information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
archives Armement Sécurité Stratégies Militaires

IRAN/USA - ATTENTION DANGER DE GUERRE NUCLAIRE – Plus de 1800 physiciens américains disent NON

Nous ne le répèterons jamais assez : ATTENTION, danger de guerre nucléaire. Des physiciens américains viennent de demander instamment à la Maison Blanche de retirer l’option nucléaire de la table. Une pétition sur internet STOP Attack on Iran a déjà recueilli plus de 250 000 signatures. N’hésitez pas à signer. Enfin, pour faire pression sur les Etats-Unis et mettre fin à sa politique militariste, colonialiste, expansioniste, BOYCOTTONS tout ce qui est MADE IN USA dés maintenant.



IRAN/USA - ATTENTION DANGER DE GUERRE NUCLAIRE – Plus de 1800 physiciens américains disent NON

Physiciens : retirer l’option nucléaire de la table !!

Ensemble avec 12 autres physiciens des plus connus, j’ai écrit (Jorge Hirsch) au président Bush pour lui dire que le projet d’utiliser des armes atomiques contre l’Iran est complètement irresponsable. Nous lui avons demandé de publiquement retirer l’option nucléaire de la table.

« Le président Bush n’a pas répondu. Peut être qu’il n’a pas reçu la lettre, donc nous allons la lui remettre en personne."

« Le mercredi 26 avril à 17H, au parc Lafayette, en face de la Maison Blanche, je lirai cette lettre en public, de même que la pétition soutenue par plus de 1900 physiciens et qui refusent la nouvelle politique américaine d’utilisation des armes nucléaires, et puis je remettrai ces documents à la Maison Blanche.

17 avril 2006

A l’honorable George W. Bush
Président des Etats-Unis
1600 Pennsylvania Avenue
Washington, D,C. 20500.

Cher Mr le Président,

Des articles récents parus dans The New Yorker et le Washington Post ont rapporté que l’utilisation d’armes nucléaires stratégiques contre l’Iran est activement envisagées par les planificateurs du Pentagon et de la Maison Blanche. En tant que membres de la profession qui a crée les armes nucléaires, nous insistons pour que vous n’ayez pas recours à ce type d’action qui aura des conséquences graves pour les Etats-Unis et pour le monde.

1800 de nos collègues physiciens ont signé une pétition s’opposant aux politiques d’utilisation des armes nucléaires qui ouvre la porte à l’utilisation de ces armes dans des situations comme celle avec l’Iran. Ces politiques représentent un « changement radical d’avec le passé » selon les mots de Linton Brooks, directeur de l’administration nationale sur la sécurité nucléaire. Effectivement, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, la politique américaine a considéré les armes nucléaires comme des « armes de dernier recours » à utiliser seulement si la survie de la nation ou de celle d’une nation alliée est menacée, ou au pire en cas de nécessité militaire extrême. Au lieu de cela, les nouvelles politiques concernant l’utilisation des armes nucléaires ont considérablement baissé le seuil d’utilisation des armes nucléaires, comme cela est clairement prouvé par le fait qu’elles soient considérées comme un moyen parmi d’autres de détruire des installations souterraines qui sont « trop profondes » pour être détruites avec des armes conventionnelles. Ceci est un changement majeur et dangereux dans le raisonnement concernant l’utilisation des armes nucléaires. Selon les mots de feu Joseph Rotblad, qui avait reçu le prix Nobel de la Paix pour ses efforts pour empêcher une guerre nucléaire, « le danger de cette politique ne peut absolument pas être sous estimée ».

Les armes nucléaires sont spécifiques en tant qu’armes de destruction massive : elles libèrent l’énorme quantité d’énergie stockée dans le minuscule noyau d’un atome, une énergie qui est 1 million de fois supérieure à celle stockée dans le reste de l’atome. L’explosion nucléaire libère une immense quantité d’énergie explosive ainsi que des radiations thermiques et nucléaires avec des effets mortels immédiats et consécutifs sur le corps humain. Plus de 100 000 personnes sont mortes dans l’explosion nucléaire d’Hiroshima, et les armes nucléaires actuellement entreposées représentent plus de 200 000 fois la puissance de la bombe d’Hiroshima.

Utiliser ou simplement menacer d’utiliser une arme nucléaire de manière préventive contre un adversaire non nucléaire équivaut à dire aux 182 pays non nucléaires signataires du TNP que leur adhésion au traité ne leur offre aucune protection contre une attaque nucléaire par une puissance nucléaire. Beaucoup alors seront amenés à abandonner le traité, et ce cadre pour la non prolifération nucléaire sera encore plus endommagé que ce qu’il n’est déjà, avec des conséquences désastreuses pour la sécurité des Etats-Unis et du monde.

Il n’existe pas de différence entre des armes nucléaires petites « tactiques » et les grandes, de même qu’il n’en existe pas entre les armes nucléaires ciblant des installations et celles ciblant des armées ou des villes. Les armes nucléaires n’ont pas été utilisées depuis 60 ans. Une fois que les Etats-Unis auront de nouveau utilisé une arme nucléaire, cela augmentera la probabilité que d’autres le fassent aussi. Dans un monde avec beaucoup plus d’armes nucléaires et plus de « tabou » quant à leur utilisation, il y aura un risque considérablement accru que des conflits régionaux puissent se transformer en guerre mondiale nucléaire, avec la possibilité de détruire notre civilisation.

C’est extrêmement irresponsable de la part des Etats-Unis comme superpuissance d’envisager de mener des actions qui pourraient éventuellement conduire à la destruction de la vie sur la planète. Nous vous demandons instamment d’annoncer publiquement que les Etats-Unis enlèvent l’option de l’utilisation du nucléaire de sur la table quand opposés à des adversaires non nucléaires présents et à venir, et nous demandons instamment au peuple américain de faire entendre leur voix sur le sujet.

Salutations

Philip Anderson, Nobel Laureate, Physics
Michael Fisher, Wolf Laureate, Physics
David Gross, Nobel Laureate, Physics
Jorge Hirsch, Professor of Physics
Leo Kadanoff, National Medal of Science, Physical Sciences
Joel Lebowitz, Boltzmann Medalist
Anthony Leggett, Nobel Laureate, Physics
Eugen Merzbacher, President, American Physical Society, 1990
Douglas Osheroff, Nobel Laureate, Physics
Andrew Sessler, President, American Physical Society, 1998
George Trilling, President, American Physical Society, 2001
Frank Wilczek, Nobel Laureate, Physics
Edward Witten, Fields Medalist

Source:www.antiwar.com


Campagne Internationale : STOP Attack on Iran (arrêtons l’attaque sur l’Iran)

Une pétition a dèjà obtenu 250 000 signatures. L’Administration Bush utilise de nouveaux les mêmes mensonges que ceux utilisés pour l’Irak, pour s’attaquer à l’Iran, pour changer le régime en place, et mettre la main sur le pétrole du pays. Mais cette fois Bush envisage d’utiliser des armes nucléaires avec les conséquences humainement et écologiquement désastreuses non seulement pour l’Iran mais aussi pour les pays voisins et comme le montre la catastrophe de Tchernobyl, bien au-delà.

Pour signer la pétition envoyée à Bush, Cheney, Rice, Koffi Hannan

Commentaire

Face à une telle menace planètaire, partout dans le monde les citoyens doivent s’organiser, protester, et boycotter tout ce qui est MADE IN USA

Qui va arrêter ce fou de Bush !


Bush: portrait d'un illuminé

Condoleezza Rice: déesse de la guerre

Mercredi 26 Avril 2006
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2