information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Iran

La "Revolution Gucci" Ou Comment Les US Ont Financé Un Programme Pour Instaurer la "Démocratie" En Iran Aboutissant Aux Emeutes Post Electorales

Comment Rice et les US à partir de 2006 ont investi des millions pour provoquer le chaos en Iran. Extraits d'un article du Boston Globe de 2006 fournissant des détails sur le programme pour développer la "démocratie" en Iran, connu là bas sous le nom de "Révolution Sac Gucci", et qui a abouti à toute une série d'évènements récents secouant l'Iran. Ces financements ont été augmentés et c'est 400 millions de $ qui ont été "investis" ces dernières années pour déstabiliser l'Iran. Obama a pris le relais de Bush.



La "Revolution  Gucci" Ou Comment Les US Ont Financé Un Programme Pour Instaurer la "Démocratie" En Iran  Aboutissant Aux Emeutes Post Electorales

Rice veut des financements pour développer la démocratie en Iran

" La secrétaire d'état Condoleezza Rice a demandé au Congrès hier de financer une vaste initiative pour promouvoir la démocratie en Iran via l'extension d' émissions diffusées par satellite pour permettre à Washington "d'établir des contacts" directement avec le peuple iranien. Cette initiative vise aussi à lever les restrictions US de financement des syndicats iraniens, des dissidents politiques et des ONG.

"La nouvelle requête qui a été faite lors d'une audition devant le comité des relations étrangères du Sénat portant sur le budget des affaires étrangères de Bush, augmenterait les dépenses pour les programmes sur la démocratie pour l'Iran cette année passant de 10 millions de $ à 85 millions de $ ....

" C'est dans notre intérêt actuellement.... de voir si nous pouvons établir des contacts avec le peuple iranien," a dit Rice aux Sénateurs. "D'une certaine manière, on pourrait avancer qu'ils en ont d'autant plus besoin maintenant qu'ils sont isolés par leur propre régime".

"L'initiative pourrait profiter à un groupe de défense des droits de l'homme de New Haven, l'Iran Human Rights Documentation Center, qui l'année dernière a reçu environ 1/3 des 3.5 millions de $ dépensés par le Département d'état pour promouvoir la démocratie en Iran.

"Hier, un haut responsable du Département d'état a reconnu lors d'une conférence de presse qu'il serait dangereux pour des groupes iraniens d'accepter des financements des US et que les activistes pourraient être tués ou emprisonner à cause de cela.

"Elle a dit que la part du lion de l'argent dépensé pour promouvoir la démocratie irait par conséquent à des groupes à l'extérieur de l'Iran qui maintiennent des contacts discrets à l'intérieur du pays, mais que le Département d'état était prêt à avoir des contacts directs et des liens pour financer des groupes en Iran éligibles pour ces financements. Elle a dit que le gros de l'activité se ferait secrètement pour protéger les identités des activistes iraniens.

"Des responsables du Département d 'état lors de la conférence d'hier n'ont pas été jusqu'à demander un changement de régime en Iran, mais ont parlé de désir de fomenter des mouvements internes pour un changement politique important, semblables aux mouvements en Ukraine, et dans l'ancienne république de l'ex Union Soviétique, La Georgie , où des financements US ont été versés pour être en contact avec des médias et la société civile. Mas ils ont dit qu'ils ne soutiendraient pas des groupes d'opposition, une restriction qui va disqualifier de nombreuses organisations d'iraniens en exil.

"Ramesh Setehrrad, présidente du National Committee of Women for a Democratic Iran, un groupe actif de Washington, a dit que l'administration aurait du mal à trouver des organisations à financer si elle rejette l'opposition politique en exil, la plupart étant affiliés aux Mujaheddeen Khalq (MEK dont les membres ont été intégrés depuis dans des forces spéciales de la CIA infiltrés en Iran et responsables de certains attentats ndt) que le Département d'état considère comme une organisation terroriste, ou avec des monarchistes liés au défunt Shah Mohammed Reza Pahlavi. (A son fils qui essaie de se placer comme alternative au régime actuel ndlt)...

" L'enveloppe de financement de Rice fournira un extra de 50 millions de $ pour émettre en Iran dans l'espoir qu'un nombre significatif d' Iraniens pourront capter via des paraboles satellitaires, répandus malgré leur interdiction.

"Une partie de l'argent ira pour une extension de l'émission en Farsi de Radio Farda, qui actuellement emet seulement 4 heures par jour et qui est co géré par Voice of America, Radio Free Europe, et Radio Liberty...

"15 millions de $ seront dévolus au financement d'organisations US qui soutiendront des syndicats iraniens et des activités civiles, et pour financer des groupes iraniens.

"5 millions de $ de plus seront consacrés aux échanges éducatifs avec des étudiants iraniens, et 5 millions de $ de plus iront pour entrer en contact avec les Iraniens qui ont internet et utilisent les messageries instantanées...."


Extraits d'un article de Farah Stockman, Globe staff publié le 16/02/06 sur le Boston Globe

Vendredi 26 Juin 2009
Titre Traduction Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Iran