information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Iran

Etes Vous Prêts Pour Une Guerre Avec Un Iran Diabolisé ? Pourquoi Les US Veulent Délégitimiser Les Elections Iraniennes



Etes Vous Prêts Pour Une Guerre Avec Un Iran Diabolisé ? Pourquoi Les US Veulent Délégitimiser Les Elections Iraniennes

Quel degrés d'attention les médias US ( cela vaut aussi pour les médias en UE et plus particulièrement en Sarkozie ndlt) portent t-ils à des élections au Japon, en Inde, en Argentine ou dans tout autre pays ? Combien d' Américains et de journalistes américains savent éventuellement qui est en poste politiquement mis à part en Angleterre, en France, et en Allemagne ? Qui peut citer les noms des dirigeants politiques de la Suisse, de la Hollande, du Brésil, du Japon, ou même de la Chine ?

Et pourtant un grand nombre connait le président de l'Iran, Ahmadinejad. La raison est évidente. Il est diabolisé quotidiennement dans les médias US.

La diabolisation par les médias US d'Ahmadinejad est une preuve même de l'ignorance américaine. Ce n'est pas le président de l'Iran qui décide. Il n'est pas le commandant en chef des forces armées. Il ne peut pas prendre de décision politique en dehors des limites fixées par les dirigeants de l'Iran, les ayatollahs qui ne veulent pas que la Révolution Iranienne soit renversée par l'argent américain par le biais d'une quelconque " révolution" colorée.

Les Iraniens ont une expérience amère du gouvernement des Etats Unis. Leur premièr gouvernement démocratique, après avoir émergé d'un statut d'occupés et d colonisés dans les années 50, a été renversé par le gouvernement des US. Ce dernier a installé à la place d'un candidat élu un dictateur qui a torturé et assassiné les dissidents qui pensaient que l'Iran devait être un pays indépendant et non pas dirigé par une marionnette américaine.

La "superpuissance" américaine n'a jamais pardonné aux ayatollahs islamiques iraniens la Révolution Iranienne de la fin des années 70, qui a renversé le gouvernement fantoche à la solde des US et retenu en otage le personnel de l'ambassade US, considérée comme "un repaire d'espions", tandis que des étudiants iraniens ont rassemblé des documents déchirés de l'ambassade prouvant la complicité américaine dans la destruction de la démocratie iranienne.

Les médias de masse US contrôlés par le gouvernement, un ministère de la propagande, ont répondu à la ré-élection d'Ahmadinejad par des articles non stop sur des manifestations violentes iraniennes contre une élection volée. Une élection volée est présentée comme étant un fait alors qu' il n'y a vraiment aucune preuve de cela. La réponse des médias US à des élections volées prouvées à l'époque de G.W.Bush/Karl Rove a été d'ignorer la preuve de véritables élections volées.

Les dirigeants des états fantoches de Grande Bretagne et d'Allemagne ( et de France ndlt) se sont joints à l'opération de guerre psychologique américaine. Le ministre britannique des affaires étrangères discrédité, David Miliband, a exprimé son " doute série-US" sur la victoire d'Ahmadinejad lors d'une réunion des ministres des affaires étrangères de l'UE au Luxembourg. Miliband, bien sûr, n'a aucune source d'information indépendante. Il suit simplement les instructions de Washington et relaie des affirmations sans fondement du candidat préféré du gouvernement US.

Le bras d'Angela Merkel, la chancelière de l'Allemagne, a également été tordu. Elle a appelé l'ambassadeur iranien pour demander "plus de transparence" sur les élections.

Même la gauche américaine ( et la gauche française PS ndlt) a également endossé la propagande gouvernementale US. Dans la Nation, Robert Dreyfus présente les points de vue hystériques d'un dissident iranien comme s'ils reflétaient la vérité définitive sur "l'élection illégitime" l'a qualifiant de "coup d'état".

Quelle est la source d'information pour les médias US et les états fantoches à la solde des Américains ?

Rien si ce ne sont les déclarations d'un candidat battu, celui que l'Amérique préfère.

