information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
MONDE ARABE

Ghetto de Varsovie Ghetto de Gaza - Actions pour Briser le Siège de Gaza

Gaza : 15 camions de frêt par jour pour livrer juste de quoi ne pas mourir de faim à 1,5 millions de Palestiniens. Eau potable, électicité et carburant de plus en plus rare, pénurie de médicaments, des malades condamnés à mourir emprisonnés. CELA SUFFIT ? Pour le Ghetto de Varsovie le monde s'est tu, plus jamais cela ni pour le Ghetto de Gaza ni ailleurs !



Ghetto de Varsovie Ghetto de Gaza - Actions pour Briser le Siège de Gaza

Initiatives pour briser le siège immoral illégal de Gaza

Il faut absolument briser ce siège de Gaza, et c’est là que devrait intervenir activement toutes les associations et organisations qui luttent pour le respect des droits du peuple palestinien, tous les femmes et les hommes de conscience qui refuse ce siège immoral qui va à l'encontre de toute éthique, y compris et tout particulièrement l'éthique juive.

Trois initiatives

Signer la pétition en ligne pour briser le blocus de Gaza: appel international pour récolter 1 million de signatures

Petition


Un certain nombre de municipalités européennes vont lancé une campagne médiatique pour protester contre les conditions de vie imposées au peuple palestinien de Gaza (80 % vivent en dessous du seuil de pauvreté et sur les 1,5 millions 50 % sont des enfants). Cette campagne vise la levée du blocus de Gaza. Rappelons que le parlement européen et l’ONU ont demandé la levée de ce blocus, sans l’obtenir jusqu’à maintenant. Le maire de Gaza, Majed Abu Ramadan a déclaré la semaine dernière être en contact avec des maires de villes européennes en Espagne, Italie Norvège, Portugal, France. Voilà une initiative qui peut être relayée auprès de certaines municipalités notamment les villes qui sont jumelées avec des villes palestiniennes mais pas que.

Autre initiative, celle du Comité National pour briser le siège de Gaza qui comprend des représentants palestiniens de la société civile des milieux d’affaire d’intellectuels et de défenseurs des droits de l’homme et de la paix de Cisjordanie et Gaza et qui a repris à son compte l’initiative du Programme de Santé Mentale de la communauté de Gaza de lancer une campagne internationale pour briser le siège de Gaza sans affiliation aucune avec un quelconque parti politique.

Ce Comité pense que c’est un devoir moral et éthique de sauver des vies qui vivent dans des conditions telles que cela réduit considérablement leur chance de survie, et est une menace à leur droit à vivre tout simplement.

Ce siège immoral de Gaza fait revivre à des centaines de milliers de palestiniens les expériences traumatisantes déjà vécues les affaiblissant encore un peu plus.

Les activités prévues lors de cette campagne menée de décembre 2007 à Mai 2008

Une pétition internationale est lancée pour briser le siège de Gaza, une conférence internationale intitulée « Briser le siège de Gaza ensemble pour un front unifié pour la paix. » va être organisée.

Des invitations à venir sur place à Gaza constater de visu ce qui s’y passe seront lancées et des visites organisées en partenariat avec des activistes israéliens qui combattent l’occupation colonisation. Tout refus de laisser entrer les personnes à Gaza sera médiatisé internationalement d’où la nécessité d’avoir des relais mondiaux de cette campagne.
Une marche pacifique sera organisée du point de contrôle d’Erez des deux côtés israélien et palestinien avec des pacifistes du monde entier.

En mai 2008 un bateau partant de Chipre tentera d’accoster à Gaza avec à son bord 120 défenseurs des droits de l’homme dont des prix Nobel de la Paix. Cet évènement sera intitulé « Jour de Libération de Gaza »

Pour se tenir informer et suivre les activités de cette opération

Plus d'infos sur Free Gaza




Ghetto de Varsovie Ghetto de Gaza Alerte au Génocide Sioniste Contre les Palestiniens - Action

L’année dernière, l’historien israélien Ilan Pappe avait déjà tiré la sonnette d’alarme dans un article accusant le gouvernement israélien de mener une politique de Génocide contre la population palestinienne de Gaza. Il avait raison et cette politique s’accélère et s’aggrave avec cette décision prise par le cabinet ministériel israélien en septembre de couper l’alimentation en électricité (et par voie de conséquence l’eau) et en carburant et appliquée dés aujourd'hui pour le carburant (28 octobre 2007).

Le gouvernement israélien avait déclaré que :

"En sus de la poursuite des opérations militaires ciblées contre les organisations terroristes, (...) imposer des restrictions de manière à limiter la circulation de marchandises vers la bande de Gaza, ainsi que la fourniture de carburant et d'électricité".

Le ministre de la défense israélien Ehud Barak a, quant à lui, déclaré qu’Israël se rapproche d’une opération militaire de grande envergure à Gaza : « chaque jour qui passe nous rapproche d’une opération à Gaza ». Certains journalistes dans les médias israéliens affirment que ces coupures sont effectivement le prélude à cette opération d'envergure, probablement menée après l'échec de la "conférence de paix" d'Annapolis, si celle-ci a lieu. Les nazis en leur temps avait affamé le ghetto de Varsovie avant de lancer l'assaut final. L'armée sioniste a étudié les méthodes nazies utilisées contre la population juive du ghetto de Varsovie, et en a tiré des "stratégies".

