information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
archives Armement Sécurité Stratégies Militaires

Contamination à l’ uranium appauvri - Le taux de radiation en Grande Bretagne a quadruplé aprés l’opération choc et frayeur en Irak

Chris Busby, qui a conseillé le gouvernement sur le problème des radiations et est fondateur de Green Audit, une agence de consultants en environnement, pense que des particules d’uranium provenant d’Irak ont été largement dispersées dans l’atmosphère et répandues par les vents au dessus de l’Europe.



Contamination à l’ uranium appauvri - Le taux de radiation en Grande Bretagne a quadruplé aprés l’opération choc et frayeur en Irak

Contamination à l’ uranium appauvri - Le taux de radiation en Grande Bretagne a quadruplé aprés l’opération « choc et frayeur » en Irak

Selon un rapport, des détecteurs de radiation en Grande Bretagne ont enregistré que le taux d’uranium dans l’atmosphère avait quadruplé aprés la campagne de bombardement appelée "choc et frayeur" lancée contre l’Irak.

Des spécialistes de l’environnement qui ont découvert ces chiffres grâce à la loi sur la liberté de l’information disent que cela prouve que l’uranium appauvri contenu dans les bombes a été transporté jusqu’en Grande Bretagne par les vents.

Des responsables gouvernementaux ont, quant à eux, affirmé que cette augmentation importante et enregistrée par des détecteurs situés à Berkshire n’était que coïncidence et provenait de sources locales.

Les résultats des stations menant les tests au centre d’armes atomiques à Aldermaston ainsi que ceux de 4 autres stations situées dans un champ de 16 kms ont été obtenu par Chris Busby du département d’anatomie humaine et de biologie cellulaire de l’Université de Liverpool.

Chaque détecteur a enregistré une augmentation significative du taux d’uranium pendant la campagne de bombardements durant la guerre du golfe en mars 2003. Le résultat d’une station située dans un parc à Reading était suffisamment élevé pour qu’il inquiète l’Agence à l’Environnement.

Chris Busby, qui a conseillé le gouvernement sur le problème des radiations et est fondateur de Green Audit, une agence de consultants en environnement, pense que des particules d’uranium provenant d’Irak ont été largement dispersées dans l’atmosphère et répandues par les vents au dessus de l’Europe.

"Cette étude montre que plutôt que d’être restées prés des endroits ciblés, comme l’a prétendu l’armée, les armes à l’uranium appauvri ont contaminé à la fois les populations locales et celles situées à des milliers de kilomètres de distance ".

Le ministére de la défense a réfuté l’argument en disant que cela n’était pas "faisable" que l’uranium appauvri puisse voyager si loin. Des experts en radiation ont également dit que d’autres sources environnementales étaient en était à blamer.

La campagne "choc et frayeur" a été l’une des campagnes les plus dévastatrices conduite lors d’une guerre moderne. Dans les toutes premières 24 heures, 1500 bombes et missiles ont été largués sur Bagdad.

Pendant le conflit, des avions "tankbusters" - qui utilisent des munitions contenant de l’uranium appauvri, ont tiré 300 000 munitions. L’utilisation d’une substance – appelée "silver bullet, balle d'argent" à cause de ses capacités à percer l’armure épaisse d’un tank- est contreversée à cause de son effet potentiellement nocif sur la santé humaine . Des critiques ont dit qu’elle était chimiquement toxique et pouvait provoquer le cancer et des médecins irakiens ont rapporté une élévation significative des cas de cancer aprés qu’elle ait été utilisée pendant la première guerre du golfe.

Les gouvernement américain et britannique prétendent cependant que l’uranium appauvri est relativement peu dangereux. La Société Royale- l’Académie Britannique des Sciences- a aussi dit que les risques encourus à cause de l’uranium appauvri sont faibles pour les soldats et les personnes se trouvant dans la zone de conflit.

Le rapport de Busby montre que pendant les neuf jours qui ont suivi le début de la guerre en Irak le 19 mars 2003, des taux plus élevés d’uranium ont été enregistrés sur 5 sites à Berkshire. Par deux fois, les taux ont dépassé le seuil impliquant que l’Agence à l’Environnement soit prévenue, bien que compris dans les limites de sécurité. Le rapport dit que les conditions climatiques pendant la guerre d’Irak montrent des mouvements d’air constants d’Irak en direction du Nord.

Brian Spratt, qui a supervisé le rapport de la Société Royale, a émis un doute sur le fait que l’uranium appauvri puisse être à l’origine de cette élévation. Pour lui, cela a pu provenir de l’uranium contenu naturellement dans le sol et projeté en l’air dans l’opération "choc et frayeur "

D’autres experts ont dit que des sources locales environnementales comme des stations d’énergie en étaient probablement la cause. Selon l’Agence Environnementale, d’autres détecteurs à d’autres endroits n’ont pas enregistré les mêmes augmentations ce qui laisse penser que l’origine est locale.

Un porte parole de l’armée a dit que l’uranium était «d’origine naturelle» et qu’il n’y avait pas de preuve que l’uranium appauvri en provenance d’Irak avait atteint la Grande Bretagne.

Source et copyright The Sunday Times – Britain - Mark gould et Jon Ungoed Thomas 19/02.06 www.timesonlines.co.uk

Traduction bénévole pour information à caractère non commercial par MD pour Planete Non Violence

D'Hiroshima à Bagdad, une guerre nucléaire à l'uranium appauvri qui ne dit pas son nom

Contamination à l’ uranium appauvri - Le taux de radiation en Grande Bretagne a quadruplé aprés l’opération choc et frayeur en Irak

Mardi 21 Février 2006
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3

Humour Les Folles D'Allah | Terrorisme Islamo-fascisme | International | Immigration clandestine | France XXI | Communautarisme Islamisation racialisation | Europe | Empire USioniste du Chaos | LIBERTE D'EXPRESSION D'INFORMATION | COLONIALISME JUDEO SIONISTE | GUERRE DE L'INFORMATION | Propagande | DICTATURE UE | PALESTINE | FRANCE | MONDE ARABE | ASIE | archives Armement Sécurité Stratégies Militaires | archives Droit International ONU | archives histoire traditions 2004-2008 | archives sciences écologie 2004-2008 | archives société 2004-2008 | archives culture | archives ressources educatives | archives informations 1 | archives informations 2