information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
MONDE ARABE

Irak : Nouvelle Base US prés d’un champ pétrolifère – Conditions Sanitaires Catastrophiques: Epidémie de Choléra – 11 sept US : 3000 morts, Irak depuis 2003 : 1,2 millions de morts.

Retrait américain d'Irak: simple effet d'annonce, les américains accros au pétrole irakien vont construire une nouvelle base miltaire prés d'un champ pétrolifère. Pendant ce temps là, la population civile irakienne subit de plein fouet les effets de l'occupation sanglante : 1,2 millions de morts, un génocide, et le choléra qui se répand.



Irak : Nouvelle Base US prés d’un champ pétrolifère – Conditions Sanitaires Catastrophiques: Epidémie de Choléra – 11 sept US : 3000 morts, Irak depuis 2003 : 1,2 millions de morts.

Nouvelle base militaire sur la frontière Irak Iran

Selon une dépêche de Reuters du 10/09/07, une nouvelle base militaire US doit être construite sur la frontière Irak Iran (l’Iran et l’Irak partagent 200 Km de frontière), près des quartiers généraux de la police des frontières irakienne à Badrah dans la province centrale de Wasit. Cette province est actuellement le théâtre d’attaques américaines contre des milices shi’ites Cet emplacement n’a pas été choisi par hasard. En effet, d’après Jumaa Awad, un dirigeant syndicaliste irakien, qui a participé récemment à des conférences pour dénoncer la volonté américaine de s’emparer du pétrole irakien, « il y a un nouveau champ dans la province de Wasit en Irak centrale avec un potentiel de millions de barils de pétrole. Selon la loi (si elle est votée ndlt) ce nouveau champ sera donné pour exploitation aux multinationales ».

Selon un document « Irak Revenue Watch », « ce champ se trouve dans les deux provinces de Bagdad et de Salaheddin, et s’étend probablement au sud à l’intérieur de la province de Wasit. Par conséquent il devrait être géré conjointement par les provinces de Bagdad et de Salaheddin et peut être aussi par celle de Wasit. Une production initiale fournirait 20 000 barils par jour pour la section Bagdad, mais la totalité de la production potentielle devrait être de 120 000 barils par jour.

Washington a décidé de nommer et financer un expert américain pour encadrer la rédaction de propositions de lois de remplacement pour l’exploitation du pétrole irakien et d’en rédiger les règles afin qu’elles soient aux normes selon le droit international. Il devra faire part de ses conclusions aux agences US ou aux autorités irakiennes. Sa mission est à long terme puisqu’elle est prévue jusqu’au 31 juillet 2008 avec deux fois 12 mois d’extension jusqu’au 31 juillet 2010. Le département du commerce américain cherche depuis le 31 août dernier un expert juriste maîtrisant bien l’arabe afin de fournir son expertise quand requise par les agences gouvernementales US ou les autorités irakiennes alors qu’elles conçoivent les lois et règles gouvernant le secteur du pétrole et du gaz irakien. Les fonctionnaires irakiens auront accès à l’expertise de professeurs US de renommée mondiale et d’hommes de terrain et ils suivront des ateliers techniques portant sur les problèmes spécifiques légaux et liés aux taxes. Bref les américains ont décidé d’encadrer de A jusqu’à Z l’exploitation des richesses naturelles irakiennes pour bien sûr en faire profiter un maximum leurs multinationales. C’est tout simplement du pillage administrativement organisé.

Les US voit aussi d’un mauvais œil le projet de construction d’un pipeline Irak Iran et le choix du lieu de cette nouvelle base militaire US pourrait intervenir pour saboter la coopération des deux pays en matière d’exploitation pétrolière mais aussi pour développer la construction d'autres bases le long de la frontière Irak Iran pour mener des attaques à l'interieur de l'Iran sous pretexte de mettre fin aux trafics d'armes et/ou à l'entraînement de militants shi'ites irakiens par les Gardiens de la Révolution Iranienne. Ces attaques à l'intérieur du territoire iranien font partie du plan général d'attaque US contre l'Iran, la phase suivante de l'escalade, après d'éventuelles représailles iraniennes (possible blocage du détroit d'Hormuz), devant consister en des attaques aériennes massives contre des cibles militaires, pétrolieres et, scénario le plus noir, des attaques nucléaires contre des installations civiles nucléaires iraniennes. Washington pousse les britanniques à déployer une partie de leurs 5000 soldats, notamment ceux qui se sont recemment retirés de Basra, le long de la frontière avec l'Iran. A Londres, la proposition n'enchante guère et serait même sujette à tension entre l'administration Bush et Brown le premier ministre britannique, car les britanniques craignent de se retrouver embarqués dans le chaos d'une nouvelle guerre, cette fois avec l'Iran.

L’Administration républicaine de Bush, pour des raisons purement électoraliste, envisage un mini retrait d’Irak, mais son projet d’occupation/pillage est à long terme car outre les quelques 100 000 soldats US qui devraient restés stationnés dans le pays, il faut aussi prendre en compte les 150 000 mercenaires employés par des sociétés privées US et britanniques principalement et qui accompagnent cette occupation américaine, qu’ils soient gardes du corps, supplétifs combattants de l’armée US ou simple cuisinier. En Irak, la guerre d’occupation US cela veut dire d’abord et avant tout le bizness. C’est une guerre qui s’insère complètement dans la mondialisation imposée par la force surtout dans les pays riches en ressources pétrolières.

