information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Economie

Famille Bush Guerre d’Irak et Profits

La famille Bush a construit sa fortune en collaborant avec l’Allemagne Nazie d’Hitler et sa guerre de conquête. Actuellement, elle accroît sa fortune personnelle en tirant un maximum de profits de la guerre d’occupation en Irak



Famille Bush Guerre d’Irak et Profits

Famille Bush Guerre d’Irak et Profits

Les contrats octroyés aux entreprises dans lesquelles des membres de la famille du président US G.W Bush sont impliqués se chiffrent en centaines de millions de dollars. Souvent, ces entreprises se voient attribuer des contrats alors qu’elles n’ont pas l’expertise requise pour les activités de services et ou fourniture de matériels demandés.

Quelques exemples des membres de la famille de Bush qui profitent de la guerre et de l’occupation de l’Irak.

Neil Mallon Bush

Frère de G.W Bush président des US, plus jeune que lui, Neil Bush a été recruté par Crest Investment Company comme consultant pour un salaire de 60 000 dollars par an pour servir de lien entre cette société et d’autres entreprises qui cherchent à faire des affaires en Irak. En travaillant pour cette compagnie, Neil Bush se retrouve au centre de multiples entreprises qui profitent de la guerre et de l’occupation. Crest Investment est dirigée par Jamal Daniel principal partenaire de New Brigde, une compagnie basée à Houston, Texas, et qui a des bureaux en Irak et au Koweït. La principale activité de New Bridge c’est le conseil aux entreprises qui cherchent des opportunités d’affaires dans le secteur privé en Irak, dont l’obtention de licences pour vendre des produits en Irak. La Compagnie met en avant le fait qu’une décision prise par l’Autorité Provisoire de la Coalition (installée juste après l’invasion par l’occupant US) autorise les compagnies étrangères à créer des entreprises appartenant à 100 % à des sociétés étrangères, un fait extrêmement rare au Moyen Orient, et vante ainsi l’attractivité du marché irakien.

New Bridge ce définit comme suit :

« New Bridge Stratégies, LLC est une compagnie unique crée spécifiquement avec l’objectif d’aider ses clients à évaluer et saisir les avantages des opportunités d’affaires au Moyen Orient suite à la conclusion de la guerre menée par les US en Irak. Ses activités visent à instaurer des marchés libres et équitables, et une nouvelle croissance économique en Irak, en accord avec la politique de l’administration Bush. Les opportunités qui se développent en ce moment en Irak sont d’une nature et d’une ampleur méconnues à ce jour et aucune entreprise hormis la notre, à les savoir faire nécessaire et l’expérience pour être efficace à la fois à Washington DC et sur le terrain en Irak. » (http://www.newbridgestrategies.com/index.asp )

New Bridge Stratégies est dirigée par le directeur de campagne de Bush lors de la présidentielle de 2000, Joe M. Allbaugh, qui a aussi été directeur jusqu’en mars 2003 de la Federal Emergency Management Agency. (Agence Fédérale de Gestion des Urgences). Auparavant il avait occupé le poste de chef du personnel alors que Bush était gouverneur du Taxas.

Lié à ce réseau qui gravite autour de Neil Bush, il y a Diligence LLC. (www.diligencellc.com/index.html). Cette compagnie partage des adresses et des membres d’administration avec New Bridge Stratégies. Elle a été créée par d’anciens membres de la CIA, des services secrets britanniques M15, en partenariat avec des experts en droit international, journalisme et renseignements ce qui leur permet de passer en revue toutes sortes de futurs projets d’investissement et de fournir des conseils en matière de sécurité. Diligence a ouvert un bureau à Bagdad en juillet 2003, où ils ont fourni la sécurité et le transport pour les salaires, la sécurité personnelle et des installations, et la gestion du personnel des forces de sécurité, et des notes de renseignements. Diligence Middle East, LLC en est une filiale, crée en partenariat avec New Bridge et l’entreprise Koweitienne Al-Mal Investment Company.

William H.T (Bucky) Bush

Un oncle de G.W Bush, qui a rejoint en mars 2000 le comité des directeurs de la société Engineered Support System (http://www.engineeredsupport.com/) basée à St Louis. Bucky Bush est considéré comme un des « pionniers » de ceux qui ont contribué financièrement à la campagne de Bush récoltant plus de 100 000 dollars lors de l’élection présidentielle de 2000. ESS est spécialisé dans trois domaines : équipement léger de soutien militaire, équipement lourd de soutien militaire, et systèmes électroniques/ automatisation. Depuis 2000, suite à l’élection présidentielle et aux attaques du 11 septembre, les contrats fédéraux de la compagnie, ses revenues et sa cotation en bourse vont croissant. ESS se trouve dans les 100 premiers sous traitants du ministère de la défense depuis 2001. L’armée US a passé avec ESS pour plus de 1 milliard de dollars de contrats.

