information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
archives Armement Sécurité Stratégies Militaires

Inde Nucléaire : Le Congres US Avalise la Vente de Combustible et Technologie Nucléaire à l’Inde Non Signataire du TNP

Le Congres américain vient de voter une loi permettant la livraison de combustible nucléaire à l’Inde, ce qu’avait demandé Bush depuis plusieurs mois déjà. En donnant son feu vert, le Congres américain avalise un changement majeur de la politique américaine depuis trois décennies, dont l’axe principal était la non prolifération nucléaire, sape encore un peu plus la validité du TNP, et ouvre ainsi la porte à une nouvelle course aux armements nucléaires en Asie et au-delà.



Tension et Nouvelle Course à l'Armement Nucléaire ?
Tension et Nouvelle Course à l'Armement Nucléaire ?

Inde Nucléaire : Le Congres US Avalise la Vente de Combustible et Technologie Nucléaire à l’Inde Non Signataire du TNP

Le Congres américain, qui doit passer sous majorité démocrate dés janvier prochain, espère ainsi donner un coup de pouce à la politique étrangère américaine de l’Administration Bush, mise à mal par l’enlisement en Irak. Comble de cynisme, un républicain siégeant au Congrès, Tom Lentos, de D. Californie a déclaré à propos de ce plan de nouveau partenariat nucléaire US-Inde, qu’il est « basé sur nos objectifs partagés d’empêcher de répandre la technologie nucléaire dangereuse à des pays et des groupes qui l’utiliserait à des fins diaboliques ». Pourtant, certains aux US n’ont pas manqué de faire remarquer que cette mesure, en renforçant l’arsenal nucléaire indou, donne le signal d’une course aux armements nucléaires en Asie et au-delà.

Ce plan menace de faire échouer les efforts menés pour ralentir le développement d’armements nucléaires, et envoie un message des plus négatifs aux autres pays qui hésiteraient encore à vouloir se doter du nucléaire.

Les US ne peuvent d’un côté donner leur consentement et même participer activement au renforcement du nucléaire indou dont une partie est consacrée au nucléaire militaire hors TNP (Traité de Non Prolifération) puisque l’Inde n’est pas signataire et possède la bombe atomique, et hors contrôle de l’AIEA (Agence Internationale à l’Energie Atomique), et demander à la Corée du Nord et à l’Iran, en les menaçant d’une éventuelle intervention militaire, d’abandonner leur programme nucléaire.

Des experts ont fait remarquer que la fourniture de combustible nucléaire, de réacteurs, et autre technologie nucléaire, par les US pourrait permettre, entre autres, à l’Inde d’utiliser sa production domestique d’uranium pour son programme militaire de fabrication d’armes nucléaires, avec comme conséquence immédiate une course à l’armement nucléaire entre l’Inde et son voisin et ennemi le Pakistan qui lui aussi a la bombe nucléaire, n’est pas signataire du TNP et dont les installations ne sont pas non plus sous contrôle de l’AIEA.

La loi votée fait une exception pour cet accord passé avec l’Inde, autorisant le commerce US du nucléaire civil avec l’Inde en échange de garanties acceptées par cette dernière que ces 14 centrales nucléaires civiles seront soumises à des inspections de l’AEIA, mais laissant les 8 centrales nucléaires militaires hors de tout contrôle extérieur. Cependant, pour pouvoir effectivement livrer ce combustible et autre technologie nucléaire à l’Inde, les deux pays doivent obtenir une exception aux règles du Groupe de Fournisseurs Nucléaires, une assemblée de nations qui exportent du matériel nucléaire, et l’Inde doit négocier avec l’AIEA un accord de garanties.

Intérêts américains stratégiques et économiques derrière le soutien US au nucléaire de l’Inde

Ce sont des considérations commerciales et stratégiques qui poussent les US à soutenir et approvisionner le nucléaire de l’Inde, alors que l’Inde a toujours rejeté le TNP et développe un programme d’armement nucléaire. Pour certains cela représente le « centre symbolique » d’un nouveau partenariat US-Inde.

Les perspectives économiques pour les US sont immenses.

L’Inde ouvre graduellement son vaste marché ( l’Inde est,après la Chine, le pays le plus peuplé de la planète) aux sociétés américaines qui en tireront de vastes profits en investissant dans le foncier, la vente d’huile de soja, la vente d’avion de combats à l’Inde par exemple. La croissance économique de l’Inde en fait un marché d’avenir pour la vente de produits américains. L’économie de l’Inde croit régulièrement de 8% ces dernières années, et le mois dernier l’Inde a accueilli la plus importante délégation commerciale américaine comprenant notamment des vendeurs d’équipement nucléaire. Un groupe de Lobbying le « Conseil pour les affaires US-Inde » prédit que cette nouvelle loi sur le nucléaire ouvre la porte à un large champ d’opportunités commerciales pour les deux pays.

Cet accord nucléaire US-Inde bénéficie du total soutien des organisations soeurs du Conseil des Relations Etrangères US (Voir notre article* : Le Cerveau Mondial : la Face Cachée de la Mondialisation) tels la Fondation Carnegie pour la Paix Internationale, et la Fondation Héritage, dont des responsables se sont exprimés publiquement sur le bien fondé d’un tel accord et l’ont justifié, et que le New York Times s’est empressé de rapporter.

L’Inde, dont une grande partie de la population, est-il nécessaire de le rappeler, vit dans une misère affligeante et a faim, vient d’acheter un bateau de guerre américain deuxième main, 6 hélicoptères militaires, tout ceci pour la bagatelle de 90 millions de dollars. L’Inde prévoit aussi d’acheter 126 nouveaux avions de combat, une affaire de près de 6 billions de dollars, et si l’US se voit octroyer le contrat, ils supplanteront la Russie et Israël, dans la fourniture d’armes à l’Inde.

Stratégiquement, l’Inde est entrain de devenir une puissance régionale incontestée. L’Inde est perçue par l’Administration US et le Pouvoir du « Nouvel Ordre Mondial » comme un contrepoids à la Chine, puissance militaire en pleine ascension, mais aussi comme un consommateur d’énergie et comme une force économique, dont les multinationales US peuvent tirer un maximum de profits.

Le Sénateur démocrate du Delaware, Joseph .R Biden, qui doit le mois prochain prendre la tête du Comité des Affaires Etrangères du Sénat, a décrit cette nouvelle loi sur le commerce nucléaire avec l’Inde comme une reconnaissance implicite de la valeur à long terme que représente l’Inde pour les US : « …Nous ne pouvons pas sérieusement questionner le fait que l’Inde représente une importance vitale, et c’est pourquoi j’ai dit depuis des années qu’il n’y a pas de relation bilatérale plus importante que celle entre les US et l’Inde. »


Dans la presse indoue, notamment de langue anglaise telle le Hindustan Times, on célébrait cet accord en première page en titrant :

« L’Inde obtient d’avoir sa part du gâteau nucléaire et aussi de le manger. »

Pendant ce temps, les Grandes puissances (les cinq du Conseil de Sécurité plus l’Allemagne, la France en tête) tentent de se mettre d’accord pour « punir » et empêcher l’Iran, signataire du TNP, de continuer à développer son programme civil nucléaire, qui est, lui, sous contrôle de l’AIEA, ce qu’une certaine candidate à la présidentielle, Ségolène Royal, semble complètement ignorer. Il est vrai que tout cela n’a rien à voir avec la sauvegarde des marais poitevins.


Source de certaines informations : presse US, et dépêches d’agence.

Le cerveau mondial: face cachée de la mondialisation

Dimanche 10 Décembre 2006
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2