information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
ASIE

Israël Participe Aux Assassinats Et Massacres Robotisés de La Guerre En Afghanistan

5 pays membres de l’OTAN participant aux côtés des Etats Unis à cette guerre d’occupation utilisent des drones israéliens pour surveiller et pour tuer un grand nombre de civils Afghans abjectement qualifiés de « dommages collatéraux ».



Drone israélien HERON
Drone israélien HERON

5 pays membres de l’OTAN utilisent des drones israéliens produits en Israël par IAI (Israel Aerospacial Industries), une entreprise d'état, pour espionner et tuer. Ces drones, Heron UAVs, volent à moyenne altitude, peuvent rester en vol 30 heures (altitude de croisière : 3000m) et transporter une charge (missiles) de 250kg. Ils peuvent opérer sur plusieurs centaines de km, sont porteurs de différents types de senseurs utilisés pour espionner des « cibles » mais aussi tuer. Israël a expérimenté ce type d’engins dans les territoires occupés contre la population palestinienne et les utilisent pour tuer lors d’assassinats ciblés de membres de la résistance palestinienne, mais aussi lors de ces attaques d’envergure dont celle de l’année dernière l’Opération Plomb Durci, contre la Bande de Gaza, où ils ont servi à tuer des civils.

Les pays qui utilisent les drones israéliens en Afghanistan sont : L’Australie, l’Espagne, le Canada, la France et tout récemment l’Allemagne. Ces pays sont donc responsables, au même titre qu’Israël qui les produit et les vend, des tueries générées par les opérations d’espionnage et ciblage de ces appareils israéliens. Confrontés à une pléthore d’informations fournis par ces drones et incapables de toutes les gérer, les attaques et opérations d’assassinats tuent plus de civils que de combattants talibans.

Israël est reconnu comme leader mondial après les US en matière de production de drones. Ainsi outre les pays cités ci-dessus, en Novembre dernier le Brésil a passé commande de Heron UAVs pour un montant de 350 millions de $ pour patrouiller ses frontières mais aussi des opérations de surveillance au dessus de ses villes. De même les forces de sécurité panaméennes conjointement avec le commandement militaire US Sud assisteront à une démonstration de ces appareils dans l’optique de les acheter pour soit disant surveiller les trafics de drogue mais en réalité pour mener des opérations policières.

Ces appareils sont de plus en plus fréquemment utilisés - outre dans le cadre de conflits armés - à des fins de police civile et Israël encore une fois, en les ayant conçu et en les fabriquant et les exportant, est le chef de file de ce type d’actions anti démocratiques, fascisantes.

Amplification de la guerre des drones

Ce qui sous Bush II étaient des actes peu fréquents d’assassinats ciblés contre des militants suspectés d’être des « terroristes » sont devenus monnaie courante sous l’administration Obama, le nègre du complexe militaro industriel US. Depuis l’attaque suicide du 30 Décembre menée par un agent double de nationalité jordanienne dans une base avancée de la CIA en Afghanistan d’où partent les ordres d’assassinats par drones et qui a décapité la CIA en Afghanistan, l’utilisation de ces engins de mort pour traquer tout ce qui paraît « suspect » aux Américains dans la zone de guerre AfPak est devenue hyperintensive.

Au Pakistan, où un nombre sans précédent de frappes de missiles utilisant des drones a tué à la fois des combattants mais surtout de nombreux civils, ces attaques provoquent la colère des populations des zones tribales et la haine des Etats Unis est entrain de s’amplifier et risque à terme de se retourner contre le gouvernement servile en place.

En Afghanistan, ou les drones ont été pendant des années - et ce parce qu’en nombre limités- utilisés essentiellement pour des missions de surveillance, ils sont de plus en plus fréquemment utilisés pour assassiner, dans le cadre du renforcement des attaques aériennes menées à partir de ces véhicules aériens contrôlés à distance, un renforcement croissant passé inaperçu et nulle part mentionné dans les médias qui ont pourtant fait grand cas du renforcement du nombre de troupes envoyées sur le terrain notamment de troupes américaines. Ce développement de l’utilisation de drones en AfPak profite bien évidemment à l’industrie militaire israélienne en plein boom, de même qu’à celle des Etats Unis.

Cette escalade de la guerre des drones ne fait que commencer le Pentagone ayant prévu d’augmenter sa flotte de drones dans les 40 prochaines années en créant des flottes de drones ultra sophistiqués lourdement armés de plus en plus autonomes, voyant tout repérant tout, ces UAS (hypersonic Unmanned Aérial Systèms).

Le Washington Post a récemment rapporté que « les drones sans pilote utilisés pour des missions en Afghanistan et au Pakistan sont une priorité avec pour objectif d’accélérer l’achat de nouveaux drones Reaper et d’étendre les vols de Predator et Reaper au-delà de 2013. »

En 2008 il y a eu entre 27 et 36 attaques de drones US dans le cadre d’opérations clandestines de guerre menées par la CIA au Pakistan. En 2009 il y en a eu entre 45 et 53 et pour les seuls 18 premiers jours de Janvier 2010 on en dénombrait déjà 11.

En Afghanistan, les US ont crée un système interconnecté de commande et contrôle global pour y mener leur guerre des robots de même que pour aider la CIA dans ses frappes au Pakistan. Des bases high tech établies partout dans le monde sont impliquées dans ses opérations de surveillance et d’assassinats. La principale base d’où les US supervisent secrètement toutes ces opérations de drones sur l’Afghanistan et le Pakistan c’est celle située au Qatar qui a coûté plusieurs milliards de dollars. Les drones décollent et atterrissent d’aérodromes situés à Kandahar et Jalalabad en Afghanistan, mais le centre des opérations se trouve à la base aérienne de Creech dans le Nevada, où les « pilotes » de l’armée de l’air US actionnent ces drones contrôlés à distance à des milliers de kilomètres de là, mais aussi à Wright-Patterson, une gigantesque base aérienne de 32 km2 située à Dayton dans l’Ohio. Une fois leur sale boulot d’assassinats à distance terminé, ces « pilotes » rentrent chez eux pour « jouir d’un repos bien mérité ».

C’est l’armée de l’air US qui de loin détient le record d’utilisation de drones pour des opérations d’assassinats et massacres de civils. A partir de 2001, quand elle a commencé à utilisé des drones armés jusqu’en 2009, l’armée de l’air a tiré 703 missiles Hellfire et largué 132 GBU -12s (bombes guidées au laser de 250kg). Comparativement, pendant l a même période, l’armée a lancé 3 m

Samedi 6 Février 2010
Myriam Abraham



Dans la même rubrique :
1 2

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2