information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
archives Droit International ONU

Etats-Unis : Début des Simulacres d’Auditions de Certains Détenus du Goulag de Guantanamo

Bush aurait donné l’ordre de torturer les suspects des attaques du 11 septembre.

Auditions à huit clos devant un panel de 3 militaires US, sans avocat, ni medias. Le secret qui entoure ces auditions ne fait qu’accréditer l’hypothèse que ces détenus de « haute valeur » aient été torturés dans des prisons cachées de la CIA, dont l'existence révélée avait provoqué un véritable scandale, obligeant Bush à ramener ces détenus au Goulag de Guantanamo.



Poursuite Judicaire (de Bush)
Poursuite Judicaire (de Bush)

Etats-Unis : Début des Simulacres d’Auditions de Certains Détenus du Goulag de Guantanamo

La première phase des simulacres de procès type « procès staliniens », à huit clos, devant un panel composé de 3 officiers militaires US, a commencé à Washington le 10 mars. Un premier prisonnier, Khalid Muhammed, accusé d’avoir organisé les attaques du 11 septembre à New York, devait donc être entendu à huit clos ce jour même. Il fait partie de 14 accusés, détenus pendant plusieurs années dans des prisons secrètes de la CIA, et transportés l’année dernière au Goulag de Guantanamo sur ordre de Bush, après la révélation de l’existence de ces « trous noirs » de la CIA. Les prévenus devront affronter, sans avocats, et bien évidemment sans présence des médias, ce panel militaire. Parmi ces 14 détenus figure aussi Abu Zubaydah suspecté d’être le chef militaire d’al Qaeda.

L’excuse donnée pour ce type de procès stalinien secret, c’est la crainte de voir des informations classées secrètes révélées au public. Mais cela risque de mettre à mal la crédibilité des US quant au traitement subi par ces prisonniers, autrement dit de crédibiliser l’hypothèse que ces détenus ont été torturés pour leur soustraire d’éventuels aveux. Nul ne sait d’ailleurs si ces détenus se présenteront de leur plein gré ou non devant ce panel militaire. Une chose est sûre la nature « secrète » de ces auditions accrédite aussi l’hypothèse que tout est joué d’avance et que l’administration Bush cherche, une fois de plus, à dissimuler ce qui s’est réellement passé le 11 septembre.

Apres avoir été entendu, ce panel de militaires décidera si on peut considérer ces détenus comme des « ennemis combattants », (un statut inventé par les américains en violation flagrante du droit international), s’ils doivent donc être maintenus ou non en détention pour ensuite être éventuellement jugés toujours dans les mêmes conditions.

Selon un expert juriste le président Bush aurait donné l’ordre de torturer les suspects des attaques du 11 septembre.

Selon John Turley, professeur de droit à l’université George Washington « l’administration s’est conduite de façon presque pathologique pour essayer de trouver des moyens d’empêcher ces personnes de voir un vrai juge ou un vrai avocat… Et les raisons sont évidentes ».

Turley pense, comme d’autres analystes juridiques d’ailleurs, qu’il y a de fortes chances pour que des techniques de torture aient été utilisées sur les détenus, et par conséquent cela oblige l’administration Bush à maintenir le secret sur ces auditions par crainte de révélations publiques qui pourraient avoir des conséquences négatives pour ce gouvernement.

I[« Il semble apparemment clair qu’ils ont été torturés et que le président le savait qu’ils l’étaient, et a même pu donné l’ordre qu’ils soient torturés selon des techniques telles que celle de la noyade simulée. »]i

En septembre dernier, des sources de la CIA ont révélé à la chaîne de TV américaine ABC News que les techniques les plus dures ont été autorisées pour être utilisées sur des « détenus de haute valeur », dont le supposé architecte des attaques du 11 septembre, Khalid Sheikh Mohamed…telle celle appelée noyade simulée, au cours de laquelle le visage du prisonnier est recouvert de cellophane, et on verse de l’eau dessus – ce qui provoque un insupportable réflexe d’étouffement ».

Selon les révélations d’officiers de la CIA à ABC News, Khalid Sheikh Mohamed est « celui qui a résisté le plus longtemps (2 minutes et demie) avant de commencer à parler. » Cette technique aurait été interdite par le Pentagon, on ne sait pas si elle était autorisée auparavant.

Toujours selon Turley, « il semble maintenant probable que le président non seulement avait connaissance du programme de torture, mais qu’il en avait donné l’ordre. »… « Autrement dit, les US pourraient être accusés de diriger un programme de torture. »

(Source de certaines informations AFP et AP 10/03/07, reprises par rawstory.com).

Pour visionner et écouter l’interview de John Turley

Turley


USA : Les "Saints Guerriers" jettent leur dévolu sur l'Iran

Dimanche 11 Mars 2007
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :

La Loi de la Jungle - 04/02/2007

1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2