information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Iran

En Iran Debut 2009 Un Plan De Revolution "Douce" De La CIA Avait Déjà Eté Déjoué

L'Iran a démantelé un réseau soutenu par la CIA qui cherchait à mener à bien une "révolution douce" par le biais de contacts de personne à personne.



En Iran Debut 2009 Un Plan De Revolution "Douce" De La CIA Avait Déjà Eté Déjoué

Le plan de "révolution douce ", activé à Dubaï, ressemblait à un plan US qui visait l'Union Soviétique en 1959, selon ce qu'a dit le directeur du département de contre espionnage du ministère des renseignements iranien à des reporters lors d'une conférence de presse ici lundi.

Il a dit que la CIA cherchait à activer le plan sous couvert de contacts culturels et scientifiques entre des Iraniens et des citoyens US.

Malheureusement, certains citoyens iraniens, spécialement des personnalités scientifiques et culturelles, ont été manipulées à travers ces activités, a-t-il ajouté.

"L'agence de renseignements Des US cherchait à répéter ses expériences de révolutions colorées à travers de tels contacts publics avec des personnalités influentes et des élites."

La CIA a essayé d'atteindre ses buts en tirant partie des contacts de personne à personne, d'études conjointes, des efforts faits pour partager des expériences scientifiques, et d'autres projets similaires, a-t-il ajouté.

"Le plan de révolution douce a été mené par le biais d'ONG, de protestations de syndicats, de manifestations non violentes, de désobéissance civile... et des efforts faits pour fomenter des affrontements ethniques partout en Iran" a déclaré le fonctionnaire.

4 personnes qui ont dirigé le réseau à l'intérieur de l'Iran coopéraient activement et intentionellemment avec des agents de la CIA , a--t-il fait remarquer.

Ces 4 personnes ont été poursuivies devant un tribunal, d'autres ont été pardonnées, et certaines autres ont été acquittées faute de preuves suffisantes a-t-il expliqué.

Ces 4 personnes ont fait des aveux et des enregistrements vidéos d'une partie de leurs aveux seront diffusées bientôt a-t-il précisé.

Il a révélé le nom de seulement deux personnes, des frères, le Dc. Arash Alaei, et le Dc Kamyar Alaei.

Le fonctionnaire du ministère des renseignements a dit que 32 millions $ des 75 millions de $ aloués par le Congrès américain pour déstabiliser l'Iran ont été dépensés pour ce projet.

La CIA a utilisé des organisations telles la Woodrow Wilson Foundation, la Soros Foundation, AIPAC, et des organisations caritatives et a sollicité l'aide de William Burns et d'autres personnes aux Etats Unis et des agents en République d'Azerbaijan, en Turquie, aux Emirats Arabes Unis et au Koweït.

Il a déclaré que la CIA a recruté des scientifiques, des physiciens, des professeurs d'université, des religieux, des artistes, des athlètes, et des stylistes de mode pour son complot.

Il a ajouté que ces personnes ont été invitées aux Etats Unis par groupes de 10 à 15 personnes des visas leurs ayant été délivrés à Dubaï en un temps record, et, en fonction de leurs professions, elles ont participé à des séminaires scientifiques, et ont fait le tour de différents états, et quand elles sont rentrées en Iran on leur a demandé d'écrire des "analyses" de la situation à l'intérieur de l'Iran.

La CIA cherchait activement à recruter plus de personnes pour le réseau, et elles auraient également été invitées à se rendre aux Etats Unis, a-t-il ajouté.

Ces personnes ont reçu l'ordre de faire pression sur le gouvernement pour changer sa politique et à semer la discorde entre le gouvernement et le peuple, a-t-il expliqué.

Le ministère des renseignements a découvert ce plan secret au tout début et "a même donné son feu vert pour que l'opération soit menée jusqu'à un certain point pour pouvoir informer des personnes de talent et de confiance qu'elles ne devraient pas être dupes de telles institutions scientifiques" at-il déclaré.

Le ministère des renseignements iraniens a contré le complot en " infltrant" le réseau et l'a même fait dérailler de son objectif en fournissant de fausses informations, mais la CIA a finalement découvert la ruse, a-t-il expliqué.

Conseil à Obama

Le fonctionnaire a conseillé à la nouvelle administration US d'éviter de répéter les politiques "d'échec" passées à l'égard de l'Iran. Il a fait cette remarque un jour avant qu' Obama ne soit investi comme président des US.

Le responsable du ministère des renseignements a dit que les US jettent le discrédit sur leurs scientifiques et leurs organisations caritatives en autorisant la CIA à les utiliser pour couvrir ses activités.

"Ce n'est pas dans l'intérêt des scientifiques et des institutions politiques de permettre que la CIA les utilisent pour son agenda clandestin".

Employer de telles organisations pour mener des activités d'espionnage fera naître de la méfiance les concernant, difficile à supprimer ensuite, a-t-il fait remarquer.

Source Mehr News Agency, Téhéran19/01/09

Repris par Global Research le 24/06/09

Information complémentaire

Parmi les ONG américaines impliquées dans des campagnes de déstabilisation dans des pays étrangers on trouve : l'Open Society Institute (du milliardaire Georges Soros bien connu pour ses largesses notamment dans l'ex Union Soviétique; OSI va débourser 100 millions d'euros pour venir en aide au communautés touchées par la crise économique en Europe de l'Est et ex Union Soviétique ), la Freedom House et La National Endowment for Democraty.

Ces ONG financent, forment, soutiennent et mobilisent des mouvements d'opposition dans les pays visés par ces campagnes de déstabilisation comme c'est le cas en Iran depuis déjà plusieurs années. Elles interveinnent souvent lors d'élections et organisent les activités des opposants sous un étendard coloré. Ce que l'on a appelé les "révolutions colorées" ont poussé comme des champignons au cours de la décennie, et ont réussi à déstabiliser les gouvernements en Georgie, Ukraine, Liban, et au Kyrgyzstan. Mais depuis,reconnues pour ce qu'elles sont, des opérations clandestines US/Sionistes de déstabilisation, elles sont de plus en plus contestées dans les pays mêmes où elles ont proliféré.

Plus d'infos sur Georges Soros sur Reseau Voltaire


Vendredi 26 Juin 2009
Traduction Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Iran