information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Anti Sionisme

L'Encyclopedie Race et Racisme Sous Attaque Sioniste

Le chapitre de cette Encyclopedie consacré au Sionisme déplait au Sionistes, et pour cause ! Leurs Lobbies font pression pour qu'il soit supprimé.



L'Encyclopedie Race et Racisme Sous Attaque Sioniste

L'Encyclopedie Race et Racisme Sous Attaque Sioniste
Au début de cette année, l'une des plus importantes maisons d'édition aux USA, Macmillan Reference USA, a publié "The Encyclopedia Of Race and Racism".

Cette Encyclopedie est unique en son genre et la première à présenter ces problèmes en examinant les théories de race et de racisme à l'époque moderne sous plusieurs angles : anthropologique, sociologique, historique, économique, et scientifique. Elle remonte également aux origines des idées de race et de racisme et explore leurs conséquences sociales et scientifiques. Certains des 400 articles qui la constituent traitent de sujets théoriques qui ont permi de formuler les idées modernes de race et de racisme, tandis que d'autres traitent plus specifiquement de sujets dans des domaines plus vastes. Le Sionisme fait partie de l'une de ses idées explorées et présentées dans un chapitre de quatre pages dans cette Encyclopédie ( En pièce jointe le chapitre en anglais) rédigé par le Dc Noel Ignatiev * professeur d'histoire américaine au College d'Art du Massachusets.

Au mois d'Octobre 2008, l'American Jewish Committee a pris position contre le chapitre de l'Encyclopedie consacrée au Sionisme dans un effort pour dissimuler la vérité sur le caractère raciste du Sionisme. Les Lobbies Sionistes exercent une importante pression sur la maison d'edition Macmillan Refrence USA, pour qu'elle retire ce chapitre dans lequel le Dc Ignatiev décrit rationnellement, exemples à l'appui, Israël comme un état raciste ou les droits sont accordés en fonction de la descendance d'où découlent des privilèges sociaux à l'origine d'un sentiment de supériorité qui se manifeste au quotidien souvent violemment contre les minorités arabes et autres, donnant lieu à un traitement d'exclusion.

Pour avoir une idée de pourquoi ce chapitre sur le Sionisme dans "Race et Racisme " dérange autant les Sionistes et leurs puissants lobbies qui s'acharnent contre Macmillan Reference USA, ci dessous quelques extraits traduits.

Sur la definition du Sionisme

"...Le Sionisme est un mouvement politique institué pour promouvoir la création d'un état juif. Il est basé sur l'idée que les Juifs, où qu'ils habitent, constituent un seul peuple. Il s'est développé en Europe à la fin du XIX ème siècle sur fond de montée du nationalisme et de sentiments anti juifs, tout spécialement dans des régions sous domination du Tsar où vivaient un grand nombre de Juifs, mais aussi en France, où l'affaire Dreyfus a révélé un ressentiment trés répandu des Juifs même dans une démocratie moderne où ils étaient comparativement bien assimilés. Parce qu'il définit le Juif non pas par une pratique religieuse, linguistique, un lieu de naissance ou une culture, mais en fonction de qui descend la personne, le Sionisme est une idéologie de race...."

Sur la colonisation de la Palestine.

"...Le problème de la construction d'une société juive au sein d'une majorité largement non juive a été dénommée comme " la conquête de la terre et du travail". Le Sionisme a crée une institution connue sous le nom de " Jewish National Fond" le Fond Natioanl Juif (JNF) qui a acheté des terres au nom du peuple juif. Il a loué ces terres aux seuls Juifs, ceux ci n'étaient pas autorisé à les sous louer. Les locations par le JNF interdisaient spécifiquement l'embauche de main d'oeuvre non juive sur les parcelles du JNF. Dans certains cas, quand les terres étaient achetées à des propriétaires abscents, les paysans arabes qui y résidaient et y travaillaient étaient expulsés. Les efforts pour créer un monopole juif se sont étendus à l'industrie et les Sionistes ont crée un syndicat, la Histadrout, pour organiser les travailleurs juifs et ont exclu les travailleurs arabes de la compétition sur le marché du travail....

