information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Economie

La Connection Israël- Téhéran : Israël Exige des Autres Etats qu’ils Boycottent l’Iran Et …..Achète du Pétrole Iranien

Israël est supposé observer un boycott des plus ferme contre l’Iran, mais achète du pétrole iranien.



Illustration electronicintifada.net
Illustration electronicintifada.net

La Connection Israël- Téhéran

Si vous vous êtes déjà demandé ce qu’était la définition du mot hypocrisie, vous trouverez la réponse ici.

Le mois dernier, la ministre des affaires étrangères suisse a fait une visite en Iran et, ensemble avec le président Ahmadinejad, ils ont participé à la signature d’un contrat de plusieurs milliards d’euros pour la fourniture par l’Iran à La Suisse de grandes quantités de gaz naturel pendant les 25 prochaines années.

Le Département d’Etat US a immédiatement condamné l’accord et a dit qu’il enquêterait pour voir si cela violait le « Iran Sanctions Act « - Acte De Sanctions Contre l’Iran - (Acte voté par le Congrès américain et qui ne concerne pas la Suisse sauf si Washington considère ce pays comme un gouvernorat US ?! ndlt). Israël s’est également plaint, décrivant la visite de la ministre suisse à Téhéran comme un « acte non amical pour Israël ». Différents groupes juifs se sont également joints aux protestations, dont le World Jewish Congress.

Cette vertueuse indignation était totalement prévisible, mais néanmoins quelque peu bizarre. Le 30 mars 2008, le journal suisse Sonntag, en représailles, a révélé qu’Israël, supposé observer un boycott des plus ferme sur tout ce qui est iranien, achète depuis des années du pétrole iranien.

L’article est en allemand mais le journaliste israélien Shraga Elam m’a fourni une traduction que je vais citer.

« Israël importe du pétrole iranien en grande quantité même si les contacts avec l’Iran et l’achat de ses produits sont officiellement boycottés par Israël. Israël contourne le boycott car la livraison du pétrole se fait- via l’Europe. Un bulletin israélien fiable sur l’énergie, EnergiaNews, a rapporté cela la semaine dernière (18 mars)…

« EnergiaNews a obtenu l’information sur le commerce avec l’Iran de sources ayant des liens avec la direction d’Israeli Oil Rafineries Ltd…Selon EnergiaNews, le pétrole iranien est apprécié en Israel parce que sa qualité est meilleure que d’autres pétroles bruts.

« L’article du responsable de publication d’EnergiaNews, Moshe Shalev, déclare que le pétrole iranien est livré dans différents ports européens, principalement à Rotterdam Il est acheté par des israéliens et les papiers nécessaires pour le chargement et les assurances sont fournis. Puis il est transporté à Haïfa en Israël. L’importateur c’est EAPC Eilat –Ashkelon Pipeline Co, qui garde secrètes les sources de son pétrole. »


EAPC a été crée en 1968, comme société conjointe israélo iranienne, pour transporter le pétrole d’Iran vers l’Europe. Après la chute du Shah, l’Iran a cessé de jouer un rôle actif dans ses affaires, et il y a des disputes en cours entre les deux partenaires.

Toujours selon l’article suisse :

« Il n’est pas clair si les exportateurs iraniens ont connaissance des achats de leur pétrole par les israéliens. A l’autre bout, les acheteurs israéliens et les institutions gouvernementales sont tout à fait au courant de la provenance du pétrole de haute qualité, bien que cela soit en flagrante contradiction avec le boycott. L’article d’EnergiaNews est même passé à travers la censure israélienne, qui a seulement demandé quelques changements dans le texte. Le fait que l’article ait passé la censure, accroît la crédibilité de l’information. Par le passé de tels articles étaient interdits. »

« Quand le Sonntag a posé des questions à un expert en énergie d’un des journaux israéliens le plus lu, celui-ci a confirmé l’article d’EnergiaNews. Israël importe du pétrole iranien depuis de nombreuses années. L’expert a fait cependant remarqué que les achats avaient lieu sur le marché libre et non pas directement de l’Iran. «


Le Sonntag a cité un porte parole de Oil Refineries Ltd niant que sa société importait et transformait le pétrole iranien. Cependant, Sonntag a cité un article paru dans le journal Haaretz d’octobre dernier qui disait qu’une société d’énergie israélienne du nom de Paz allait raffiner du pétrole iranien pour approvisionner l’Autorité Palestinienne à partir de début 2008.

Cela appelle une question : si l’Iran est, comme l’affirme Bibi Netanyahu, une menace existentielle pour Israël, pourquoi le gouvernement autorise –t-il un tel commerce ? Est-ce qu’Israël fera en sorte que les US attaquent le programme nucléaire de l’Iran, provoquant un conflit potentiellement régional, alors qu’il ne peut pas se passer du pétrole brut de très bonne qualité de l’Iran ? On est en droit de penser que si les israéliens frémissent de peur à l’idée d’une bombe iranienne et du supra antisémite Ahmadinejad (ce qualificatif n’est pas juste; qu’il soit anti- sioniste oui, antisémite non ndlt), ils ne voudraient pas faire du commerce avec un tel ennemi.

Quand un boycott n’est-il pas un boycott ? Apparemment quand c’est dans votre propre intérêt économique de le contourner. Mais on devrait demander : Si Israël ne respecte pas son boycott autoproclamé de l’Iran, pourquoi le reste du monde devrait-il respecter le boycott du Hamas et de Gaza ? Si Israël ne respecte pas son boycott, alors pourquoi les membres du Congrès votent avec l’AIPAC (puissant lobby pro sioniste à Washington) quand il propose des mesures que même Israël enfreint ?

C’est intéressant de noter que lors d’une discussion sur le site en hébreu de Kadima (parti du premier ministre israélien Ehud Olmert ndlt) qu’Israël ne définit pas officiellement l’Iran comme «une nation ennemie» et par conséquent dans un sens strictement légal un tel commerce est autorisé. Ironiquement, l’Iran a aussi un boycott en place contre Israël, et sur ce point viole ses propres mesures. De plus, le même commentateur note que la semaine dernière Israël a dit que les tentatives de négociations avec la Syrie, lors d’un processus diplomatique, ont été un échec à cause du fait que la Syrie refuse de renoncer à ses liens avec l’Iran. Est-ce que j’entends le mot hypocrisie ?

Richard Silverstein 04/04/08 Rubrique : comment is free

Article en anglais sur The Guardian.co.uk

Lien article en allemand Sonntag

Lien article en hébreu EnergiaNews

Traduction Mireille Delamarre pour www.planetenonviolente.org

Information complémentaire

Le dirigeant du Congres Juif Européen, Moshe Kantor, lors d’une interview téléphonique accordée à l’AP alors qu’il se trouvait aujourd’hui en Slovénie, pays qui préside actuellement l’UE, a appelé les pays européens à cesser tout commerce avec l’Iran disant que les sanctions actuelles prises par l’UE n’étaient « pas du tout suffisantes. » «C’est absolument nécessaire d’arrêter complètement les relations économiques avec l’Iran, « a-t-il dit. Il a accusé La Suisse, l’Allemagne, l’Autriche, qui font du commerce avec l’Iran, de montrer que «les valeurs morales sont sous évaluées comparativement aux valeurs économiques ». (Source des infos JPost en ligne 08/04/08)

Ces remarques il devrait les faire en premier lieu au régime sioniste pour le compte duquel il fait toutes ces démarches de lobbying/pression.

Synthèse Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org


Plan de domination sioniste sur le Moyen Orient

Apartheid israélien

Mardi 8 Avril 2008
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour | EcoDictature Verte | Economie