information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Collaboration Au Sionisme Archives

Fondamentalisme chrétien américain et Israel

Ce qui es rarement discuté en public par les juifs ou les fondamentalistes chrétiens, c’est la position fondamentaliste chrétienne concernant le coût à venir que les israéliens devront payer pour leur retour en Palestine. Les fondamentalistes chrétiens croient que la Grande Tribulation anéantira les 2/3 des juifs en Israël...Les chrétiens fondamentalistes ne feront rien pour sauver les juifs israéliens du désastre, car tous les chrétiens auront été retirés de ce monde trois ans et demi avant cette période de tribulation....Ainsi, pour la plupart de ces chrétiens fondamentalistes aujourd’hui, pour qu’ils échappent à la mort physique, deux tiers des juifs israéliens doivent périr, bientôt. C’est la triste monnaie d’échange prophétique que les fondamentalistes chrétiens évoquent rarement en public, mais qui constitue la motivation centrale du soutien politique et financier de ce mouvement à l’état israélien.



Fondamentalisme chrétien américain et Israel

La politique étrangère de 20 millions de candidats à l’immortalité

Un immortel c’est quelqu’un qui ne meurt pas. Il y a approximativement 20 millions de personnes aux Etats-Unis qui croient avec ferveur que peut être ils ne vont pas mourir. Leur croyance s’appuie totalement sur l’existence de l’état d’Israël. C’est pourquoi ils perçoivent ce qui se passe actuellement au Moyen Orient comme une question de vie ou de mort.

Je veux parler des chrétiens protestants fondamentalistes américains. Plus spécifiquement de ceux qui utilisent comme livre de référence le Scofield Référence Bible ( Oxford University Press, 1909, 1917) ,et qui ont lu Hal Lindsey’s best seller publié en 1971 "The Late Great Planet Earth " qui s’est vendu à 28 ou 35 millions d’exemplaires selon qui compte. ( voir site américain de Lindsey www.hallindseyoralce.com).

Il y a parmi les journalistes une vague connaissance que le soutien des fondamentalistes chrétiens américains au gouvernement israélien à quelque chose à voir avec ce que l’on nomme escatologiquement "les Derniers Temps". Mais les détails de cette escathologie reste vagues pour ceux qui n’ont pas passé de longues heures à lire les publications, passées et présentes, de leurs dirigeants, ce qui n’est pas la priorité de la plupart des chroniqueurs des médias.

La deuxième venue.

Ce n’est pas nouveau pour la plupart des lecteurs que la doctrine chrétienne des Derniers Temps est liée à l’Apocalypse. Apres tout, le dernier livre du nouveau testament, que les protestants appellent le livre de la révélation est appelé l’Apocalypse par les catholiques romains. L’Apocalypse a quelque chose à voir avec le Jugement Dernier. Celui-ci, à son tour est lié avec la deuxième venue du Christ.

Pour les journalistes, passé ce stade des connaissances eschatologiques cela devient flou. Mais pour ceux qui participent aux guerres eschatologiques c’est parfaitement clair.

Il y a trois doctrines de base concernant le jugement dernier. La première, appelée amillénarisme (absence de millénarisme) qu’on trouve communément répandu dans les traditions des églises en Europe, enseigne que le Christ se réincarnera pour le Jugement Dernier, à la fin des temps, qui est aussi celui de l’Eglise. L’Eglise ne dominera jamais le monde dans l’histoire. Il n’y aura pas, littéralement, de millénaire d’un millier d’années de domination politique et culturelle par les saints de Dieu. Au contraire, ce sont les forces du mal qui domineront. Le Christianisme sera une des voies parmi d’autres, dans un monde dominé par le péché, toujours la même vieille histoire.

Le Post millénarisme adopte un point de vue plus étroit qui enseigne qu’il y aura une période de domination chrétienne planétaire avant la deuxième venue du Christ. C’était le point de vue adopté par les puritains anglais au moment de la guerre civile pendant la gouvernance d’Olivier Cromwell (1642-60). C’était aussi celle des calvinistes écossais de la même époque. De même que les puritains de la Nouvelle Angleterre avant le rétablissement de la monarchie de Charles II en 1660. Cette position a été défendue un siècle plus tard par Jonathan Edwards, de même que de nombreux presbytériens au XIXème siècle surtout ceux associés avec le Séminaire Théologique de Princeton. Le terme Post millénaire fait référence à l’époque de la seconde venue du Christ, post millénaire, après une longue période de règne par les saints.

