans vergogne les programmes sociaux des partis d'ultra gauche et les idées des partisans de la décroissance et autres créatifs associatifs et électrons libres.

Pourtant, rappelons le, et répétons le, les VERTS français/Europe Ecologie ont soutenu toutes les dérives libérales de Mitterrand, Jospin et consorts.

Alors que l'extrême gauche PG et NPA casse du sucre, en veux tu en voilà, sur le dos du PS, elle se tait pour ce qui concerne Europe Ecologie. Il ne suffit pas de changer les têtes de listes, en incluant Bové, pour faire oublier que les VERTS/Europe Ecologie sont des libéraux réformateurs. Il y a véritablement tromperie sur la "marchandise" et cela doit être dénoncé haut et fort à l'extrême gauche sous peine de voir un électorat favorable à une politique sociale antilibérale se laisser embobiner par le discours trompeur de la dictacture VERTE des technocrates de Bruxelles dont Cohn Bendit est l'apparatchik type : opportuniste, arriviste, le seul à pouvoir sérieusement concurrencer Sarkozy sur son propre terrain de la pipolisation de la politique. Sur ce point on peut dire d'ailleurs que Cohn Bendit à une longueur d'avance sur Sarkozy, avec sa manipulation et son appropriation éhontée des évènements de Mai 68.

Que pense Europe Ecologie de la Taxe Carbone, et de l'ECX

Si on lit attentivement le programme d' Europe Ecologie sur le changement climatique et la protection de l'environnement, on ne trouve rien sur la Taxe Carbone.

Pourquoi ce silence ?

Pourquoi donc Europe Ecologie ne s'attaque -t-il pas à ce fer de lance de l'ultralibéralisme qu'est la récupération spéculative boursière des problèmes de pollution planétaire, qui a un impact direct sur une nouvelle forme de colonisation/spoliation/pollution des pays pauvres ?

L'air que nous respirons est devenu une marchandise, côté en bourse, sur lequel les systèmes bancaires internationaux font des profits énormes. Ce scandale ne semble pas le moins du monde affecter Europe Ecologie, les Cohn Bendit-Bové et consorts.

Et pourtant, des millions de " points verts" font l'objet de spéculations sur les marchés financiers, sont la source d'énormes profits et font partie d'un système juteux centralisé à la City de Londres, et sont supposés aider à sauver la planète des effets du réchauffement climatique. Sur le papier, ce programme ratifié lors de l'accord de Kyoto et supervisé par l'ONU - à qui Europe Ecologie veut confier la gestion d'une autre taxe VERTE ?! - semble un moyen efficace de réduire les émissions mondiale de gaz à effets de serre (CO2). Cependant, outre la spéculation éhontée sur un bien commun à toute l'humanité : l'air que nous respirons, les "points verts" de même que les "crédits carbone", de l'avis des spéculateurs, peuvent être un "bon bizness". Pourtant, des enquêtes de terrain ont montré les dégâts énormes causés dans les pays pauvres par les investisseurs occidentaux gratifiés de ces "points verts".. (Voir schéma en dessous) Le programme de réduction d'émission de CO2 de l'ONU qui récompense les sociétés qui font des efforts pour réduire leurs émissions de gaz à effets de serre, et qui est soutenu et financé par la City de Londres, est aussi polluant que les multinationales qu'il choisit de récompenser généreusement.

Mais la pollution est tout simplement exportée vers ces pays pauvres, pour que les écologistes occidentaux puissent respirer un air plus sain, s'oxygéner les neurones, et ainsi réfléchir et militer à Bruxelles pour la création d'autres taxes VERTES qui seront elles aussi réinvesties dans le système capitaliste.

Au milieu de la City de Londres, se trouve un immeuble d'aspect anodin qui abrite l'ECX - European Climate Exchange. Environ 98 % du commerce des émissions de carbone en Europe sont faites dans ce bâtiment, 25 millions de tonnes de carbone y étant achetés et vendus quotidiennement. L'année dernière, ce marché extrêmement lucratif a rapporté sur le marché mondial 92 milliards d'Euros, et, malgré la récession économique, cette année on prévoit qu'il rapportera 112 milliards. Dans les bureaux d'EXC le "bien " qu'on vend c'est le futur de notre planète sous la forme de "crédits carbone". Ce système de spéculation boursière vise en principe à limiter les émissions de gaz à effets de serre, et chaque crédit représente une tonne de CO2. Les sociétés qui diminuent leurs émissions gagnent des crédits, d'un autre côté, si elles dépassent leurs quotas elles doivent acheter des "crédits carbone". Ces crédits sont échangés sur des marchés tels celui d'ECX et font désormais partie du monde de la finance au point que les plus grandes banques européennes, mais aussi les fonds spéculatifs, s'y précipitent pour investir. Jusqu'au début de la récession économique le carbone était l'un des "produits" rapportant le plus, sa valeur ayant même doublé entre 2007 et 2008. Le bizness des "crédits carbone" fonctionne de la même façon que l'industrie des services" selon Kevin Smith qui fait partie de Carbon Trade Watch.

Ces "crédits carbone" sont une gigantesque escroquerie et le programme ONU des "points verts" qui l'accompagne aussi. Cela permet aux sociétés de cacher leurs activités polluantes derrière une façade VERTE, et d'aller contaminer certaines régions de pays pauvres ( Afrique, Inde...) en polluant moins en Occident grâce à des financements onusiens. Pourtant, Europe Ecologie compte bien confier la gestion de certaines taxes VERTES à cette institution internationale intégrée au sein d'une gouvernance mondiale ultralibérale en construction.

Tout en proposant une diminution des émissions de CO2 dans son programme :
- 40% en 2025,
- 90% en 2050 ( faut pas prendre les électeurs pour des cons !)
le silence d'Europe Ecologie, parti libéral réformiste sur ces profits honteux fait sur l'air que nous respirons, et ces programmes bidon pour aller polluer dans les pays pauvres, vaut complicité et montre à quel point ce parti enfume les électeurs honnêtement soucieux de la protection de l'homme d'abord et, tout naturellement, simple question de bon sens, de son environnement.

Comme l'a affirmé Patrick Birley, directeur exécutif d'ECX :

"Environnementalisme rime avec Capitalisme "

Pour Europe Ecologie aussi.

*Europe Ecologie a mené une campagne de communication politico médiatique nécessitant des fonds importants. On peut se demander comment elle est financée puisque si on en croit son site, pour rester indépendant Europe Ecologie compte uniquement sur les adhésions et dons de ceux qui le soutiennent. Intéressant donc de connaître les noms de ces généreux donateurs dont les largesses ont permis une telle campagne, le parti des VERTS français n'étant pas connu pour rouler sur l'Euro ?!

Europe Ecologie jouera t-il la transparence en matière de financement, ou va-t-il nous enfumer avec des gaz à effets de serre?


Le Silence D'Europe Ecologie Sur La Taxe Carbone Vaut Complicité - Quand Environnementalisme Rime Avec Capitalisme

Lundi 1 Juin 2009
La Gauloise Franchouillarde Qui Fume

Dans la même rubrique :

Humour | EcoDictature Verte | Economie