Cependant, il existe une preuve solide du contraire. Un sondage indépendant, réalisé par des sondeurs américains en Iran avant l'élection. Ces sondeurs, Ken Ballen du Center for Public Opinion et Patrick Doherty de New America Foundation, deux organisations à but non lucratif, ont commenté les résultats de leur sondage dans le Washington Post du 15 Juin *. Le sondage a été financé par le Rockfeller Brothers Fund et mené en Farsi "par une société de sondage dont les travaux dans la région pour ABC News et la BBC ont reçu un Emmy award."

Les résultats du sondage, seule information réelle que nous avons pour le moment, indique que les résultats de l'élection reflètent la volonté des électeurs iraniens. Parmi les informations extrêmement intéressantes révélées par ce sondage on trouve les suivantes :

"De nombreux experts affirment que la marge avec laquelle l'actuel président Mahmoud Ahmadinejad a gagné l'élection était le résultat d'une fraude ou d'une manipulation, mais notre sondage à l'échelle nationale de l'opinion publique iranienne trois semaines avant le vote montrait qu'Ahmadinejad menait avec une marge supérieure à 2 contre 1 - - plus grande que la marge annoncée de sa victoire lors de l'élection de vendredi.

"Tandis que les informations des médias occidentaux rapportaient de Téhéran les jours précédant le vote l'enthousiasme du public iranien pour le principal opposant à Ahmadinejad, Mr Hossein Mousavi, notre échantillon scientifique portant sur toutes les 30 provinces d'Iran montrait qu' Ahmadinejad le devançait largement.

" L'étendue du soutien à Ahmadinejad apparaissait dans notre sondage pré élection. Pendant la campagne, par exemple, Mousavi a mis l'accent sur son identité en tant qu'Azeri, le deuxième groupe ethnique le plus important en Iran après les Perses, pour s'attirer le vote des Azéris. Notre sondage indiquait que les Azéris favorisaient Ahmadinejad par 2 contre 1 pour MoU.S.avi.

" De nombreux commentaires ont fait apparaître la jeunesse iranienne et l'internet comme annonciateurs de changement dans cette élection. Mais notre sondage montrait que seulement 1/3 des Iraniens ont accès à internet tandis que les 18-24 ans représentaient le bloc d'électeurs le plus fort parmi tous les groupes d'âge en faveur d'Ahmadinejad.

" Les seuls groupes démographiques où notre sondage a trouvé que Mousavi était en tête ou en compétition avec Ahmadinejad étaient les étudiants des universités et les diplômés, et les iraniens ayant les revenus les plus élevés. Quand notre sondage a été réalisé, presque 1/3 des Iraniens restaient indécis. Ainsi les répartitions de base que nous avons trouvé étaient le reflet des résultats rapportés par les autorités iraniennes, indiquant la possibilité que le vote ne soit pas le produit d'une fraude étendue".


Il y a eu de nombreuses informations comme quoi le gouvernement US a activé un programme de déstabilisation de l'Iran. Il y a eu des informations rapportant que le gouvernement US a financé des explosions et des assassinats à l'intérieur de l'Iran. Les médias US traitent ces informations avec bravache comme étant l'illustration de la capacité de la superpuissance américaine à mettre au pas les pays dissidents, tandis que certains médias étrangers voient ces informations comme la preuve de l'immoralité inhérente au gouvernement US.

L'ancien chef militaire du Pakistan, le Gl Mirza Aslam Beig, a dit sur la radio Pashto lundi 15 Juin que des informations secrètes prouvent indiscutablement que les US ont interféré dans l'élection en Iran. "Les documents prouvent que la CIA a dépensé 400 millions de $ à l'intérieur de l'Iran pour faire fleurir une révolution colorée mais fausse après l'élection."

Le succès du gouvernement US dans le financement de révolutions colorées dans l'ex empire soviétique comme en Georgie, en Ukraine et dans d'autres pays a été largement rapporté et discuté, les médias US traitant cela comme le signe d'une toute puissance et d'un droit naturel, alors que certains médias étrangers y voient un signe de l'interférence US dans les affaires intérieures d'autres pays. C'est certainement dans le domaine du possible que Mir Hossein Mousavi soit un agent acheté et payé par le gouvernement US.

C'est un fait, nous le savons, que le gouvernement US conduit des opérations de guerre psychologique ciblant à la fois des Américains et des étrangers via les médias américains et étrangers. De nombreux articles ont été publiés sur ce sujet.

