information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
archives Droit International ONU

Exécution/Torture aux US : 86 mn pour tuer un condamné à mort – Transcription d’une exécution ratée

Un détenu américain condamné à mort pour meurtre a été exécuté par injection mortelle. Cette exécution a pris 86 mn, après plusieurs tentatives par les bourreaux pour lui injecter la dose mortelle. Transcription d’une exécution par électrocution ratée.



Arrêtez Cette Barbarie! Essayez Ceci !
Arrêtez Cette Barbarie! Essayez Ceci !

Une femme poursuit en justice l’administration pénitentiaire US pour l'exécution de son fils qui a pris 86 mn

Selon une dépêche AFP du 3 juillet 2007, Irma Clark, la mère d’un américain condamné à mort pour un meurtre commis en 1984, poursuit devant le tribunal de Cincinnati, Ohio, l’administration pénitentiaire pour avoir fait subir à son fils, Joseph Clark, des souffrances excessives, lors de son exécution le 2 mai 2006 à la prison d’état de Luscaville dans l’Ohio selon les documents présentés au tribunal.

L’accusation affirme que deux administrateurs de prison et 12 membres de l’équipe d’exécution ont ignoré que, du fait que pendant longtemps Clark s’était drogué par intraveineuse, il était difficile de lui injecter la dose mortelle.

Selon le dossier d’accusation, cela a pris 25 mn à l’équipe chargée de l’exécution pour tenter de placer les aiguilles dans les bras de Clark pour lui injecter les trois poisons utilisées pour l’exécution, à cause des cicatrices qu’il portait aux bras conséquences de son usage de la drogue.

« La première tentative d’exécution a échoué, probablement du à l’effondrement d’une veine » selon l’accusation. « L’équipe d’exécution a découvert le problème quand Mr Clark a levé la tête et déclaré à plusieurs reprises : « cela ne fonctionne pas. »

Clark a aussi demandé s’il n’y avait pas un autre moyen de l’exécuter, toujours selon le document de l’accusation.

Lors d’une deuxième tentative cela a pris encore ½ heure pour trouver une veine utilisable, et comme ils injectaient les produits, « les témoins derrière le rideau pouvaient entendre les gémissements de Mr Clark. »

La mort de Clark a été enregistrée 86 mn après le début de l’exécution et une autopsie a révélé 19 blessures dues aux piqûres.

Selon l’accusation, l’équipe n’a pas suivi les procédures et s’est montrée négligente dans sa gestion de l’exécution. « Résultant de l’indifférence délibérée des accusés aux risques substantiellement encourus d’une exécution problématique, Mr Clark a souffert inutilement d’humiliation, de douleurs et souffrances et de stress émotionnel. » affirme le document.


Transcription d’une exécution par électrocution ratée

En 2001 le producteur radio Dave Isay a passé sur les ondes « The Exécution Tapes » 19 enregistrements des 23 électrocutions menées par l’Etat de Georgie depuis 1984. Ce sont les seuls enregistrements d’exécution disponibles à ce jour aux Etats-Unis, qui avaient jusqu’alors étaient tenus secrets. Ils ont été enregistrés en interne par le département des peines de Georgie comme enregistrement officiel secret des exécutions.

Transcription de l’enregistrement audio de l’exécution d’Alpha O’Daniel Stephen le 12 décembre 1984.

Son exécution a pris plus de 20 minutes. Après la première décharge électrique de deux minutes il était encore en vie comme l’ont confirmé les médecins. Il a été de nouveau électrocuté après la pause réglementaire de 6 mn entre les deux décharges. Pour écouter la version américaine de cet enregistrement voir le site de Dave Isay à Soundportraits.org www.soundportraits.org

Non Identifié (NI): Faite procéder à l’exécution selon l’ordre du Tribunal. Il n’y a pas de raison qu’elle soit retardée.

NI : Très bien, je compte jusqu’à trois, pressez vos boutons. Un, Deux, Trois.