La doctrine la plus répandue parmi les fondamentalistes protestants chrétiens est une variante du pré millénarisme. Cette doctrine enseigne que le Christ reviendra sur Terre pour établir un royaume planétaire. Il reviendra incarné pour gouverner les hommes avec les pleins pouvoirs et par une main de fer. Le Jugement Dernier se tiendra pendant cette période de 1000 ans, après le retour incarné du Christ, D’où l’utilisation du terme pré millénaire, un retour avant le millénaire. Cette position a toujours eu des défenseurs au sein de l’Eglise mais jamais de façon dominante.

Le fondamentalisme chrétien moderne a adopté une variante du pré millénarisme enseignée à partir de 1830. Elle s’appelle dispensationalisme. Ce point de vue enseigne que le Christ reviendra de manière invisible pour "ravir" (dans le sens de ravissement) - un mot inconnu du langage de la bible - chaque chrétien au paradis. Alors le Christ reviendra pour établir un Royaume Planétaire qui durera 1000 ans.

Quant à la date de ce retour visible, les dispensationalistes sont divisés en trois camps. Le camp dominant enseigne qu’il reviendra sept ans plus tard, et pendant trois ans et demi, il y aura une horrible tribulation. Cette tribulation sera appliquée à l’état d’Israël. Cette position est appelée pré tribulation : les chrétiens seront enlevés du monde avant la Grande Tribulation dont parle Jésus dans Mathieu 24. Il y a aussi un petit groupe qui croit en la post tribulation. Il enseigne que les chrétiens subiront cette tribulation, ce ne sera pas seulement réservé aux israéliens. Les chrétiens qui survivront seront envoyés au paradis par le Christ qui restera derrière pour établir son Royaume sur Terre. Il y a un mini groupe de "mi tribulation" qui croient que les chrétiens seront retirés de la Terre 3 ans et demi avant le retour du Christ pour établir son Royaume.


Sortir vivant de la vie

La position pré tribulation a été adoptée par Scofield, Lindsey, et le révérend Tim La Haye, dont le roman en plusieurs volumes "Left Behind" (laissés derrière) c’est vendu à des dizaines de millions de copies et a été le sujet de deux films. Les adeptes de cette doctrine croient qu’ils n’auront peut être pas à mourir.

Dans l’ancien testament il est écrit que deux personnes ne sont pas mortes : Henoc et Elie

  • "Et tous les jours d’Henoc furent de 365 ans. Henoc se conduisit selon Dieu, lorsqu’il disparut, dieu l’ayant retiré du monde". (Genèse 5 :24-25)

  • "Ils poursuivaient leur chemin en conversant, quand tout à coup un char de feu, attelé de chevaux de feu, les sépara l’un de l’autre et Elie monta au ciel dans un tourbillon" (II Rois 2 :11).

Il y a approximativement 20 millions d’américains qui croient qu’ils pourraient partager cette expérience. Tout est fonction du moment. Si l’état d’Israël s’approche de sa période de tribulation, alors les chrétiens qui sont vivants exactement au 42 mois avant cette période de Grande Tribulation d’Israël commenceront à échapper à la mort. C’est le sujet du livre "Left Behind" (laissés derrière). Les non chrétiens seront laissés derrière, ils ne pourront pas échapper à la mort.

Si quelque chose arrive pour faire disparaître Israël du Moyen Orient pendant le vécu de ces gens, alors la Grande Tribulation attendue devra être reportée, probablement pour des siècles, jusqu’à ce qu’un nouvel état d’Israël soit établi. La création de l’état d’Israël en 1948 alors deviendrait alors un évènement politique escathologiquement infondé.

Si Israël devait être " poussé à la mer", ces gens devraient affronter ce que le reste d’entre nous doivent affronter dés le début de notre vie : notre mort physique dont à laquelle statistiquement on ne peut s’échapper. Ceci est inacceptable pour eux, comme cela le serait pour le reste d’entre nous si nous pouvions penser sérieusement pouvoir échapper à la mort. Cette croyance en une vie libérée de la mort, est la motivation psychologique rarement évoquée derrière le soutien infaillible du fondamentalisme américain à l’état d’Israël.


