information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Propagande

La BBC Manipule Des Photos Des Manifestations Post Election En Iran

Parmi les médias occidentaux propagandistes qui montent en épingle la contestation de leur protégé Mousavi et ses supporters, la BBC va jusqu'à manipuler des photos, utilisant un cliché d'une manifestation pro Ahmadinejad en affirmant qu'elle représente une manifestation anti gouvernementale



La BBC Manipule Des Photos Des Manifestations Post Election En Iran

De nouveau la BBC a été prise la main dans le sac à développer une vaste campagne de propagande médiatique pour induire en erreur en utilisant une photo (1) de l' Agence Getti publiée à la Une du site du Los Angeles Times mardi montrant le président iranien Mahmoud Ahmadinejad saluant la foule de ses supporters lors d'une manifestation publique de soutien en sa faveur.

Le lendemain, le site internet de BBC News, en accompagnement d'un article sur les manifestations des supporters de Mousavi le candidat battu à l'élection présidentielle, a utilisé la même photo mais avec une prise de vue rapprochée, ainsi le président Ahmadinejad avait disparu du cadrage. La légende de la photo (2) affirmait qu'ils s'agissait d'une manifestation anti Ahmadinejad. Ci dessous les deux photos en question.

C'est un lecteur du site WhatReallyHappened.com qui a débusqué la fraude : " c'est sûr que c'était une manifestation fictive pour Mousavi, car plus tard j'ai remarqué en surfant sur les sites d'information une photo que je connaissait déjà, vue sur l'article de UNE de la BBC sur l'Iran - Elle montrait la même foule, en rapproché, de façon à couper Ahmadinejad... C'est vraiment la même manifestation car dans le fond on voit le même arbre et un immeuble circulaire bizarre." Cependant la BBC a réussi à surpasser le Los Angeles Times en matière de commentaire. Le commentaire de la BBC, utilisant la photo de l'immense manifestation pro Ahmadinejad, déclarait : " des supporters de Mir Hossein Mousavi défient de nouveau l'interdiction de manifester ", un mensonge flagrant, une description fausse de ce qui se passe actuellement en Iran.

Dés que le mensonge a été découvert et publié sur www.whatreallyhappened.com dans la journée du mercredi, la BBC a changé la légende de la photo, qui est devenue : "A Téhéran on a assisté à des manifestations de masse organisées par tous les camps depuis l'élection contestée." Ce n'est que samedi que la BBC a publié un article reconnaissant publiquement son "erreur".

"La crise à propos de l'élection iranienne a été notre Une durant pratiquement toute la semaine. Comme dans tout ce que nous couvrons, nous avons prudemment rapporté ce que les supporters à la fois d'Ahmadinejad et de Mousavi ont dit. Simultanément, nous avons pris la peine d'accompagner les photos que nous avons utilisées d'une légende expliquant ce qu'elles relataient. Cependant, le mercredi 17 juin, nous avons fait une erreur dans un cliché publié sur BBC News online. Dans l'article " Obama refuses to "meddle" in Iran" nous avons déclaré par erreur que la photo de l'Agence Getty d'une manifestation pro Ahmadinejad était une manifestation pro Mousavi."

Url de note de mise au point de la BBC

Ce n'est pas la première fois que la BBC a été prise la main dans le sac manipulant des photos à des fins de propagande. Lors de la chute de Bagdad en Irak en Avril 2003, la BBC et d'autres médias de masse, ont diffusé un cliché truqué d'un "soulèvement de masse" au cours duquel des Irakiens, aidés par des soldats américains,ont renversé la statue de Saddam Hussein sur la place Fardus. En utilisant une prise de vue rapprochée, la photo donnait l'impression que des centaines de milliers d' Irakiens étaient présents pour donner l'impression d'un évènement type chute du Mur de Berlin. Plus tard des clichés utilisant une prise de vue large ont été publiés sur internet, mais n'ont jamais été diffusés dans les médias propagandistes tel la BBC. C'est comme cela que la vérité sur la manipulation médiatique sur le "soulèvement de masse" irakien contre la statue de Saddam Hussein a été révélée. La foule autour de la statue était principalement constituée de journalistes étrangers et de soldats US et la BBC a du reconnaître publiquement que toute la scène était truquée utilisant une technique bien connue de propagande qui consiste à bloquer toute diffusion de prises de vue à angle large pour faire passer une fausse information.

Quelque soit le point de vue que l'on puisse avoir sur le gouvernement Ahmadinejad, il est clair que les organes d'information anglo-américains à la solde de leurs gouvernements respectifs exploitent et soufflent sur les braises de la contestation iranienne pour provoquer plus d'instabilité.

On l'a vu avec l'intervention du département d'état américain auprès de la direction de Twitter, lui demandant de ne pas interrompre son service comme prévu pour maintenance pour cause de manifestation en Iran . Twitter, sous couvert de créer des liens sociaux, véhicule une propagande éhontée et une désinformation des plus calamiteuses, reprise par les médias de masse incapables de faire leur travail journalistique correctement, et en premier lieu de vérifier les sources de ces textos/pseudo informations. Même Le Figaro, "la voix de la Sarkozie" depuis peu se montre plus prudent concernant les informations et photos venant des Twitter, Youtube et Cie précisant que ces informations n'ont pu être vérifiées, idem pour la source des clichés. Il est grand temps !