Willis Marable : L’exécution a maintenant commencé. Il y a eu une petite saccade du condamné lorsque l’exécution a été initiée. Il est assis très calmement maintenant, et nous sommes aussi maintenant dans la seconde phase de l’exécution. Aucun mouvement du condamné. Pas de mouvement, ni d’activité de la part des témoins. Il semble se relaxer un peu plus maintenant. Il reste 60 secondes avant de passer à la troisième phase de l’exécution. Il y a un léger mouvement de la tête du condamné. Il semble bouger légèrement sa tête d’un côté et de l’autre

UI : J’indique l’heure : 12 :19

Willis Marable : Mr le Préfet de Police, il bouge encore sa tête, et il semble s’affaler dans une position décontractée dans la chaise. Mais sa tête bouge d’un côté et de l’autre légèrement. Mr le Préfet, Mr Low, l’exécution est terminée pour l’heure. Le boîtier électrique est sécurisé et cadenassé. Je ne détecte pas de mouvement du condamné actuellement. Il semble avoir cessé de bouger sa tête, et aussi ses bras.

UI : J’indique l’heure : 12 : 20

UI : Vous êtes dans le temps imparti pour le décompte du temps est ce exact ?

Willis Marable : Oui Monsieur. Nous sommes actuellement dans la première minute du décompte du temps imparti. Pas de mouvement des témoins, et en ce moment pas de mouvement du condamné. Nous avons maintenant terminé une minute du temps imparti, il reste 4 minutes. Deux minutes du temps imparti terminé en ce moment, reste 3 mn. Toujours peu de mouvement de la part des témoins et je ne détecte pas de mouvement de la part du condamné en ce moment.

UI : J’indique l’heure : 12: 22

Willis Marable : Mr le Préfet ?

Mr le Préfet : Oui ?

Willis Malabre : Mr Low ?

Colonel Low : Oui.

Willis Marable : Il y a un léger mouvement. Il bouge encore un peu sa tête. La seule chose que nous puissions faire c’est de continuer jusqu’à ce que les médecins puissent procéder à la vérification à la fin du temps imparti.

Colonel Low : Ne changer rien à votre procédure de vérification

Willis Marable : OK, Mr, OK, nous avons complété 3 mn du temps imparti, il reste 2 mn. Mr le Préfet ? Mr Low ?

Colonel Low : Oui.

Willis Marable : Il bouge encore légèrement sa tête. Une sorte de mouvement, de signe de tête vers le haut et le bas. Mr le Préfet ?

Mr le Préfet : Oui.

Willis Marabre : Mr Low ? Nous avons complété 4 mn du temps imparti. Il nous reste 1 mn. Et de ma position je suis sûr de détecter, il semble qu’il respire. Mr le Préfet ? Mr Low ? Nous avons complété les 5 mn du temps imparti. Soyez prêt pour la vérification des médecins. Mr le Préfet ?

Le Préfet : Oui ?

Willis Marabre : Il semble que les médecins soient d’accord avec moi qu’il respire encore. Vous voulez le vérifier et puis recommencer, ou juste continuer et recommencer ?

Le Préfet : Examinez le et puis recommencer. Finalement examinez le. Ne déviez pas de la procédure de vérification.

Willis Marable : Bien.

Le Préfet : Faites qu’ils l’examinent.

Willis Marable : OK (inaudible). Nous allons recommencer.

UI : Cela ne dit pas cela.

Willis Marabre : OK.

UI : Cela continue.

William Marabre : OK.

UI : Il est 12 : 26 et 30 secondes.

Willis Marable : Mr le Préfet ?

Le Préfet : Oui.

Willis Marabre : Les médecins ont vérifié qu’il est encore en vie.

Le Préfet : Répéter l’exécution.

Willis Marable : Très bien. Vous êtes prêts à le refaire ?

Le Préfet : Mieux vaut vérifier tous les branchements. Val ?

Val : Oui Mr.

Le Préfet : Avez-vous dit aux témoins que vous recommenciez l’exécution ?

Val : Non je ne leur ai pas dit.

Le Préfet : Je pense que vous devriez leur dire.

Val : Vous voulez juste que je les avertisse - -

Le Préfet : Juste les avertir - -

Val - - Répéter la procédure et ne pas entrer dans les détails ?

Le Préfet : Exact.

Val : OK.

Willis Marable : Mr le Préfet ? Le superintendant entre dans la chambre d’exécution et s’approche en ce moment du coin réservé aux témoins pour les avertir que nous allons de nouveau procéder à l’exécution.