Réfléchissez à l'élection iranienne en adoptant une position de bon sens. Ni moi-même, ni la majorité des lecteurs ne sont des experts sur l'Iran. Mais, simple question de bon sens, si votre pays était sous menace constante d'une attaque, voire même d'une attaque nucléaire, de deux pays qui ont des forces armées bien plus puissantes, comme c'est le cas de l'Iran versus les US et Israël, est-ce que vous laisseriez tomber celui qui défend le mieux votre pays pour lui préférer un candidat des US et d'Israël ?

Pensez vous que les électeurs iraniens auront voté pour que leur état devienne une marionnette américaine ?

L'Iran est une société ancienne et sophistiquée. Le gros de la classe intellectuelle est séculière. Un pourcentage significatif mais petit de la jeunesse est tombé sous l'emprise de l'engouement occidental pour le plaisir personnel, et pour l'auto intégration. On organise facilement ces personnes avec de l'argent américain pour critiquer leur gouvernement et les contraintes islamiques.

Le gouvernement US manipulent ces iraniens occidentalisés pour créer une base pour discréditer l'élection iranienne et le gouvernement iranien.

Le 14 Juin, le Bureau McClatchy de Washington, qui essaie parfois de diffuser de vraies informations, a reconnu la guerre psychologique de Washington et déclaré : " le résultat de l'élection iranienne rend les efforts d'Obama pour discuter avec l'Iran plus difficiles". Ce que nous voyons là c'est la face hideuse de l'excuse d'un "échec diplomatique" ne laissant que la solution militaire.

En tant que personne ayant vu tout cela de l'intérieur du gouvernement US, je crois que le but de la manipulation par le gouvernement US des médias gouvernementaux américains serviles, c'est de discréditer le gouvernement iranien en le présentant comme opprimant le peuple iranien et comme réprimant la volonté de ce dernier. C'est comme cela que le gouvernement US est entrain de monter une attaque militaire contre l'Iran.

Avec l'aide de Mousavi, le gouvernement US crée un autre "peuple opprimé" comme les irakiens sous Saddam Hussein qui avaient besoin de l'argent américain et de vies américaines pour se libérer. Mousavi, qui a été largement battu dans l'élection iranienne, a-t-il été choisi par Washington pour devenir le pantin des Américains dirigeant l'Iran ?

La grande superpuissance macho est pressée de restaurer son hégémonie sur le peuple iranien, pour se venger des ayatollahs qui ont renversé le dictat américain en Iran en 1978. C'est le script vous le regardez de minute en minute sur la TV US.

C'est un défilé sans fin "d'experts" pour soutenir le script. Un exemple parmi des centaines, celui de Gary Sick, qui a par la passé été employé au Conseil National de Sécurité et enseigne à l'Université Colombia :

"je pense " continuait Sick, " que cela marque une vraie transition dans la Révolution Iranienne, où on est passé de l'affirmation d'une légitimité sur la base d'un soutien populaire à une position qui s'appuie de plus en plus sur la répression. La voix du peuple est ignorée."

La seule information sûre disponible c'est le sondage mentionné ci dessus. Selon ce sondage Ahmadinejad était le candidat favori avec une marge de 2 contre 1.

Mais lorsqu'il s'agit de l'hégémonie américaine sur d'autres peuples, les faits et la vérité n'ont aucune place. Mensonges et propagande sont la règle.

L' Amérique se consume dans sa passion hégémonique, ses intérêts passant avant ceux des autres peuples, morale et justice peuvent aller en enfer. Ce script mondial effrayant se jouera jusqu'à ce que l'Amérique se précipite elle-même dans la faillite, s'aliénant le reste du monde, isolée et universellement méprisée.

Paul Craig Roberts 16/06/09


Paul Craig Roberts a servi comme assistant secreéaire du trésor dans l'administration Reagan. Il est co auteur de " The Tyranny of Good Intentions"

PaulCraigRoberts@yahoo.com

* Url du Ballen Doherty Report : http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2009/06/14/AR2009061401757.html?nav=rss_opinion/columns%A0




















Jeudi 18 Juin 2009
Traduction Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Iran