information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Economie

L’Iran détient une participation dans la multinationale Eurodif qui possède l’usine française d’enrichissement d’uranium de Pierrelatte

Profit Über Alles, les Profits Avant Tout, y compris la Paix Mondiale.

Selon un article du journal écossais le Sunday Herald du 08/04/07, un rapport rédigé pour les Verts et l’Alliance Européenne Libre (European Free Alliance) siégeant au parlement européen dévoile que l’Iran possède 10% d’Eurodif, multinationale de production d’uranium enrichi. Quand le « Profit Über Alles », le Profit avant tout de l’industrie nucléaire, joue un rôle dominant dans la politique de menace et de déstabilisation des grandes puissances occidentales contre l’Iran au détriment de la Paix mondiale.



L’Iran détient une participation dans la multinationale Eurodif qui possède l’usine française d’enrichissement d’uranium de Pierrelatte

L’Iran détient une participation dans la multinationale Eurodif qui possède l’usine française d’enrichissement d’uranium de Pierrelatte.

Les gouvernements occidentaux ont été accusés d’ »hypocrisie stupéfiante » après qu’on ait appris que l’Iran possède 10% de participation dans la plus grande usine d’enrichissement d’uranium de France.

Alors que les gouvernements occidentaux, Grande Bretagne, US, France en particulier, tous trois siégeant comme membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU, font pression sur l’Iran depuis des mois pour qu’il cesse d’enrichir de l’uranium sur sont territoire, celui ci perçoit des millions d’euros de dividende de l’activité même d’enrichissement d’uranium menée sur le sol français par la multinationale Eurodif, qui possède l’usine d’enrichissement d’uranium de Pierrelatte dans le sud de la France.

La participation de l’Iran dans Eurodif a été mise à jour dans un rapport rédigé par un expert nucléaire français pour les Verts et l’Alliance Européenne Libre (European Free Alliance) au sein du parlement européen. Le Sunday Herald (journal écossais) confirme aussi avoir vu des documents établissant le lien entre l’Iran et Eurodif.

Ces documents montrent qu’en 2006, le vice président iranien Reza Aghazadeh, qui est aussi président de l’Organisation à l’Energie Atomique iranienne, a remplacé les représentants iraniens au sein du Conseil d’Administration de Sofidif, une société mixte franco iranienne qui possède une participation importante dans le capital d’Eurodif. Selon une réunion de Sofidif qui s’est tenue en juin 2006, l’objectif de la société était de :

« participer à l’étude, la réalisation et le fonctionnement d’installations d’enrichissement d’uranium s’appuyant sur la technique française de diffusion gazeuse ».

Autrement dit, l’Iran aurait ainsi accès à la technologie française de production d’enrichissement d’uranium ?!

D’autres documents, toujours selon le Sunday Herald, montrent qu’en 2005, les investissements de Sofidif dans Eurodif ont permis de faire plus de 15 millions d’euros de dividende.

Eurodif a été crée par la France, l’Espagne, la Belgique dans les années 70, est dirigée par la société nucléaire française la Cogema et produit de l’uranium enrichi pour 100 réacteurs nucléaires en France et dans le monde.

Mycle Schneider, un consultant en nucléaire basé à Paris, qui a rédigé ce rapport a été choqué par ce qu’il a découvert. « L’implication continuelle de l’Iran dans la plus grande usine de production d’uranium enrichi au monde appartenant à une multinationale et située en France, est l’illustration parfaite du niveau d’hypocrisie stupéfiant qui gouverne le TNP » selon lui.

Un autre spécialiste en nucléaire DC David Lowry, de Surrey (Grande Bretagne) vient renforcer ce point de vue :

« l’hypocrisie de la France comme fournisseur de technologie nucléaire à l’Iran, s’alliant contre son client avec une autre brute permanente auto nommée membre du Conseil de Sécurité de l’ONU serait drôle si cela ne concernait un sujet aussi sérieux » a-t-il dit.

Parce que les grandes puissances nucléaires qui verrouillent les décisions du Conseil de Sécurité, sont productrices d’uranium enrichi, pour certaines (dont la France) à grande échelle, elles font en sorte que cette production soit interdite aux autres pays, l’objectif étant de s’assurer le monopole de cette activité sur la scène internationale pour en tirer profit.

Vu sous cet angle, il est facile de comprendre l’empressement notamment des US, de la France à vouloir interdire à l’Iran la production indépendante d’uranium enrichi sur son propre territoire, dans ses propres installations, allant même jusqu’à menacer d’une guerre régionale voir mondiale afin de satisfaire leurs intérêts mercantiles, en faisant pression sur l’AIEA, et en manipulant les décisions du Conseil de Sécurité de l’ONU.

Preuve de plus, si besoin est, qu’on ne peut se dire écologiste, et pour certains anti-mondialisation, sans être aussi anti-guerre, puisque celles ci sont planifiées et éventuellement menées pour le « Profit Über Alles », le Profit Avant tout y compris la Paix Mondiale, ce qui ne semble pas acquis, pour le moment hélas, dans la tête de beaucoup.

Sources des informations : Le Sunday Herald (www.sundayherald.com) du 08/04/07, repris par www.antiwar.com

Recherche Documentaire, Traduction/Synthèse, Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org


Perpetuelle guerre nucléaire américaine

Stocks nucléaires mondiaux

Armes nucléaires US en Europe


b[NOTE

TOUT SITE REPRENANT NOS INFORMATIONS EST TENU DE BIEN VOULOIR EN CITER LA/LES SOURCES, ET METTRE UN HYPERLIEN VERS NOTRE SITE. MERCI DE BIEN VOULOIR RESPECTER NOTRE DEMANDE]B

Dimanche 8 Avril 2007
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour | EcoDictature Verte | Economie