Ces sanctions/représailles seraient, selon les médias israéliens, appliqués graduellement : à chaque tir de roquette en représailles une coupure de courant avec finalement un arrêt total d’approvisionnement en électricité. Actuellement, la population de Gaza utilise 200 mégawatts d’électricité dont 120 fournis directement par Israël, 17 par l’Egypte et 65 produit par une central électrique à Gaza. En ce qui concerne le carburant le gouvernement sioniste a décidé de stopper l’approvisionnement sauf pour les besoins humanitaires (hôpitaux pour faire fonctionner les générateurs). De plus les activités de transports de produits entre Israël et Gaza seront presque complètement stoppées laissant passer le minimum de nourriture et de médicaments.

En réponse à la décision du cabinet, le député arabe israélien El-Sana (Ra’am Ta’al) avait déclaré : «Israël définit la population occupée comme une entité hostile pour s’excuser lui-même des crimes de guerre qu’il commet. »

Déclarer la Bande de Gaza qui en Droit International est considéré comme territoire occupé, "entité ennemie" n'a juridiquement aucun sens l'expression "entité ennemie" n'existe pas en Droit International. Le régime sioniste invente sa propre terminologie "juridique" pour, comme le dit justement Mr el-Sana, justifer ses crimes de guerres.

D'ailleurs, le Secrétaire Général de l’ONU Ban Ki Moon, généralement plutôt conciliant à l’égard de l’état sioniste, a fait en septembre, après l'annonce de la décision du cabinet israélien, une déclaration des plus dures concernant l’intention de couper l’électricité l’eau et le carburant à la Bande de Gaza.

Selon sa déclaration lue par la porte parole de l’ONU Michèle Montas :

« Une telle mesure serait contraire aux obligations d’Israël envers la population civile selon le droit humanitaire international et les droits de l’homme »…J’appelle Israël à reconsidérer sa décision. »

Cela fait déjà plus d’un an et demi que la population civile de Gaza est bouclée, affamée, dans ce Ghetto de Gaza, comme autrefois l’ont été les juifs enfermés par les nazis dans le Ghetto de Varsovie avant que les nazis ne donnent l’assaut final.

Nous vous demandons d’agir avant qu’il ne soit trop tard et de contacter le CICR (Comité International de la Croix). En effet, le CICR est le garant du respect des Conventions de Genève portant sur le respect du Droit Humanitaire et des Droits de l’Homme en zones de conflits.

Ce rôle particulier du CICR est formellement reconnu aujourd’hui dans les Statuts du Mouvement International de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, adoptés non seulement par les composantes du Mouvement International de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge mais également par les Etats Parties aux Conventions de Genève.

Selon L’article 5 des Statuts du Mouvement International de la Croix rouge et du Croissant rouge reconnus également par les Etats parties aux Conventions de Genève, le CICR, a pour rôle :

« D’assumer les tâches qui lui sont reconnues par les Conventions de Genève, de travailler à l’application fidèle du droit international humanitaire applicable dans les conflits armés et de recevoir toute plainte au sujet des violations alléguées de ce droit” (chiffre 2, lettre c) »

C'est dans ce cadre là que nous vous demandons d’intervenir auprès du CICR (voir ci-dessous certaines coordonnées) pour lui demander de bien vouloir rappeler à l’Etat d’Israël ses obligations en tant que puissance occupante à l’égard des populations vivant sous occupation, dont les 1,5 millions de palestiniens de la Bande de Gaza (dont 60 % d'enfants) à qui Israël ne peut imposer une punition collective en représailles en les privant, d’électricité d’eau de gaz et carburant et plus, ce qui constituerait effectivement un crime de guerre.


CICR France

Tel.: (++33 1) 56 54 11 11
Fax: (++33 1) 40 47 61 11
E-Mail: paris.par@icrc.org

Chef de la delegation.: Ms Danielle COQUOZ

CICR Belgique

Tel.: (++32 2) 286 58 70
Fax: (++32 2) 286 58 79
E-Mail: bruxelles.bru@icrc.org

Chef de la delegation.: Ms Françoise KRILL

CICR Suisse

Adresse postale
Comité international de la Croix-Rouge (CICR)
19 avenue de la Paix
CH 1202 Genève

Fax
CICR, numéro général : ++ 41 (22) 733 20 57

Téléphone
++ 41 (22) 734 60 01

EMail gva@icrc.org ( ?)


Israel, et Territoires occupés palestiniens

Tel Aviv
ICRC delegation
185, Hayarkon Street
TEL AVIV 63453

Tel.: (+972) 35 24 52 86
Fax: (+972) 35 27 03 70
e-mail tel_aviv.tel@icrc.org
Chef de la delegation: Mr HARNISCH Christophe

Jerusalem
ICRC mission
Nabi Shu'eib st. 8
Sheikh Jarrah district
PO Box 20253
91202 JERUSALEM

Tel.: (+972 2) 582 88 45 / 25 828 441
Fax: (+972 2) 581 13 75
e-mail jerusalem.jer@icrc.org
Chef de mission: Ms RITZ Katharina

Gaza
ICRC office
Jalaa street 50 / 43 Rimal
PO Box 29

Tel.: (+972) 82 82 26 44

chef de bureau: Mr DALZIEL Antony

Merci de bien vouloir transmettre cette demande d’action le plus largement possible via vos réseaux.


Nous ne laisserons pas le régime sioniste commettre ce Génocide.

Souvenez vous du Ghetto de Varsovie,

Plus Jamais Cela !

Histoire des punitions collectives

Génocide à Gaza Ilan Pappe

Histoire du mot Génocide





Lundi 17 Décembre 2007
Myriam Abraham

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2