information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Propagande

Guerre américaine sur l’internet

Imaginez un monde où les guerres sont combattues sur l’internet, où des émissions TV, des articles de journaux sont contrôlés par l’armée pour semer la confusion au sein de la population et ou une puissance étrangère militaire peut bloquer votre ordinateur, votre téléphone, votre radio, vote TV, selon son bon vouloir...



Guerre américaine sur l’internet

Guerre américaine sur l’internet

Au sein même du Pentagon, de nouvelles technologies sont déployées pour mener une guerre sur l’internet, dans les journaux, et même les téléphones portables.

Imaginez un monde où les guerres sont combattues sur l’internet, où des émissions TV, des articles de journaux sont contrôlés par l’armée pour semer la confusion au sein de la population et ou une puissance étrangère militaire peut bloquer votre ordinateur, votre téléphone, votre radio, vote TV, selon son bon vouloir.

En 2006, nous sommes sur le point de rentrer de ce "nouveau monde" orwellien. Nous sommes maintenant à l’âge de la guerre de l’information, et cette nouvelle doctrine militaire aura des répercussions sur toute la planète. Les détails de cette nouvelle réalité qui se met en place sont contenus dans un rapport intitulé : "the information opérations roadmap" (Processus concernant les opérations d’information) demandé et approuvé par le secrétaire à la défense américaine Donald Rumsfeld.

Le Pentagon, a déjà versé 383 millions de dollars pour la mise en route de ce programme pour la période allant de 2006 à 2009. Dans les milieux des services secrets de l’armée on parle dune "révolution dans le concept de la guerre".

Ce rapport institue trois nouveaux développements dans la doctrine de guerre américaine:

Premièrement, le Pentagon affirme qu’il va mener sa guerre contre l’internet dans le but de dominer le domaine des communications, prévenir des attaques numériques sur les Etats-Unis et ses alliés, et de remporter des victoires lors de cyber attaques lancées contre des ennemis.

Deuxièmement, les opérations militaires psychologiques connues sous le nom de psyops seront au cœur de l’action militaire future. Psyops comprend l’utilisation de tout média – des journaux, livres et affiches en passant par l’internet, la musique, les assistants personnels numériques - pour répandre de la propagande "noire" pour aider le gouvernement et sa stratégie militaire. Psyops inclus de répandre des mensonges et des fausses histoires et de délivrer de l’information pour tromper l’ennemi.

Troisièmement, les Etats-Unis veulent prendre le contrôle du spectre magnétique terrestre, pour permettre aux planificateurs de guerre américains de dominer les téléphones mobiles, les assistants personnels numériques, l’internet, la radio, la TV et d’autres formes modernes de communication. Cela peut vouloir impliquer qu’il suffise aux Etats-Unis "d’éteindre l’interrupteur" pour que des pays se voient dénier l’accès aux télécommunications. Cela peut aussi impliquer de contraindre à la fermeture de sites internet.

Les défenseurs de la liberté d’expression sont horrifiés devant cette nouvelle doctrine, mais les planificateurs militaires et des membres des services secrets soutiennent celle-ci comme un développement nécessaire de la guerre moderne.

Cette révolution dans la guerre de l’information est une simple extension de la politique des néo conservateurs de l’administration Bush qui depuis qu’ils sont au pouvoir à la Maison Blanche orchestrent leur domination totale militaire et politique de la planète. En septembre 2000, un document devenu célèbre "reconstruire les défenses américaines" écrit par un think tank néo conservateur "the Project for the New American Century" (PNAC) avançait que les Etats-Unis ont besoin d’un "programme pour maintenir la domination mondiale US, empêcher l’émergence d’une puissance rivale et modeler la sécurité internationale en conformité avec les principes et interêts américains."

Le PNAC a été crée par Dick Cheney, vice président des Etats Unis, Donald Rumsfeld, Secrétaire à la Défense, le jeune frère de Bush, Jeb, Paul Wolfowitz ex secrétaire d’état de Rumsfeld et maintenant à la tête de la Banque Mondiale, et Lewis Libby, ex directeur du personnel de Cheney et actuellement poursuivi pour parjure. Ce document du PNAC mentionnait aussi le contrôle de l’internet.

L’internet est considéré par le Pentagon de la même façon qu’un état ennemi, à cause de la manière dont il peut être utilisé pour faire passer de la propagande, organiser et lancer des attaques électroniques contre des cibles américaines vitales.

Pour le Pentagon, qui se concentre maintenant sur la guerre électronique, celle-ci doit se trouver au centre de la planification militaire de guerre américaine. L’objectif est de "contrôler le plus possible le spectre électromagnétique, empêcher, dégrader, interrompre, ou détruire la totalité des équipement de communication … c’est de plus en plus important que nos forces dominent le spectre electromagnetique en développant des capacités d’attaques". En bref, cela veut dire que les Etats-Unis se donnent les moyens de détruire tout ou partie des telecommunications sur la planète.

Outre la guerre électronique, les planificateurs au sein du Pentagon se concentrent aussi sur les opérations psychologiques : "les forces armées doivent être mieux préparées à l’utilisation de la psyops en soutien aux opérations militaires". Le département d’état, qui a en charge la diplomatie américaine s’inquiète de voir les répercussions négatives que cela pourrait avoir sur celle-ci, si de telles opérations étaient découvertes par les gouvernements des pays où cette psyops est menée. Autre donnée contenue dans ce rapport : la création d’ "escadrons de la vérité" pour faire passer de l’information pour contrer la publicité négative faite aux opérations militaires américaines, tel le scandale des tortures d’Abu Graib, l’organisation d’ "expositions ambulantes humanitaires" qui mettront l’accent sur le soutien américain pour la liberté et la démocratie.

Le Pentagon veut aussi cibler "une palette plus large de medias étrangers sélectionnés ainsi que leurs audiences" et a prévu de dépenser 161 millions de dollars pour placer des articles pro américains dans les médias à l’étranger.

Source : un article du journal écossais le Sunday Herald du 2.04.06 " America’s war on the web"


Bush, portrait d'un "illuminé"


Spyops

Dimanche 16 Avril 2006
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2