Le Préfet : Bien, écoutez, vous ne pouvez pas leur dire - - dites leur qu’ils restaient certains signes de vie, par conséquent que l’exécution sera répétée. Voyez si vous pouvez leur transmettre ce message.

Willis Marabre : C’est trop tard maintenant il leur a déjà parlé et il revient, Mr.

Le Préfet : Parfait, Bien.

UI : J’indique l’heure : 12 : 28

UI : OK ; Mr le Préfet, nous allons procéder maintenant.

Le Préfet : Procédez.

UI : Je compte 3 et vous appuyez sur votre bouton. 1, 2, 3.

Willis Marabre : Mr le Préfet ? Mr Low ? L’exécution a de nouveau été initiée en ce moment. Le condamné a fait une grande saccade, et maintenant il se relaxe sur la chaise. Je ne détecte aucun mouvement du condamné en ce moment. Nous avons complété la première et la deuxième phase de l’exécution. Nous sommes maintenant entrés dans la troisième phase. Je détecte effectivement que sa tête bouge de nouveau d’un côté et de l’autre. Nous sommes toujours dans la troisième phase de l’exécution. Mr le Préfet ? Mr Low ?

Le Préfet : Oui.

Willis Marabre : En ce moment il bouge encore sa tête d’un côté et de l’autre et semble respirer. Nous allons continuer comme nous avons fait précédemment.

UI : Nous allons devoir vérifier cela (inaudible).

Willis Marabre : Il reste 15 secondes pour la troisième phase de l’exécution. Mr le Préfet, Mr Low, la troisième phase de l’exécution est terminée. Le matériel est débranché, sécurisé à cette heure. Nous sommes maintenant dans les 5 mn de temps imparti.

Le Préfet : Quel est l’état du condamné ?

William Marabre : Mr, il me semble encore respirer.

Le Préfet : Vous devez faire en sorte qu’ils vérifient ces éponges et les branchements ou quelque chose. Il y a quelque chose qu’ils n’ont pas bien branché, Willis.

Willis Marabre : Oui, Mr. Voulez vous que nous allions de l’avant, terminions le temps imparti et puis - -

Le Préfet : Ouai, compléter la phase et puis vous devrez faire la vérification.

Willis Marable : OK, Mr. Mr le Préfet, Mr Low, nous avons terminer 1 mn du temps imparti. Il reste 4 mn. Je peux aussi prévenir qu’en ce moment je ne détecte aucun mouvement de lui. Il semble avoir arrêter de bouger. Toujours pas de mouvement de la part des témoins. Ils étaient assis très calmement, observant le condamné dans la chaise.

UI : J’indique l’heure : 12 : 32

Willis Marabre : Nous avons maintenant complété 2 mn de cette phase, du temps imparti. Il reste 3 mn. Je peux aussi avertir qu’en ce moment je ne détecte aucun mouvement du condamné. Mr le Préfet, Mr Low, nous avons maintenant complété 3 mn du temps imparti. Il reste 2 mn. Il n’y a toujours pas de mouvement du condamné. Mr le Préfet, Mr Low, nous avons complété 4 mn du temps imparti. Il reste 1 mn. Toujours aucun mouvement détectable du condamné. Il semble avoir complètement arrêté de bouger. Mr le Préfet, Mr Low, nous avons complété nos 5 minutes de temps imparti. Tenez vous prêt pour la vérification des médecins.

En ce moment, le superintendant et les deux médecins entrent dans la chambre d’exécution pour leur vérification. Le premier docteur est maintenant entrain de vérifier s’il y a un signe de vie.

UI : J’indique l’heure : 12 : 36. J’indique l’heure : 12 : 37.

Willis Marabre : le deuxième docteur est toujours entrain de vérifier s’il n’y a aucun signe de vie. Le superintendant, Mr le Préfet, Mr Low, est encore entrain d’expliquer aux témoins que le condamné a été prononcé mort à 12 : 37. Il a demandé à tous les témoins de quitter la salle des témoins.

Retour à la procédure. En ce moment les rideaux sont tirés.

Source : www.democracynow.org

Traduction Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org


Ordre executif de Bush : criminaliser l'action anti guerre

Guerre et Etat policier : complicité du peuple américain



















Dimanche 5 Août 2007
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :

La Loi de la Jungle - 04/02/2007

1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2