information critique contre l'islam conquerant supremaciste le terrorisme
Sarkozie

Collaboration Sarkozy/Colonialisme Sioniste : Pas De Navire Hôpital Mais Une Fregate Armée De Missiles Au Large De Gaza - Objectif : Provoquer Un Incident Maritime Pour Embraser La Région ?

Dans la guerre incessante menée contre la population de Gaza, Sarkozy fait passer la "sécurité d'Israêl" avant l'aide humanitaire au Gazaouis alors même que les personnels humanitaire et médical sur place ont fait le constat alarmant que de nombreux civils blessés sont en danger de mort faute de soins appropriés et de sérieux problèmes de salubrité. Sarkozy affirme que les caisses de l'état sont vides, pourtant, en déployant une frégate avec 100 hommes de troupe à bord pour assurer la "sécurité d'Israël", il utilise l'argent des contribuables français pour soutenir un régime qui a commis des crimes de guerre. Protestez auprès de l'Elysée pour ce détournement de fonds publics au profit d'une puissance étrangère.



La frégate porte hélicoptère Germinal mise à disposition de la Marine Sioniste
La frégate porte hélicoptère Germinal mise à disposition de la Marine Sioniste

Collaboration Sarkozy Et Colonialisme Sioniste : Pas De Navire Hôpital Mais Une Fregate Armée De Missiles Au Large De Gaza

Une fois de plus la collaboration inconditionnelle de Sarkozy en soutien aux criminels de guerre de Tel Aviv vient de se manifester par l'envoi de la frégate porte hélicoptère "Germinal" dans les eaux internationales pour patrouiller au large des côtes de Gaza afin d' accomplir le sale boulot d'embargo militaire contre la Résistance Palestinienne à Gaza en soutien à la flotte des SS- Soldats Sionistes, et pour, selon un communiqué de l'Elysée du 23/01/09, "assurer la sécurité d'Israël".

Pendant le carnage Sioniste à Gaza, alors même qu'on connaissait la situation médicale et sanitaire catastrophique dans les hôpitaux de la Bande de Gaza dont certains ont été bombardés y compris avec des bombes au phosphore, plusieurs personnalités françaises dont des médecins, diplomates, juristes, journalistes ou de simples témoins des conditions déplorables de survie à Gaza, avaient écrit une lettre ouverte (lire la lettre en bas de l'article) à Sarkozy pour lui demander d'envoyer d'urgence le navire hôpital de la Marine nationale au large de la côte de Gaza pour évacuer et traiter à son bord les blessés palestiniens. Ce navire avait été envoyé au large des côtes libanaises, lors de la guerre Sioniste contre le Liban en Juillet 2006. Cette demande, qui aurait certainement permis de sauver des vies palestiniennes notamment celles de nombreux enfants ( plus de 400 enfants tués) est restée sans réponse.

La ministre des affaires étrangères israélienne, Tzipi Livni, s'est rendue à Bruxelles mercredi dernier pour rencontrer les 27 ministres des affaires étrangères des pays membres de l'UE pour demander de l'aide afin de mettre fin à la contrebande d'armes entrant dans Gaza. Elle n'a pu obtenir satisfaction au niveau européen, les ministres estimant finalement, et ce à l'initiative entre autres de la Finlande, qu'il était plus urgent de s'assurer de l'entrée de l'aide humanitaire dans Gaza alors même qu'Israël continue de restreindre le flot d'aide par les points de passage entre "son territoire" et celui de Gaza et fait pression sur l'Egypte pour qu'il en soit fait de même au terminal de Rafah entre l'Egypte et Gaza. Sarkozy a donc cédé aux exigences de l'ex "Sirène du Mossad" en envoyant la frégate porte hélicoptère, Germinal, dans les eaux internationales au large de Gaza.

Selon une dépêche AFP(23/01/09, l'état-major des armées a précisé que cette frégate porte-hélicoptère, " Germinal, " a été distraite de sa mission au sein de la Finul maritime au large du Liban" pour rejoindre sa nouvelle zone de patrouille. Elle va agir comme "tour de contrôle maritime qui détecte tous les bateaux à portée de ses radars et permet de suivre leurs mouvements dans un rayon de plusieurs dizaine de kilomètres", selon les explications données par le capitaine de vaisseau Christophe Prazuck, de l'état-major. L'hélicoptère qui se trouve à son bord, doit permettre de recueillir des informations précises sur l'identité et les caractéristiques des bateaux croisant à distance.