...La création de l'Etat d'Israel a impliqué la destruction par le Sionisme d'environ 400 villages arabes. Lors d'un discours célébre à l'université technologique de Haifa en 1969, Moshe Dayan, ministre de la defense israélien de 1967 à 1974 a déclaré :

"Les villages juifs ont été construits à la place de villages arabes. Vousne connaissez même pas le nom de ces villages arabes et je ne vous le reproche pas parce que leslivres de geographie n'existen plus. Non seuelement les livres de géographie n'existent plus mais les villages arabes eux mêmes n'existent plus. Nahial s'est élevé à l'emplacement de Mahlul; le kiboutz Gvat sur l'emplacment de Jibta; le kiboute Sarid sur l'emplacement de Huneifis; et Kebar Yeshuha sur l'emplamcent de Tal al -Shuman. il n'y a pas un seul endroit construit dans ce pays qui n'avait pas auparavant de population arabe (Davis 1987, p. 108)....


Sur les bases d'un etat racial

"...La base légale d'un état racial a été établie par deux lois passées l'année suivante (1949 ndlt). La première, la Loi du Retour, conférait à tout Juif, de n'importe quel endroit dans le monde, un droit d'émigrer en Israël et d'acquérir la citoyenneté. La seconde s'était la Loi sur la Propriété des Absents qui confisquait les propriétés des Arabes qui ne résidaient plus sur la terre leur appartenant. Les réfugiés arabes vivant en Israël ont été dénommés " presents absents" et ont eu interdiction de retourner sur leurs propriétés. Ceux qui ont essayé de le faire ont été catalogués comme "infiltrateurs" et certains ont été tués lors de tentatives pour y revenir. Les terres confisquées sont devenus les Terres d'Israël, et ne sont louées qu'aux seuls Juifs et constituent la grande majorité des nouvelles colonies juives.

L'état d'Israël n'appartient pas , en théorie, à ceux qui résident sur son territoire, mais a été considéré par les tribunaux israéliens comme " l'état souverain du peuple juif" où qu'il existe. Conformement à cette conception personnelle, l'état n'a jamais défini ses frontières ou même déclaré l'existence d'une nationalité israélienne.


Sur les privilèges juifs en Israël

"...Juif en Israël est une identité attribuée (non pas obtenue d'office comme en France par le droit du sol ndlt). Parmi les privilèges qui lui sont attachées, en plus de l'immigration et de l'acquisition de terres, on a des préferences en matière de citoyenneté, de logement, d'éducation et d'opportunités d'emploi, de participation politique, et un traitement préférentiel en matière de justice.

Citoyenneté. Les juifs qui émigre en Israël deviennent automatiqauement citoyens. Les Arabes qui veulent acquérir la nationalité doivent remplir certaines conditions à la discrétion du ministère de l'intérieur. Cela s'applique aussi aux Arabes nés dans ce qui est maintenant Israël mais qui résident ailleurs pendant une certaine période. Les Arabes non citoyens qui se marient avec des citoyens se voient attribuer un statut de résidents et non de citoyens. Comme l'a déclaré un universiaitre, " la citoyenneté n'est pratiquement jamais accordée au non juifs" (Adalah 1998, pp.24-28).

Logement. Le gouvernement d'Israël discrémine ouvertement en matière de logement. La Cour Suprème (plus haute instance juridique israélienne ndlt) a statué qu'un Arabe qui cherche à acheter une maison dans un quartier juif pouvait être légalement empéché de le faire sur la base que les appartements ont été destinés pour aider les Juifs à surmonter les effets de la discrimination à l'époque du Mandat Britannique. Les taux de prêts pour l'acquisition de logements sont au moins d'un tiers plus bas pour les Juifs que pour les Non Juifs. Les autorités restreignent le développement des villes arabes en leur refusant des permis pour s'étendre alors que les villes juives en bénificient bien que les populations soient moins nombreuses. C'est la routine de refuser des permis de construire aux Arabes et des obstacles sont mis en place quand ils cherchent à construire des maisons....