Le 1 mai 2003, ESS a acheté TAMSCO (Technical & Management Services www.tamsco.com/.) basée à Maryland. La semaine suivante, TAMSCO a annoncé avoir installé des terminaux satellites (TDMA : Time Division Multiple Access) en soutien aux troupes terrestres des forces de la coalition en Irak et selon eux « c’était la première fois que la technologie TDMA était utilisée par l’armée US pour des communications satellites. »

En février 2003, avant l’invasion de l’Irak, TAMSCO a commencé à faire fonctionner son réseau de communication par satellite reliant l’Allemagne, l’Irak et les USA. En moins de 2 mois et demi, TAMSCO a identifié la technologie la plus efficace et la moins onéreuse; a fourni, intégré, testé et envoyé par bateau le matériel, formé les soldats pour l’installation et la maintenance, installé un site avec une antenne relais en Allemagne ; installé le matériel du réseau; et établi un bureau d’aide aux opérations au Koweït.

TAMSCO a bénéficié de plusieurs contrats de l’armée de l’air : 44,2 millions de dollars pour un contrat pour un système radar en juin, 11,7 millions de $ pour un autre en juillet, et plus de 21,8 millions de $ pour un contrat en août. En plus, l’armée a payé pour un projet de développement 700 000 $ en juin et 12,8 millions de dollars en août 2003.

Les entreprises de ESS sont une vaste source de profit pour Bucky Bush. Il a reçu 2500 $ d’honoraires par mois en 2002 comme consultant servant dans son comité d’audit, de même que des stock options pour acheter des milliers d’actions en bourse à 28$ 42 l’une. Actuellement ces actions sont côtés à 62$50 chacune. Il possède 33 750 actions (janvier 2007) parallèlement à sa part des 3,3 millions d’actions qu’il possède avec les autres responsables et directeurs en tant que groupe d’actionnaires. La compagnie lui a versé en plus en honoraires 125 000 dollars.

William H.T Bush est également un administrateur pour la société d’investissement Lord Abbott, l’une des 10 plus importantes sociétés actionnaires d’Halliburton qui a obtenu d’énormes contrats en Irak. Le vice président Dick Cheney ancien président du conseil d’administration d’Halliburton, a encore entre 18 et 87 millions de $ d’investis via Vanguard, une autre des 10 plus importantes sociétés actionnaires d’Halliburton.

C’est seulement récemment que l’ancien président George H.W Bush (Bush père) a démissionné comme membre du conseil d’administration du géant de la finance le groupe Carlyle, (http://www.thecarlylegroup.com/eng/) étroitement associé à des contrats militaires et de sécurité. Le Groupe Carlyle était 43 ème parmi les sous traitants fédéraux en 2002, avec 676,5 millions de $ de contrats. En 2003, il s’est retrouvé à la 11 ème place, avec 2,1 milliards de $ de contrats, pour partie des contrats liés à la guerre contre «le « terrorisme » et pour partie à la guerre en Irak. Certains au sein du Groupe ont encaissé des millions de dollars de stock options en 2003.

Marvin P. Bush

Le plus jeune des frères de G. W Bush est conseiller pour HCC Insurance, anciennement connue sous le nom de Casulaty Company, l’une des plus grosses sociétés d’assurance couvrant le World Trade Center. Bush a été directeur de HCC qui a largement bénéficié financièrement de la loi de renflouage du 11 septembre votée par le Congres à l’initiative de la Maison Blanche. Le départ de Marvin du conseil d’administration de HCC a été annoncé le même jour, le 22 novembre 2002 que le vote de cette loi.

Marvin Bush est co fondateur et partenaire de Winston Partners, une société d’investissement privée qui fait partie d’une plus grande entreprise le Groupe Chatterjee. (www.winstonpartners.com/.). Selon les dossiers de SEC, le Groupe Chatterjee comprend : Winston Partners, LP; Chatterjee Fund Management, LP; Winston Partners II LDC, une société basée aux îles Cayman; Winston Partners II LLC; Chatterjee Advisors LLC; Chatterjee Management Company; Mr. Chatterjee lui-même; et Furxedown Trading Limited, une société juridiquement responsable à l’île de Man. L’adresse de Winston Partners II LDC est aux Antilles Hollandaises. Les autres filiales sont au Delaware. Le gouverneur Jeb Bush est aussi un investisseur dans le capital de Winston, qui se trouve être géré par la société de Marvin.


