information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Iran

Des Généraux Américains Menacent de Démissionner si Bush Donne l’Ordre d’Attaquer l’Iran

Et pendant ce temps….Israël chercherait à obtenir le feu vert des US pour utiliser l’espace aérien irakien

"Certains des plus hauts commandants militaires des US sont prêts à démissionner si la Maison Blanche donne l’ordre d’une attaque militaire contre l’Iran, selon des sources haut placées de la défense et du renseignement"



Des Généraux Américains Menacent de Démissionner si Bush Donne l’Ordre d’Attaquer l’Iran

Des Généraux Américains Menacent de Démissionner si Bush Donne l’Ordre d’Attaquer l’Iran

Et pendant ce temps….Israël chercherait à obtenir le feu vert des US pour utiliser l’espace aérien irakien

Certains des plus hauts commandants militaires des US sont prêts à démissionner si la Maison Blanche donne l’ordre d’une attaque militaire contre l’Iran, selon des sources haut placées de la défense et du renseignement.

Du fait de la tension dans la région du Golfe, les craintes de la probabilité d’une attaque contre l’Iran avant la fin du mandat du président Bush se sont accrues. Le Sunday Times a appris qu’au moins 5 généraux et amiraux sont décidés à démissionner plutôt que d’approuver ce qu’ils considèrent comme étant une attaque imprudente.

« Il y a 4 ou 5 généraux et amiraux dont nous savons qu’ils démissionneraient si Bush donnait l’ordre d’attaquer l’Iran. « Selon une source ayant des liens proches avec les services secrets britanniques. « Il n’y a simplement pas de motivation pour une telle attaque au sein du Pentagon, et beaucoup de gens questionnent l’efficacité et même la possibilité d’une telle attaque. »

Une source de la défense britannique a confirmé qu’il y avait de profonds désaccords à l’intérieur du Pentagon concernant une attaque militaire. « Tous les généraux sont parfaitement clairs sur ce point qu’ils n’ont pas la capacité militaire de s’en prendre à l’Iran sous quelque forme que ce soit. Personne ne veut le faire, ce serait un problème de conscience pour eux. »

« Il y a assez de gens qui pensent que ce serait une erreur de jugement allant trop loin et elle serait suivie de démissions ».

Une révolte des généraux d’une telle ampleur serait un fait sans précédent. « Les généraux américains habituellement restent et combattent jusqu’à ce qu’ils soient mis à la retraite » a dit une source du Pentagon. Robert Gates, le secrétaire à la défense, a mis en garde à maintes reprises contre une attaque contre l’Iran et on pense qu’il représente le point de vue de ses commandants les plus hauts gradés.

La menace de vagues de démissions coïncide avec un avertissement par Dick Cheney que toutes les options, y compris une action militaire, restaient sur la table. Il répondait à un commentaire de Tony Blair que ce ne serait pas « bien de mener une action militaire contre l’Iran. »…

Un deuxième groupe de bateaux de guerre conduit par le porte avion USS John C. Stennis est arrivé dans le Golfe la semaine dernière, doublant la présence US là bas. Le commandant de la 5ème flotte américaine, le vice amiral Patrick Walsh a mis en garde : « les US agiront militairement si des bateaux sont attaqués, ou si des pays dans la région sont visés, ou si des troupes US sont directement attaquées. »

Mais le général Peter Pace, président le comité des chefs d’état major, a dit récemment qu’il y avait « zéro chance » d’une guerre avec l’Iran. Il a minimisé les affirmations par les services secrets US que le gouvernement iranien était responsable de la fourniture d’armes aux insurgés en Irak, mettant Bush sur la défensive.

Le point de vue de Pace a été soutenu par des officiers des services de renseignement britannique qui ont dit que l’étendue de l’implication du gouvernement iranien dans des activités à l’intérieur de l’Irak par un petit nombre de gardes de la révolution était « loin d’être claire ».

Hillary Mann, principale experte sur l’Iran au sein du Conseil de Sécurité Nationale jusqu’en 2004, a dit que le rejet par Pace des affirmations de l’Administration Bush était le signe d’un grave mécontentement au sommet.