Dans la position pré tribulation dispensationaliste, le temps de l’Eglise se terminera avec le "ravissement" des saints au paradis. L’âge du millénaire, qui sera marqué par la présence incarnée du Christ ne sera pas une période de domination de l’Eglise mais celle de la restauration du Royaume de David. Cela impliquera également la restauration des sacrifices au Temple – sacrifices commémoratifs et non expiatoires. Comme l’écrit Scofield dans l’une de ces notes "indéniablement ces sacrifices seront commémoratifs en hommage à la crucifixion…."(Scofield référence biblique p.890n)

"Quand l’âge de l’Eglise se terminera et la septième semaine commencera, n’est révélé nulle part. Sa durée ne sera que de 7 ans(Scofield p 914n)


Choisir le moment propice à la Grande Evasion - Plutôt eux que nous

…..Depuis la création de l’état d’Israël, les fondamentalistes ont perdu leur réticence à dater la fin de l’âge de l’Eglise. Ils se sont réjouis à l’approche accélérée de la prophétie biblique pendant laquelle selon les mots de Scofield "le peuple de Dieu sera retourné en Palestine en incroyance". Pourquoi une telle réjouissance ? Parce qu’un chrétien peut faire partie de ceux qui , précisément 3 ans et demi avant que la prophétie ne se réalise, n’aura pas à subir la mort.

C’est pourquoi les fondamentalistes américains financent les organisations qui ont fait venir les juifs russes dans l’état d’Israël. Ils veulent accélérer le processus. L’un de leur programme "sur les ailes des aigles" a été sponsorisé par le rabin Yechiel Eckstein qui dirige l’organisation internationale de la fraternité judéo chrétienne. En 2002 il s’est allié à Ralph Reed, l’ex aide politique de l‘organisation de formation politique de Pat Roberson*, la "Coalition Chrétienne" pour créer l’organisation "Stand for Israël", une organisation de soutien à Israël. Reed est aujourd’hui président du parti républicain pour l’état de Georgie.

Plutôt eux que nous

Ce qui es rarement discuté en public par les juifs ou les fondamentalistes chrétiens, c’est la position fondamentaliste chrétienne concernant le coût à venir que les israéliens devront payer pour leur retour en Palestine. Les fondamentalistes chrétiens croient que la Grande Tribulation anéantira les 2/3 des juifs en Israël. Par conséquent, encourager leur retour en Israël c’est encourager leur anéantissement.


John Walvoord, qui est mort en 2002, a présidé pendant trois décennies le Séminaire Théologique de Dallas, le plus grands séminaires et le plus connu des séminaires dispensationiste (fondé en 1924). Il a écrit de nombreux livres, certains académiques d’autres populaires, sur la prophétie dispensationaliste. Hal Lindsey y a été son étudiant. Ci-dessous son appréciation sur le futur des israéliens :

"L’épuration d’Israël pendant sa période de trouble est décrite dans Zacharie en ces termes :

"Et il arrivera que dans tout le pays, dit l’Eternel, deux tiers seront retranchés et périront, et qu’un tiers seulement y restera en vie. Et ce tiers, je le ferai passer au feu, et je l’affinerai comme on affine l’argent, je l’éprouverai comme on éprouve l’or."(Zacharie 13 : 8-9)

Ainsi, selon la prophétie de Zacharie deux tiers des enfants d’Israël en Terre Sainte périrons, mais un tiers sera épargné, affiné, et attendra la délivrance de Dieu lors de la deuxième venue du Christ telle que décrite dans le chapitre suivant de Zacharie. (John F. Walvoord, Israel in Prophecy ed Grands Rapids MI Zondervan 1962 p 108)

Les chrétiens fondamentalistes ne feront rien pour sauver les juifs d’Israël du désastre, car tous les chrétiens auront été retirés de ce monde trois ans et demi avant cette période de tribulation du 42 ème mois. Les seuls chrétiens présents à ce moment là seront ceux récemment convertis, laissés derrière comme non croyants au moment du "Ravissement".

Ainsi, pour la plupart de ces chrétiens fondamentalistes aujourd’hui, pour qu’ils échappent à la mort physique, deux tiers des juifs en Israël doivent périr, bientôt. C’est la triste monnaie d’échange prophétique que les fondamentalistes chrétiens évoquent rarement en public, mais qui constitue la motivation centrale du soutien politique de ce mouvement à l’état israélien.


Il faut savoir pourquoi ils croient qu’Israël doit être défendu à tout prix par l’Occident. Si Israël disparaissait de l’histoire suite à une action militaire avant le "Ravissement", alors l’espoir pour les chrétiens d’échapper de façon imminente à la mort devrait être abandonné. Cela voudrait dire que le "Ravissement" serait repoussé indéfiniment. Le mouvement fondamentaliste chrétien compte sur la doctrine du "Ravissement" imminent et non sur son report pour une période indéfinie.