Selon le Magazine Mother Jones du 30 septembre 2003, Nour (http://www.nourusa.com/ .) une entreprise crée en 2003 et qui est liée à Winston Partners, a obtenu un contrat de 80 millions de $ pour l’Irak. Nour est « une société internationale d’investissement et de développement » qui emploie plus de 100 personnes basées en Irak, et revendique une expertise en matière de télécommunications, agrobizness, développement internet, recrutement, matériaux de construction, pétrole et fourniture d’électricité, pharmaceutique et vêtements de mode. »

En janvier 2004, Nour a obtenu un contrat de 327 millions de $ pour équiper les forces armées irakiennes et les unités de la défense civile. Peu de temps après avoir obtenu ce contrat, Nour a fait l’objet d’un contrôle sévère à cause de problèmes impliquant son président Ahmed Chalabi, nommé par les US au Conseil de Gouvernance irakien. Selon Newsday, Chalabi a reçu 2 millions de $ d’ »honoraires » en fournissant une aide pour obtenir un contrat de 80 millions de $, contrat attribué à la société Erinys international. Cette dernière en l’espace de quelques jours après l’attribution du contrat a démarré une activité de coentreprise avec Nour.

De plus, après avoir obtenu le contrat de 327 millions de $, on a appris que Nour n’avait aucune expérience dans la fourniture d’équipement militaire. Nour a répondu en disant qu’elle projetait de sous traiter la fourniture d’armes à une société polonaise, Ostrowski Arms – qui n’avait pas de licence pour exporter des armes. A la suite de quoi l’armée US a annulé le contrat. Mais en mai 2004, ANHAM, un autre coentreprise de Nour basée à Vienne, Va, s’est vue attribuée un contrat de 259 millions de $ pour équiper la nouvelle armée irakienne et les forces de sécurité, avec des fusils, des camions et d’autres matériels. Actuellement, Nour a sur sa liste de projets en Irak, des projets avec le ministère du pétrole, la nouvelle armée irakienne, le renseignement criminel en Irak, et la sécurité en Irak. (Voir son site mentionné ci-dessus)

Winston Partners a aussi largement investi dans une autre société sous traitante de l’armée, Amsec Corp. En 2001, Amsec a obtenu pour 37 722 000 $ de contrats de la marine US. Le partenaire en affaires de longue date de Marvin Bush, Scott Andrews, fait partie du conseil de direction et à l’époque le président du conseil d ‘administration était Michael Braham, qui travaillait pour Paul Bremer devenu l’administrateur de l’autorité provisoire de la coalition.

En plus, le Groupe Chatterjee possède 5,5 millions d’actions d’une compagnie de sécurité connue sous le nom de Sybase, qui s’était préparée à faire des profits bien avant que le Patriot Act ne soit voté. Sybase a crée un produit appelé “Sybase PATRIOT Compliance Solution” pour faire la chasse au blanchiment d’argent de ceux déclarés par l’administration US comme terroristes.

Sybase est un important sous traitant du gouvernement, ayant des contrats avec la Marine, (2,9 millions de $ en 2001) l’armée (1,8 millions de $ en 2001), le département de la défense (,3 millions de $) et d’autres administrations comme le Commerce, le Trésor Public, l’Agriculture etc… Au total Sybase a obtenu pour 14 754 000 de $ de contrats pour l’année 2001.

Les relations des Bush avec ces entreprises, dont certaines ont financé les campagnes électorales, et grâce auxquelles ils s’enrichissent, montrent à quel point le complexe militaro industriel est imbriqué dans la gouvernance des US dont il détermine, avec d’autres puissants lobbys, tel le lobby pro sioniste, la politique étrangère guerrière meurtrière US. On a certainement là affaire au plus vaste réseau mafieux aux commandes de la première puissance militaire mondiale.

Traduction synthèse d’un article intitulé « The Bush Family ‘ s war Profiteering » publié le 24 fevrier 2005 sur DemocratyRising.US – Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org

Source : http://democracyrising.us/content/view/57/164/

Impérialisme et Fascisme en Recrudescence aux USA

Le cerveau mondial : la face cachée de la mondialisation

Mercredi 31 Octobre 2007
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour | EcoDictature Verte | Economie