« Il est très sérieux et c’est un soldat très loyal » a – t- elle dit. « C’est extraordinaire de sa part d’avoir fait ses commentaires publiquement, et cela suggère qu’il y a de sérieux problèmes entre la Maison Blanche, le Conseil National de Sécurité, et le Pentagon. »

Mann craint que l’Administration cherche à provoquer une réaction de l’Iran qui pourrait être utilisée comme excuse pour une attaque. Selon un officier britannique, la marine US est très consciente des risques d’une confrontation et était « sérieusement prudente » dans le Golfe.

L’armée de l’air US est considérée comme étant plus partante pour une attaque contre l’Iran. Le général Michael Moseley, à la tête de l’armée de l’air, a cité l’Iran comme la cible militaire la plus plausible de l’aviation US lors d’une conférence militaire au début du mois dernier….

La Grande Bretagne est préoccupée par le sort de ces propres troupes en Irak qui pourraient être entraînées dans un conflit entre l’Iran et les US, que le gouvernement prenne part ou non à ce dernier.

Un général à la retraite qui a participé à la « révolte des généraux » contre la façon dont Donald Rumsfeld a géré la guerre en Irak espère que ses anciens collègues démissionneront si un ordre d’attaque est donné. « Nous ne voulons pas une autre initiative sans avoir réfléchi aux conséquences de notre stratégie » a-t-il prévenu.

Extraits d’un article de Michael Smith et Sarah Baxter, Washington 25/02/07
Copyright Times on line
http://www.timesonline.co.uk/tol/news/world/iraq/article1434540.ece

Complement d’Information

Et pendant ce temps là….

Israël chercherait à obtenir le feu vert des US pour utiliser l’espace aérien irakien pour aller bombarder l’Iran et aurait obtenu le consentement de trois états arabes du Golfe pour ce type de survol (?)

Selon un article du quotidien britannique The Daily Telegraph de samedi 24/02/07, Israël négocierait avec les US la permission de bénéficier d’un « corridor aérien » au dessus de l’Irak, si une attaque sur les installation nucléaires iraniennes devenait nécessaire. Le vice ministre de la défense israélien Ephraim Sneh s’est empressé de démentir cette information.

Selon un article paru dimanche 25 sur le journal du Koweit Al-Siyasa et repris par le quotidien israélien Haaretz, 3 états arabes du Golfe seraient prêts à donner l’autorisation à l’armée de l’air d’Israël de pénétrer dans son espace aérien afin d’atteindre l’Iran dans le cadre d’une attaque sur ses installations nucléaires. Le Qatar, Oman, et les Emirats Arabes Unis auraient assurés Washington que malgré la menace de représailles, ils seraient prêts à laisser Israël utiliser leur espace aérien.

D’autre part, ce quotidien rapporte également que les dirigeants de l’OTAN font pression sur la Turquie pour qu’elle n’adopte pas la même position que lors de l’attaque contre l’Irak en 2003. La Turquie avait alors refusé d’ouvrir son espace aérien à l’armée de l’air US.

Les informations d’Al-Siyasa sont néanmoins à prendre avec précaution (surtout quand elles sont relayées par Tel Aviv, y compris lorsqu’elles sont relayées par un journal «sérieux» comme Haaretz qui diffuse aussi de la propagande de guerre sioniste) .

Suite à la publication de cette information, le secrétaire général de la Ligue Arabe Amr Mousa a déclaré à des reporters au Caire que ces informations sont fabriquées ou inventées de toutes pièce qu'aucun pays arabe n'avait donné l'autorisation à Israel d'utiliser son espace aérien, et n'aiderait ou ne donnerait son accord pour une attaque d'Israel contre l'Iran, ajoutant que les ministres des affaires étrangères des trois pays concernés l'avaient autorisé à faire cette déclaration. (Source UPI 26/02/07)

N’oublions pas que les israéliens comme les américains cherchent à tout prix à provoquer l’Iran ceci afin de justifier une attaque contre ce pays, et aussi à semer la discorde au sein du monde arabomusulman pour servir leurs interêts hégémoniques au Moyen Orient.

Actuellement, La guerre de l’info bat son plein.

Traduction, synthèse bénévole : Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org

Campagne de Propagande US contre l'Iran




Dimanche 25 Février 2007
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Iran