Le porte parole du ministère des affaires étrangères iranien, Hassan Qashqavi a accusé les médias US et Britanniques d'inciter au chaos lors des récentes manifestations post élection.

"La Voix De L'Amérique (VOA) et la BBC sont des organes de presse financés par l'état et non pas privés. Leurs budgets sont ratifiés par le Congrès américain de même que par le parlement britannique. Les deux médias servent à faire entendre la voix de leurs gouvernements respectifs" a-t-il dit Samedi.

Il a précisé que les deux médias cherchaient à provoquer des confrontations ethniques à travers l'Iran dans l'espoir de conduire à la désintégration du pays.

"Tout contact avec ces soit disant médias soit par email soit par téléphone va à l'encontre de la souveraineté iranienne et est considérée comme un acte ennemi à l'égard de la nation iranienne. Ces médias ont agi comme postes de commande pour fomenter les émeutes post élection actuelles".

Le message est clair : VOA et BBC ne sont plus les bienvenues en Iran et tout contact avec ces médias est considéré comme un acte de trahison.

En servant d'organes de propagande et pire de QG pour fomenter à distance des troubles politiques dans un pays souverain, VOA et BBC non seulement discréditent la profession de journaliste mais en plus elles mettent en danger les journalistes, notamment ceux qui travaillent en indépendant - même s'ils deviennent une "espèce en voie de disparition" - qui essaient de faire leur travail honnêtement en rapportant la vérité sur ce qui se passe et surtout en vérifiant avant toute publication les informations et ou leurs sources ( croisement de sources et d'informations). Les informations diffusées sur les réseaux sociaux type Facebook, Twitter, Youtube etc... et souvent reprises par Google, ne sont souvent que de simples rumeurs et fantasmes de jeunes politiquement incultes et facilement embrigadés, souvent en mal de cause à défendre, ou pire, des infos intox propagés par des agents de services secrets qui trouvent là un moyen idéal de travailler à distance, sans risque, dans des actions clandestines de déstabilisation dans des pays dits "ennemis" , et tout cela d'un clic de souris.

Information complémentaire

L'Iran hausse le ton contre l'ingérence étrangère dans les affaires intérieures du pays

Alors que le président américain, Barak Obama était jusqu'à présent resté plutôt discret sur les évènements récents en Iran, il a pressé le gouvernement iranien de stopper ce qu'il a appelé " des actions violentes et injustes" contre son peuple, alors même que l'Iran a réitéré sa demande qu'il n'y ait pas d'interférence étrangère.

Dans une déclaration faite samedi, Obama - qui mène actuellement deux guerres d'occupation, l'une en Afghanistan et l'autre en Irak même si la situation dans ce pays est "relativement calme" (seulement quelques dizaines de morts irakiens dans un attentat ), et soutient une campagne de déstabilisation du Pakistan, sans parler de son soutien inconditionnel régulièrement rappelé à Israël qui arrête et torture des enfants palestiniens - a déclaré : " Nous appelons le gouvernement iranien à stopper toutes les actions violentes et injustes contre son propre peuple. Le gouvernement iranien doit comprendre que le monde est entrain de regarder. Nous sommes endeuillés par chaque vie innocente qui est perdue. Les droits universels de rassemblement et de liberté d'expression doivent être respectés, et les Etats Unis sont au côté de tous ceux qui cherchent à exercer ces droits".

Comme message des plus hypocrites et cyniques on ne fait pas mieux de la part du chef des armées US et de celui qui est à la tête du pays qui interfère le plus souvent de manière outrageusement sanglante, dans les affaires intérieures d'autres nations.

La réaction de Téhéran ne s'est pas faite attendre. Lors d'une interview télévisée, samedi soir, le porte parole du parlement iranien ( Majlis), Ali Larijani, a pressé certains pays occidentaux dont les US, la Grande Bretagne, et la France, de ne "pas se poser en défenseur des droits de l'homme en Iran."

"Je doit dire à Obama et aux autres chefs d'état en Grande Bretagne, en France et en Allemagne que vous êtes très bien connus pour interférer dans les affaires intérieures de l'Iran. Le peuple iranien vous connaît que trop bien".

"Nous nous rappelons comment, à l'époque du Shah, le gouvernement a reçu des ordres de Carter (Jimmy ancien président des US) pour réprimer le peuple"
ajoutant que "nous rappelons au président français que son pays, dans une action sans précédent, lors de la guerre Iran-Irak, avait loué des avions de combat à l'ancien dictateur Saddam Hussein."

Larijani a continué en rappelant que la nation iranienne n'a pas oublié que l'Allemagne et la France avaient vendu des armes chimiques au régime de Saddam, armes chimiques qui ont été utilisées contre les Iraniens lors de la guerre Iran Irak.


Photo du Los Angeles Times d'une manifestation pro Ahmadinejad
Photo du Los Angeles Times d'une manifestation pro Ahmadinejad

Même Photo présentée par la BBC comme une manifestation pro Mousavi
Même Photo présentée par la BBC comme une manifestation pro Mousavi

Dimanche 21 Juin 2009
Mireille Delamarre



Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2