information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Economie

G20 : Sarkozy Veut Récupérer La Taxe Tobin Pour Aider Ses Amis Banquiers

Selon un article paru sur le site de BBC World News du 19/09/09, Sarkozy veut proposer au G20 la création d’une taxe spéciale, la Taxe Tobin, pour palier aux comportements à risque des banques



G20 : Sarkozy Veut Récupérer La Taxe Tobin Pour Aider Ses Amis Banquiers

Après avoir récupéré la taxe carbone des bobos écolos Hulot Bendit et Cie pour remplir les caisses de l’état qu’il a vidé pour ses riches amis et son cercle rapproché de banquiers et financiers, Sarkozy veut prélever une taxe mondiale - récupérer la Taxe Tobin - sur les transactions financières . Pour cela, il veut faire pression sur les dirigeants participant au G20 se réunissant dans quelques jours. Si les objectifs - réduire les transactions spéculatives et encourager des décisions financières à long terme- sont louables, la destination de cette taxe l’est beaucoup moins.

La Taxe Tobin, du nom de l’économiste américain, James Tobin, a fait son apparition pour la première fois dans les années 70. En France, elle est le cheval de bataille d’ATTAC qui depuis quelques mois joue la grande muette sur la scène politique nationale.

A l’origine, cette taxe collectée sur les transactions financières était supposée servir d’aide pour les pays en voie de développement. Sarkozy envisage de l’utiliser pour payer certaines subventions au secteur financier ou les multi milliards de dollars d’aide versée pour stimuler la reprise économique mondiale.

Cette idée a refait surface en Août de cette année en Grande Bretagne, reprise par Lord Adair Turner, président de l’organisme de contrôle financier britannique, le FSA. Il a suggéré que cette taxe puisse servir à créer des fonds pour réguler une autre crise économique.

Le prélèvement de cette «Taxe Tobin» recyclée par les ultra libéraux, sera discutée au Forum sur la Stabilité Financière qui se tiendra au sein du G20, et qui est le club des directeurs des principales banques centrales et des régulateurs financiers. Il s'agit d’en évaluer la faisabilité et de définir des règles applicables pour tous les pays qui accepteraient de l’appliquer.

Le détournement de la Taxe Tobin par Sarkozy n’a cependant pas reçu le feu vert de l’UE ni de la chancelière allemande, Angela Merkel, principale partenaire de l’Eurolibéralisme de la Sarkosie.

Selon le journaliste spécialiste de l’économie de la BBC, Joe Lynam, les Etats Unis et la Grande Bretagne, où se trouvent les deux plus grands centres financiers du monde, vont probablement s'y opposer. De même, certains responsables de l’UE ont dit à la BBC que les chances de voir un accord mondial adopté sur cette taxe sont «moins que minimales». Le premier ministre britannique lui-même, Gordon Brown, lors d’une conférence de presse à Bruxelles jeudi dernier a émis de sérieux doutes quand à la faisabilité d’une telle taxe au niveau mondial.

Encore une fois l’ultra libéral Sarkozy recycle une taxe, la Taxe Tobin, qui au départ avait une finalité socio économique, pour soutenir ses amis qui pillent sans vergogne les économies nationales, profitent d’une crise économique qu’ils ont eux –mêmes provoquée pour licencier ici en France des centaines de milliers d’employés, délocaliser dans des pays où ils sont assurés de n’avoir à payer ni taxe carbone, ni taxe Tobin, encore moins des salaires décents à des millions de crève la faim.

Dimanche 20 Septembre 2009
La Mouche du Coche

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour | EcoDictature Verte | Economie