Source de certaines informations le blog de Sarah Meyer chercheuse vivant en Grande Bretagne et qui fait partie du Brussels Tribunal Advisory Committee.
http://indexresearch.blogspot.com/2007/09/iraq-new-us-base-wasit.html



11 sept 2001 US : 3000 morts, Irak depuis 2003 : 1,2 millions de morts

La guerre d’occupation pillage en Irak a déjà coûté la vie à plus d’1,2 million d’irakiens selon une nouvelle étude menée le mois dernier par une agence britannique de sondage ORB auprès de 1461 adultes irakiens. ORB tire ses conclusions d’une questions posée aux irakiens vivant sous le même toit : « combien de membres de votre famille sont morts suite au conflit en Irak depuis 2003. »

Sur la base d’une estimation qu’il y a en Irak 4.050.597 foyers, selon ORB le chiffre de 1,2 millions est crédible. Selon cette étude un foyer sur deux à Bagdad a perdu au moins un membre de sa famille du fait de la violence liée à la guerre et 22 % des foyers sur le plan national ont perdu au moins un membre de leur famille. Rappelons que l’année dernière une étude publiée par le journal The Lancet avait estimé à 654.965 le nombre de morts irakiens. Ni l’armée américaine ni les autorités de collaboration irakiennes ne fournissent d’information sur les victimes irakiennes. Sans vouloir tomber dans les comparaisons macabres, on est loin des 3000 morts du 11 septembre pour lesquels chaque année depuis 2001 les medias US et atlantistes versent des larmes de crocodile tout en repassant en boucles les images du World Trade Center. Les 1 ,2 millions d’irakiens, majoritairement des civils, tués depuis 2003 n’ont, quant à eux, pas le droit de figurer dans les bulletins d’information.

Source de certaines informations : le Los Angeles Times.(latimes.com)

Note

Il existe un site intitulé Irak Body Count utilisé comme organe de propagande pour minimiser le nombre de victimes irakiennes. Ce site base son chiffrage sur des données puisées dans les médias. Hors les médias à la botte de Washington donnent quelques chiffres repris par IBC lui-même organe de propagande. La boucle est bouclée, l’opinion publique trompée.

En Irak une épidémie de choléra qui se propage

Alors que les services de santé s’effondrent en Irak l’épidémie de choléra s’étend. A cause du manque d’eau potable et de l’état désastreux du système de tout à l’égout, 5000 personnes en Irak du nord ont attrapé le choléra. Selon le dc Juan Abdallah un haut fonctionnaire du ministère de la santé au Kurdistan Irakien, c’est la première épidémie depuis des décennies dans cette zone. Des médecins de Sulaimaiyah ont lancé un appel à l’aide à cause de l’augmentation rapide du nombre de cas de choléra disant qu’ils manquent de médicaments pour traiter les personnes touchées. Bien que cette ville ait été moins touchée que d’autres par les combats en Irak, selon l’UNICEF, l’eau n’y est disponible que 2 heures par jour et un grand nombre d’irakiens ont creusé des puits à proximité de leurs maisons. 10 personnes sont déjà mortes et d’autres risquent également de mourir, car de nombreuses personnes sont dans un état avancé de la maladie.

Beaucoup d’irakiens fuient leurs maisons. C’est de 50 000 à 60 000 irakiens qui fuient de chez eux par mois selon le Haut Commissariat aux Réfugiés de l’ONU. Le nombre d’irakiens réfugiés est de 4,2 millions dont 2 millions sont des réfugies de l’intérieur, c'est-à-dire déplacés en Irak même, certains dans le cadre de nettoyage ethnique de certains quartiers comme à Bagdad notamment. Ces réfugiés s’entassent souvent à la périphérie des villes dans des camps de fortune. Dans la ville de Sulaimaniyah et à Kirkuk, au moins 42 % de la population n’ont pas accès à l’eau potable et au tout à l’égout selon l’UNICEF. Seulement 30 % des habitants de Sulaimaniyah ont accès à l’eau potable.

Les eaux du Tigre et de l’Euphrate, polluées, où quotidiennement on y repêche des cadavres, sont impropres à la consommation. Dans d’autres parties de l’Irak, la pénurie d’électricité fait qu’il est pratiquement impossible de faire fonctionner les pompes à eau et le tout à l’égout, d’où également des conditions sanitaires catastrophiques pour les irakiens. Ces mouvements de populations risquent de favoriser la propagation de l’épidémie de choléra.

Source de certaines informations: The Independent - www.independent.co.uk

Traduction/synthèse des informations Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org

Main mise sur le pétrole irakien

Des conglomérats du pétrole US et français se partagent les butins de guerre en Irak

La guerre en Irak peut provoquer la chute de l'Empire Américain

Samedi 15 Septembre 2007
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2