information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
OTAN

Des Maires de République Tchèque forment une Association contre la Base de Radar US – Les Polonais opposés au Système Anti Missiles US

Une association tchèque vient de voir le jour pour s’opposer à l’installation d’une base radar Us en territoire tchèque. Les polonais sont toujours majoritairement contre un système anti missiles en Pologne. Ces installations militaires sont supposées protéger l’Europe de soi disant tirs de missiles iraniens, une invention américaine pour étendre son emprise militaire en Europe de l’est.



Copyright CTK
Copyright CTK

Des Maires de République Tchèque forment une Association contre la Base de Radar US

Rozmital pod Tremsinem – Des maires tchèques des environs des terrains militaires de Brdy ont formé une association de villes et villages contre la construction prévue d’une base de radar US dans la République Tchèque, selon ce qu’ont dit les maires à CTK.

La base de radar pourrait être construite prés de Misov, Bohème Ouest, à quelque 90 Km au sud ouest de Prague, sur des terrains d’entraînement militaire de Brdy.

L’association des maires doit négocier avec le gouvernement. Son document de constitution a été signé par 31 des 34 représentants des municipalités présents, dont 27 sont de Bohême centre.

Seuls les maires de Strasice, Hradek et Spalene Porici, tous de Bohème ouest, ont refusé de rejoindre l’association.

« Nous voulons formuler nos demandes lors d’une réunion de travail à Pribram la semaine prochaine et les soumettre à la réunion du gouvernement à Spalene Porici le 5 septembre » a dit Josef Rihak (opposition Sociale Démocrate, CSSD), maire de Pribaram, Bohême centre, qui est devenu le coordinateur de l’association.

Rihak, de même que d’autres maires, ont admis que la rencontre de mercredi avec le coordinateur du gouvernement pour la politique de la défense Tomas Klvana avait divisé les maires des localités de Brdy. 9 des 16 maires invités ont pris part à la rencontre avec Klvana à Spalene Porici. Ils sont tous tombés d’accord que l’étude présentée examinant les risques sanitaires avait transformé les négociations originellement émotionnelles en négociations rationnelles.

Les maires qui ont initié la rencontre d’aujourd’hui ne sont pas d’accord avec les résultats de l’étude du ministère de la défense disant que l’impact du radar était sans danger, et en même temps ils rejettent une compensation possible de l’état pour la base radar.

« Nous n’inviterons pas seulement 16 municipalités à nos discussions avec des experts et des politiciens comme Mr Klvana mercredi, mais plus de 45 se trouvant dans les environs des terrains militaires » a dit Rihak.

Le premier conseiller municipal de Frantisek Nerad, qui a refusé de rejoindre l’association, a réitéré que les discussions avec Klvana et d’autres politiciens sont importantes pour les municipalités des environs car elles peuvent aider à obtenir des compensations financières pour avoir été limitées par les terrains militaires voisins pendant 80 ans.

Trokavec le maire de Jan Neoral (independant) et Jince Josef Hala (communistes, KSCM) au contraire, ont insisté pour dire que Mr Klvana n’était pas un partenaire car c’est un « lobbyiste ». Ils ont dit qu’ils souhaitaient avoir des discussions seulement avec des ministres, le gouvernement et des experts.

Neoral a noté qu’il s’était récemment adressé à 737 maires de toute la République Tchèque et que 64 avaient offert leur coopération.
« J’ai aussi préparé une lettre pour les sénateurs US et pour les partis des verts en Europe, « a dit Néoral ajoutant que le maire d’Hiroshima, Japon, a aussi appelé les municipalités à coopérer dans le combat contre la base radar.

Les USA planifient de stationner des éléments de leur défense anti missiles en Europe Centrale – un système radar en République Tchèque et des intercepteurs de missiles en Pologne.

Les négociations US Tchéques sur la base doivent continuer jusqu’à la fin de l’année. Les représentants US veulent entendre la position finale du gouvernement tchèque début 2008.

Le gouvernement de Centre Droit de Mirek Topolanek (Démocrates Civiques, ODS) soutient l’idée d’une base, tandis que l’opposition des Sociaux Démocrates demande que soit organisé un référendum. Une majorités des habitants tchèques sont contre la base, selon des sondages.

CTK - 24/08/07 - http://www.ceskenoviny.cz/news/index_view.php?id=268108




Sondage : les polonais s’opposent toujours à une base anti missiles US

Varsovie, Pologne

Selon une dépêche d’AP du 24/08/07 une grande majorité des polonais s’opposent à l’installation d’une base de défense anti missiles US selon un sondage publié vendredi. Ce sondage conduit par l’institut CBOS de Varsovie révèle que 56 % de ceux interrogés s’opposent à l’installation d’une base sur le territoire polonais, un chiffre constant depuis ces derniers mois, alors que 28 % sont en faveur. En juin un sondage identique donnait 55 % contre et 28 % pour.

Les US veulent installer 10 intercepteurs de missiles en Pologne et une base de radar en République Tchèque affirmant que le système protègera l’Europe de frappes de missiles de longue portée de l’Iran.

La Russie a exprimé son opposition à ces installations de surveillance militaire aussi près de ses frontières, et a brandi la menace d’une nouvelle course aux armements.

Le président polonais nationaliste et conservateur Lech Kaczynski et son frère jumeaux le premier ministre Jaroslaw Kaczynski sont tous deux d’ardents supporters de ce système. Des négociations sont en cours entre Washington et Varsovie et aucune décision n’est attendue avant la fin de l’année d’autant que de nouvelles élections sont prévues en Pologne.

Le sondage CBOS du 3 au 6 août porte sur 859 personnes avec une marge d’erreur en points de + ou – 3 %.

Introduction, traduction/ synthèse dépêche AP Mireille Delamarre pour www.planètenonviolence.org


Les missiles iraniens sont-ils une menace pour l'Europe ?

impérialisme US et bases militaires
















Dimanche 26 Août 2007
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2

TERRORISME | Impérialisme US | OTAN | changements stratégiques géopolitiques | archives Impérialisme Américain 2005-2008