information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
DICTATURE UE

L'UE 3 Veut Imposer Une Liste De Sanctions Plus Dures Contre l'Iran

Comment les gouvernements français, allemand et britannique, obéissant aux ordres de Tel Aviv préparent de nouvelles sanctions contre l'Iran selon un document confidentiel consulté par le FT



Kouchner Netanyahou
Kouchner Netanyahou

La France, l'Allemagne et la Grande Bretagne, appelés UE 3, proposent une liste de sanctions supplémentaires contre l'Iran pour fournir à l'Administration Obama plus de force dans son engagement attendu avec la République Islamique.

Un document confidentiel vu par le FT et Il Riformista, un journal italien, dresse la liste de 10 individus supposés être liés aux programmes clandestins nucléaire et biologique de l'Iran.

Des diplomates européens ont confirmé l'existence de cette liste mais différent en ce qui concerne le raisonnement qui est derrière. Certains disent qu'elle était prévue pour fournir à Washington une option de "gros bâton" dans le prolongement de l'approche existante de la carotte et du bâton. D'autres disent que l'UE 3 voulait influencer les conclusions prévues pour le mois prochain de l'actuelle revue par Washington de sa politique vis à vis de l'Iran, pour l'adoption d'une ligne plus dure.

Le débat interne a de nouveau réouvert les divisions au sein de l'UE. Des diplomates ont dit que 5 pays - la Grèce, Chypre, l'Espagne, l'Australie, et la Suède- y sont opposés.

On dit que Bernard Kouchner, le ministre des affaires étrangères français, a plaidé pour un front commun européen dur quelque soit la prochaine tactique adoptée par Washington. La Grande Bretagne y voit une option post revue.

La liste de six pages comprend certaines entités listées par les US et l'ONU pour des sanctions. Mais tous les individus sur la nouvelle proposition de sanctions élargie de l'UE seront pour la première fois passibles d'amendes, dont le commandant et vice chef des forces para miltaires Basij.

Certaines organisations dirigées par l'Etat sont nommées pour la première fois, dont la prestigieuse Université de Technologie Sharif, la Compagnie d'Assurance d'Iran, qui est affilié à la compagnie aérienne appartenant à l'état, Khatam ol-Anbai, une entreprise de construction affiliée aux Gardes de la Révolution, l'Agence Spaciale Iranienne, et l'Institut Razi pour la production de Sérum et de Vaccin.

Pour la première fois, six banques et leurs maisons mères à Téhéran sont citées, dont la Banque Tehjarat, l'une des pus grandes banques commerciales d'Iran. Les sanctions précédentes de l'UE visaient principalement les filiales à l'étranger.

Les critiquent affirment que jusqu'à présent la politique de coercition a échoué menant à une impasse sur le problème nucléaire et des répercussions négatives sur les efforts pour influencer le comportement de l'Iran dans d'autres domaines cruciaux, tels que l'Irak, l'Afghanistan et le conflit israélo palestinien.

Trita Parsi, le dirigeant du National Iranian American Council basé à Washington, qui invoque l'urgence d'un dialogue direct entre l'Iran et les US, craint que les US ne s'en tienne à "la mentalité des menaces et coercition".

Il voit également le danger de perdre une approche raisonnable. "Ce serait alarmant si d'un côté l'Iran est invité à la conférence du G8 sur l'Afghanistan en juin, et en même temps des sanctions frappent l'Université Sharif" a-t-il dit.

Dennis Ross, un ancien négociateur sur le Moyen Orient a été nommé mardi comme conseiller spécial pour le Golfe et le Sud Ouest de l'Asie au Département d'Etat. Mr Ross s'est fait le champion d'une politique plus dure de "la carotte et du bâton" et a aidé à formuler la position de Mr Obama sur l'Iran pendant sa campagne électorale.

Franco Frattini, le ministre des affaires étrangères d'Italie, doit rencontrer Richard Holbrooke, l'envoyé spécial US pour l'Afghanistan et le Pakistan, aujourd'hui à Washington pour discuter de la possible participation de l'Iran à la conférence régionale proposée par l'Italie à la tête de la présidence du G8.

A Téhéran, un initié du régime a dit qu'il doutait que d'autres sanctions puissent obliger l'Iran à changer sa politique nucléaire. L'Iran continue d'enrichir de l'Uranium à bas taux, défiant les résolutions de l'ONU . Des experts de l'ONU ont dit la semaine dernière que l'Iran a produit assez d'uranium pour une bombe nucléaire mais seulement s'il entreprenait de franchir l'étape prolongée et visible d'enrichissement au taux nécessaire pour produire une arme. ( souligné en caractères gras par la traductrice).

Copyright Financial Times : Guy Dinmore à Rome, Najmeh Bozorgmehr à Tehran et Alex Barker à Londres. 26/02/09

Précisions de la traductrice : L'Iran en tant que signataire du TNP a le droit d'enrichir de l'uranium pour un programme civil. L'enrichissement de l'Uranium par l'Iran est sous strict contrôle des inspecteurs de l'AIEA qui jusqu'à présent a toujours réaffirmé dans ses rapports qu'aucun détournement à des fins militaires n'avait été constaté. Le représentant russe à l'ONU, Vitaly Churkin, a dit vendredi dernier que son pays n'était "pas partie prenante" du plan européen d'augmenter les sanctions contre l'Iran suite au dernier rapport de l'AIEA sur les activités nucléaires de Téhéran, et a suggéré d'attendre le dialogue US-Iran.




Dimanche 1 Mars 2009
Introduction traduction Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :

Fascisme Financier - 14/11/2011

1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2