information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
archives Droit International ONU

Des enfants détenus au camp de concentration de Guantanamo Bay

Selon « Reprieve » un groupe de défense des droits juridiques basé à Londres, des douzaines d’enfants auraient été envoyés au camp de concentration de Guantanamo Bay , certains âgés de 14 ans au début de leur détention.



Des enfants détenus au camp de concentration de Guantanamo Bay

Des enfants détenus au camp de concentration de Guantanamo Bay

Des avocats à Londres estiment que plus de 60 détenus enfermés dans les prisons du camp de Guantanamo étaient des garçons âgés de moins de 18 ans quand ils ont été capturés.

Parmi eux, au moins 10 détenus toujours emprisonnés à Guantanamo avaient entre 14 et 15 ans quand ils ont été arrêtés – y compris des enfants soldats qui ont été maintenus en isolement, et interrogés de manière intensive. Des allégations de torture ont également été rapportées.

Ceci contredit totalement les affirmations de l’Administration Bush, faite pour rassurer son allié britannique, que des adolescents n’avaient pas été détenus à Guantanamo.

Un enfant prisonnier, Mohamed el Gharani, est accusé de participation au complot de 1998 de Londres dirigé par le soi disant chef d’al Qaida Europe Abu Qatada. Mais, il avait 12 ans à l’époque et vivait avec ses parents en Arabie Saoudite. Arrêté à Karachi en 2001, alors âgé de 14 ans, il a passé plusieurs années en isolement accusé d’être un combattant entraîné par al Qaida.

Un garçon né au Canada, Omar Khadr, était âgé de 15 ans quand il a été arrêté en 2002 et a lui aussi été placé en isolement. Fils d’un commandant d’al Qaida connu, il est accusé d’avoir tué un soldat américain avec une grenade en juin 2002, et a été placé au sommet de la liste des détenus que l’Administration Bush veut inculper.

Les autorités américaines ont reconnu que seulement 3 détenus avaient été emprisonnés dans une partie du camp « camp Iguana » réservée aux adolescents, 3 jeunes afghans, l’un âgé de 13 ans, et qui ont été libérés après de vives protestations contre ces détentions. Ce qui veut dire que les autres ont été détenus, et pour certains, sont encore détenus avec les adultes.

Selon Clive Stafford Smith, directeur légal de « Reprieve » et avocat représentant un certain nombre de détenus, ces détentions d’enfants avec des adultes violent toutes les Conventions sur les Droits de l’Homme, y compris les lois américaines.

« C’est normal de juger des mineurs pour des crimes qu’ils ont commis. Mais le problème c’est quand on maintient en détention des mineurs sans procès dans des conditions choquantes, ou qu’on les inculpe devant un tribunal militaire qui est manipulé selon un procureur qui a refusé d’y participer…. Même si ces enfants ont participé à des combats, et Omar est le seul qui y aurait prétendument participé selon l’armée américaine, dans ce cas il y a une Convention de l’ONU sur l’utilisation des mineurs comme soldats. Dans le monde civilisé, on reconnaît que les mineurs doivent être traités de manière différente que les adultes. »

Ces adolescents qui ont été maintenus en détention depuis quatre ans sont devenus majeurs en prison, certains ayant aussi été libérés.

Ces chiffres sur l’emprisonnement de mineurs ont été révélés après que le Département de la Défense (DOD) ait été obligé de rendre publique la liste des prisonniers de Guantanamo. Bien que les avocats disent qu’elle contient plein d’erreurs, ils ont pu confirmer que 17 détenus sur la liste avaient moins de 18 ans quand ils ont été amenés au camp, et 7 autres étaient probablement adolescents.

En plus, selon Mr Stafford Smith, ils ont des preuves crédibles venant d’autres détenus, d’avocats, et de la Croix Rouge Internationale, que 37 autres détenus avaient moins de 18 ans quand ils ont été capturés. Un détenu, un journaliste d’al Jazeera Sami el Hajj, a identifié 36 enfants de moins de 18 ans à Guantanamo.

Les autorités américaines continuent de violer le Droit International et toutes les Conventions en matière de détention. Elles sont accusées, preuves à l’appui, de torture, et elles ont le culot de publier un rapport annuel sur l’état du respect des droits de l’homme dans le monde.

Quel cynisme !

Source : un article de Sevenn Carrell publié le 28 mai sur The Independent on line (quotidien britannique) www.independent.co.uk


Uranium appauvri des bombes américaines dans l'atmosphère: recrudescence de cancers en Irak et partout ailleurs






Dimanche 28 Mai 2006
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :

La Loi de la Jungle - 04/02/2007

1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2