Chaque fois que vous entendez la phrase "Jésus va bientôt revenir" vous devriez mentalement y ajouter "et deux tiers des juifs israéliens seront bientôt morts dans au plus 84 mois". Les fondamentalistes chrétiens pensent réellement qu’ils ne mouront probablement pas physiquement, mais pour soutenir cette croyance par la prophétie, ils doivent accepter la doctrine d’un inévitable holocauste futur.

Cette motivation spécifique pour leur soutien à Israël n’ai jamais prêchée telle quelle en chair fondamentaliste chrétienne. Les croyants entendent des sermons – beaucoup, beaucoup de sermons – sur la pré tribulation du "Ravissement". A d’autres occasions, les fondamentalistes chrétiens entendent des sermons sur la Grande Tribulation. Mais ils n’entendent pas les deux thèmes prêchés en même temps.

Ils peuvent éviter la mort, mais seulement si deux tiers des juifs d’Israël meurent dans un futur holocauste. L’Amérique doit par conséquent soutenir la nation israélienne de façon à maintenir les israéliens en vie jusqu'apres le "Ravissement". Les prêtres fondamentalistes chrétiens espèrent que leurs fidèles feront le lien d’eux- mêmes. Cela serait politiquement incorrect de parler de ces deux thèmes ensemble en public.

Les fondamentalistes chrétiens que j’ai connus ces quatre dernières décennies disent généralement qu’ils apprécient les juifs. Ils pensent qu’Israël est de loin supérieur aux nations arabes. Ils croient en une politique étrangère pro israélienne pour soutenir la démocratie et les intérêts américains. Ils parlent peu du sort prophétique des juifs d’Israël. Cependant en finale c’est de la prophétie de l’utilisation d’Israël comme bouc émissaire qu’il s’agit.

Conclusion

La survie de l’état d’Israël dépend de son rôle sacrificiel national pour le christianisme, tel que le perçoivent les fondamentalistes chrétiens. Des millions de juifs doivent mourir dans l’horreur pour que ces chrétiens fondamentalistes puissent éviter la mort.

S’imager que les fondamentalistes chrétiens abandonneront un jour leur soutien à l’état d’Israël c’est s’imaginer que ces gens acceptent de signer symboliquement leur arrêt de mort. Cela voudrait dire un changement complet de politique étrangère des Etats-Unis.

C’est toujours possible qu’ils abandonnent leur croyance en cette eschatologie de pré tribulation dispensionalisme, mais les faits prouvent le contraire. Comme l’a dit David Chilton, un post millénariste et auteur de trois livres d’eschatologie : "le jour ou je suis devenu un post millénariste, j’ai compris que j’allais mourir". Ceci était un prix psychologiqement élevé à payer en abandonnant le dispensionalisme pré tribulation, que peu de fondamentalistes chrétiens sont prêts à payer.
Extraits du texte "La politique étrangère de 20 millions de candidats à l’immortalité" de Gary North publiés le 19 juillet 2003

Copyright 2003 LewRockwell.com
Traduction bénévole des extraits pour information à des fins non commerciales par MD pour Planète Non Violence

Texte entier en anglais

Note

* Pat Roberson est un prédicateur évangéliste fondamentaliste très connu et un proche de G.W.Bush qu’il a ramené dans le giron de l’Eglise évangéliste américaine. G.W.Bush est ce que l’on appelle un "new born" et sa politique étrangère est sans aucun doute influencée par cette doctrine fondamentaliste chrétienne. Lui-même n’a-t-il pas affirmé avoir reçu une mission de Dieu au Moyen Orient ! Ceux qui croient que la raison peut l’emporter avec ces fondamentalistes se trompent. Il faut apprendre à connaître leur fonctionnement mental pour comprendre leur dangerosité et agir en conséquence autrement dit les neutraliser politiquement par des moyens non- violents, les élections par exemple ou leur destitution par le biais d’une procédure juridique ce qui peut très bien arriver à G.W.Bush (Affaire Scooter Libby, appelé Wilsongate au Plamegate)







Fondamentalisme chrétien américain et Israel

Dimanche 20 Novembre 2005
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :

Mossad Cia et Cie | Boycott Israel | Collaborateurs Des Sionistes | Anti Sionisme | Collaboration Au Sionisme Archives