...Education et politique familiale.Le pays fait fonctionner un système d'écoles essentiellement ségrégationniste. Il existe des differences significatives entre les écoles juives et arabes à tous les niveaux de l'école maternelle jusqu'aux etudes supérieures...

..Emploi. La Hstadrout est née comme combinaison de syndicats et de coopératives pour les travailleurs juifs.... Ces dernières années avec l'évolution de l'économie en Israël son importance s'est réduite mais sa légalité subsiste et les travailleurs juifs dominent les secteurs de pointe alors que les travailleurs arabes constituent une classe inférieure....

...Participation politique. Tout parti qui nie l'existence d'Israël comme état juif ne peut participer aux elections. C'est également illégal d'exhiber des symboles ou chanter des hymnes de groupes antisionistes. De plus, les parties dominants ont clairement déclaré qu'aucune coalition gouvernementale ne peut dépandre du soutien de la communauté arabe (qui represente 20% de la population) et aucune décision importante en relation avec le futur de l'état juif ne peut être prise sans une majorité juive au Parlement....

La Justice. Les tribunaux israéliens jusqu'à la Cour Suprême ont constamment décrété que la discrimination entre Arabes et Juifs est légitime etant donné la création d'Israël comme un état juif"....


Action

Une pétition en ligne a été ouverte pour faire barrage aux actions de lobbying des Sionistes Aux USA auprès de la maison d'édition ainsi qu'une campagne d'email en soutien au maintien de ce chapitre dans l'Encyclopédie.

Pour signer la pétition

Pour joindre la maison d'edition:

Envoyer un email :emea.enquiries@cengage.com
Tel: 1-800-877-4253
Fax: 1-877-363-4253 du lundi au vendredi 8h -17h

Visiter le site http://www.gale.cengage.com/contact.htm

*Le Dc Noel Ignatiev, professeur d'histoire américaine qui enseigne au Massachusets Collège Of Art est trés connu aux USA pour son appel à l'abolition du concept de race blanche. Ignatiev est co fondateur et co éditeur du Journal "Race Traitor" et de la "New Abolitionist Sociéty". Il est également auteur d'un livre sur le racisme nordique contre les immigrants irlandais " How The Irish Became White". Son journal Race Traitor milite en faveur de l'abolition de la race blanche en tant que système qui attache une importance sociale déterminante à la couleur de la peau et le revendique pour servir ses interêts de classe définie sur une base raciale et pour dominer et exploiter toute personne n'appartenant pas à cette catégorie. Bien évidemment militer pour l'abolition de la race blanche ne veut pas dire agir comme un Kux Kux Klan blanc mais oeuvrer à l'abolition de la catégorie sociale de race blanche sur laquelle se sont construits les modèles de sociétés occidentales discriminatoires et racistes et les entreprises et guerres colonialistes. Le Journal Race Traitor sert de porte parole à tous ceux qui ont décidé de se libérer de ce système qui reste pregnant dans nos sociétés occidentales et d'oeuvrer à la fois pour analyser ce phénomène sociétal et le combattre par des mesures pratiques non violentes guidé par le principe qu'abolir ce principe de race blanche c'est être respectueux de l'humanité entière.

Source : palestinethinktank.com/2008/11/17/encyclopaedia-of-race-and-racism-under-zionist
-attack/

zionism_encyclopedia_race_and_racism.pdf Zionism Encyclopedia Race And Racism.pdf  (4.63 Mo)


Dimanche 23 Novembre 2008
Myriam Abraham

Dans la même rubrique :
1 2 3

Mossad Cia et Cie | Boycott Israel | Collaborateurs Des Sionistes | Anti Sionisme | Collaboration Au Sionisme Archives