information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
archives Armement Sécurité Stratégies Militaires

Déclaration de Paix du maire d'Hiroshima 6.08.05

Ce 6 août, le 60 ème anniversaire du bombardement atomique, est un moment de lamentation partagée pour les plus de 300 000 âmes des victimes de la bombe A, et ceux qui restent derrière transcendent le lien entre la vie et la mort pour se souvenir de ce jour. C’est aussi un moment d’héritage, de prise de conscience et d’engagement par lequel nous héritons de l’engagement des hibakusha pour l’abolition des armes nucléaires et la réalisation d’un véritable monde de paix, où nous prenons conscience de nos responsabilités individuelles, et nous réengageons à agir.



Hiroshima 6 08 2005 Déclaration de paix du maire d’Hiroshima

 Déclaration de Paix du maire d'Hiroshima 6.08.05
Ci-dessous le texte intégral de la déclaration de paix prononcée au mémorial pour la paix par le maire d’Hiroshima Mr Tadatoshi Akiba lors de la cérémonie de commémoration du 60ème anniversaire du bombardement atomique sur Hiroshima.

Ce 6 août, le 60 ème anniversaire du bombardement atomique, est un moment de lamentation partagée pour les plus de 300 000 âmes des victimes de la bombe A, et ceux qui restent derrière transcendent le lien entre la vie et la mort pour se souvenir de ce jour. C’est aussi un moment d’héritage, de prise de conscience et d’engagement par lequel nous héritons de l’engagement des hibakusha pour l’abolition des armes nucléaires et la réalisation d’un véritable monde de paix, ou nous prenons conscience de nos responsabilités individuelles, et nous réengageons à agir. Ce nouvel engagement, construire un monde selon les désirs de toutes les victimes de guerre et des millions de personnes de par le monde qui partagent ce moment, c’est de créer une harmonie enveloppant notre planète.

La note principale de cette harmonie, c’est l’alerte des hibakusha « Jamais plus personne d’autre ne doit souffrir comme nous avons souffert » en même temps que « tu ne tueras pas » pierre angulaire de toutes les religions et les législations. Notre devoir sacré envers les futures générations c’est d’établir cet axiome, plus particulièrement son corollaire « tu ne tuera pas d’enfants », comme étant la priorité la plus importante de l’espèce humaine par de là toutes les nations et toutes les religions.

La Cour Internationale de Justice a émis il y a 9 ans un avis essentiel afin que cette obligation soit remplie, et la constitution japonaise, qui inclut cet axiome comme volonté éternelle de la nation souveraine, devrait servir de guide éclairé pour le monde entier pour ce 21ème siècle.

Malheureusement, la conférence de révision du Traité de Non Prolifération Nucléaire du mois de mai dernier n’a laissé aucun doute concernant le fait que les Etats-Unis, la Russie, la Grande Bretagne, la France, la Chine, l’Inde, le Pakistan, la Corée du Nord et quelques autres nations qui souhaitent devenir des puissances nucléaires, ignorent la majorité des voix des peuples et des gouvernements de par le monde, menaçant ainsi la survie de l’humanité.

Basé sur le principe « la force prévaut « ces pays ont formé leur propre « club nucléaire » l’exigence pour en faire partie étant de posséder des bombes nucléaires. A travers les médias, ils ont depuis longtemps répété cette incantation « les armes nucléaires nous protègent ».Sans moyen pour contrecarrer celle-ci, beaucoup de gens de par le monde ont succombé au sentiment que « on y peut rien ». Au sein des Nations Unies, les membres du club nucléaire utilisent leur droit de veto pour passer par-dessus la majorité et poursuivre leurs objectifs égoïstes.

Pour sortir de cette situation, l’Assemblée des Maires pour la Paix, comprenant plus de 1080 villes, tient en ce moment sa sixième conférence générale à Hiroshima, où nous sommes entrain de réviser la campagne d’urgence pour l’interdiction des armes nucléaires, campagne lancée il y a deux ans. L’objectif principal est de produire un plan pour élargir le cercle des coopérations entre les maires américains, le parlement européen, l’association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire,et d’autres ONG, et organisations et individus de par le monde, d’encourager les citoyens du monde à prendre conscience en urgence de leurs propres responsabilités « comme si le destin du monde entier reposait sur leurs épaules » et de renouveler son engagement pour travailler à l’abolition des armes nucléaires.

A ces fins, et pour s’assurer que la volonté de la majorité soit prise en considération à l’ONU, nous proposons que le Premier Comité de l’Assemblée Générale de l’ONU qui se réunit en octobre prochain crée un Comité Spécial pour réfléchir et mettre un plan sur pied pour la création et le maintien d’un monde libre d’armes nucléaires. Un tel Comité est nécessaire car la conférence sur le désarmement de Genève et la conférence de révision du TNP à New York ont échoué du fait « d’une règle de consensus « qui donne un droit de veto à chaque pays.

Nous espérons que l’Assemblée Générale agira sur les recommandations de ce Comité Spécial adoptant dés 2010 des positions spécifiques permettant d’évoluer vers une élimination des armes nucléaires en 2020.

Pendant ce temps, nous déclarons les 369 jours à compter de ce jour et jusqu’au 9 août 2006 « une année d’héritage de prise de conscience et d’engagement ». Pendant cette année, les maires de villes pour la paix, travaillant de concert avec les nations, des ONG et la grande majorité des peuples du monde, vont lancer un grand nombre de campagnes dans de nombreuses villes de par le monde.

Nous attendons du gouvernement japonais qu’il respecte la voix des villes du monde et qu’il travaille énergiquement au sein du Premier Comité et de l’Assemblée Générale pour faire en sorte que l’abolition des armes nucléaires soit réalisée selon la volonté de la majorité. De plus nous demandons que le gouvernement japonais fournisse un soutien chaleureux et humanitaire approprié à tous les hibakusha qui vieillissent et sont dans le besoin, inclus ceux qui vivent à l’étranger et ceux qui ont été exposés dans des régions touchées par la pluie noire.

En ce jour, le 60ème anniversaire de la bombe atomique, nous cherchons à réconforter les âmes de toutes ses victimes en déclarant que nous réaffirmons humblement notre responsabilité de faire en sorte qu’ «un tel diabolisme ne soit jamais plus répété »

« Reposez en paix, s’il vous plaît, car nous ferons en sorte qu’un tel diabolisme ne soit jamais plus répété »

Tadakoshi Akiba Maire d’Hiroshima

Traduction bénévole Mireille Delamarre

Lundi 8 Août 2005
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2