information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Boycott Israel

L’Algérie Refuse D’acheter Des Equipements Militaires Français Contenant Des Composants Israéliens

Certains fabricants d’équipements militaires français couvrent leur coopération avec l’industrie militaire sioniste en refusant de garantir un « not made in Israël » pour leurs composants.



L’Algérie Refuse D’acheter Des Equipements Militaires Français Contenant Des Composants Israéliens

Selon la presse algérienne, l’armée de l’air vient d’annuler un important contrat d’achat d’armements avec la France parce que les fabricants n’ont pu garantir que les équipements ne contenaient pas de composants fabriqués en Israël.

En fait les fabricants français ont refusé d’apporter la garantie que les équipements militaires n’avaient aucun composant israélien.

Le journal el-Khabar a cité comme source un haut responsable algérien qui a dit que le contrat ne serait pas validé car les fournisseurs français ont refusé d’accepter la demande algérienne que les systèmes d’armement en question ne comprennent pas de composants fabriqués en dehors de France.

« Nous avons voulu que cette clause soit respectée afin d’empêcher la possibilité que des produits israéliens face partie de ces systèmes d’armement militaire » a dit ce haut responsable au journal.

Les négociations pour ce contrat de vente d’armes ont duré pratiquement une année mais l’Algérie est restée ferme sur ses positions : pas de composants israéliens.

Le Ministère de la Défense algérien a posé les mêmes conditions lors d’un contrat d’achat de navires de guerre à la Grande Bretagne et d’hélicoptères à l’Italie. Avec cette dernière, l’Algérie a également signé un contrat d’achat de navires de guerre équipés de missiles anti sous marins pour un montant de 4 milliards d’euros.

Pour tous ces contrats, les fabricants ont du fournir au Ministère de la Défense algérien une liste détaillée des composants, l’endroit où ils ont été produits et qui peut fournir les services de maintenance pendant 5 ans à compter de la date d’achat.

«Nous ne voulons pas dépendre de fabricants israéliens»
a affirmé cette source.

Actuellement, l’Algérie est le troisième pays arabe ayant les dépenses militaires les plus importantes pour l’achat d’équipements. Elle a dépensé environ 2.4 milliards en 2008 pour moderniser les équipements de son armée.

Israël est actuellement le cinquième plus gros pays exportateur d’armes au monde. Le 1er exportateur d’armes reste les US avec des ventes correspondant à 52.3% du marché mondial d’armements, suivi de la Grande Bretagne avec 13.7%, de la Russie 8.2%, de la France avec 7.7% et d’Israël avec 5%.

Israël, qui compte 7.4 millions d’habitants, est le premier marchand de canon par tête d’habitant.

C’est ce que les Israéliens appellent être « une lumière au sein des Nations ».

La position algérienne, un exemple à suivre donc – un boycott qui ne dit pas son nom sur les produits de l’industrie militaire israélienne et tous les fabricants qui les incluent dans leurs équipements dont certains fabricants français– un bon moyen de limiter les exportations en armements d’Israël et ses capacités de nuisance en Palestine.


Mardi 13 Octobre 2009
Myriam Abraham

Dans la même rubrique :
1 2

Mossad Cia et Cie | Boycott Israel | Collaborateurs Des Sionistes | Anti Sionisme | Collaboration Au Sionisme Archives