Toujours selon cette dépêche, "au sein de la Finul navale, composante maritime de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), le Germinal effectuait une mission similaire de surveillance visant à empêcher les livraisons illégales d'armes par la mer sur le sol libanais. Le Germinal est une frégate de surveillance maritime de 93,5 mètres de long servie par un équipage d'une centaine d'hommes et armée de missiles Exocet et d'un canon de 100mm, notamment." La famille Exocet est composée de 4 types de missiles : MM38, MM40, SM39 et AM39. Tous ces missiles sont des missiles anti-navires du type Fire and Forget (autonome) et Sea Skimmer (à vol rasant) et ont fait preuve de leur efficacité au cours des années.Plus d'information sur les Exocet. La Frégate embarque à son bord un hélicoptère Panther. La mission principale du Panther est la lutte anti-navire au profit du bâtiment porteur. Il existe une version armée et une version non armée. Même dans sa version non armée il assure, par ses moyens de détection propres, la sécurité du navire de jour comme de nuit. Les "actions de surveillance" au large de la côte de Gaza se limiterait selon l'Elysée à la simple surveillance visuelle à distance et n'aura pas de mandat d'intervention pour effectuer des visites à bords d'éventuels navires suspect. Cette patrouille française doit se faire en coopération avec Israël et l'Egypte par le biais d'échange de renseignements recueillis par le Germinal, seuls ces deux pays pouvant intervenir dans leurs eaux territoriales, la flotte de guerre sioniste intervenant elle en plus dans les eaux territoriales occupées de Gaza.


Objectif : Provoquer Un Incident Maritime Pour Embraser La Région ?

La France n'a reçu aucun mandat pour patrouiller dans ces eaux internationales, encore moins pour espionner pour le compte de la flotte israélienne, c'est Sarkozy qui met volontairement ce bâtiment de la Marine nationale à disposition de celle-ci. Même sans mandat légal d'arraisonnement et de fouille à bord de navires "suspects", un incident maritime est vite arrivé, d'autant plus que la zone de patrouille se trouve à proximité de l'entrée du Canal de Suez par lequel transite un grands nombre de navires.

Que cherche à provoquer Sarkozy, complices des Sionistes ? Un incident type Golfe du Tonkin ? (Incident au large du Vietnam Nord qui a déclenché la guerre du Vietnam en 1964)

L'Egypte a déclaré refuser toute violation de son espace maritime. Sommée par les Sionistes via le régime collaborateur de la Sarkozie d'arraisonner un navire "suspect", iranien par exemple, s'exécutera-t-elle, au risque de déclencher une guerre régionale ?

Les relations Iran/Egypte, sont tendues. L'Egypte ( et l'Arabie Saoudite) voient d'un mauvais oeil l'importance prise par l'Iran sur l'échiquier politique régional. L'Egypte - une dictature corrompue pratiquant la torture, notamment des sévices sexuelles à l'encontre de ses détenus souvent des opposants politiques tels les Frères Musulmans - fait partie des pays arabes dits "modérés" collaborationnistes dépendant financièrement de l'aide des US. On peut donc répondre par l'affirmative à cette question.

Dans un article publié le 14/01/09 sur www.mondailisation.ca, intitulé "Envois d’un volume inhabituel d’armes des États-Unis vers Israël: Ces pays projettent-ils d’étendre la guerre au Moyen-Orient?" portant principalement sur les livraisons d'énormes quantités d'armes des US à Israël, son auteur, Michel Chossudovsky, parle de "scénario de l'escalade" :

"...L'expédition commandée le 31 décembre est de l'ordre de 3000 tonnes, une cargaison de «munitions » très pesante et volumineuse, qui indique un transfert d’armes lourdes vers Israël.Selon les déclarations de l'armée étasunienne, les munitions doivent être entreposées pour un usage « en urgence » dans l'éventualité d'un conflit :

"Cet envoi de routine avait déjà été programmé et n’est pas destiné à l’opération actuelle à Gaza. Les militaires étasuniens pré-positionnent des stocks de sécurité dans certains pays
en cas de besoin urgent. (Reuters, 10 janvier 2009, souligné par l’auteur)"

"Quelle que soit la nature de ces grandes cargaisons d'armes, elles sont destinées à servir lors d’une opération militaire future au Moyen-Orient. Depuis le lancement de la Theater Iran Near Term Operation (TIRANNT) en mai 2003, un scénario d'escalade impliquant des actions militaires contre l'Iran et la Syrie a été envisagé. TIRANNT a été suivie par une série de plans militaires visant l'Iran. De nombreuses déclarations officielles et des documents militaires étasuniens suggèrent l'élargissement de la guerre au Moyen-Orient. Ces expéditions d’armes indiquent que le « scénario de l'escalade » non seulement existe, mais est passé à une phase de planification militaire israélo-étasunienne plus active. On ne sait pas encore si ces armes seront utilisées ou non. À cet égard, la question centrale est de savoir si l'invasion de Gaza fait partie d'une aventure militaire de plus grande envergure contre le Liban, la Syrie et l'Iran, dans laquelle des armes lourdes des États-Unis, bombes perce-bunker comprises, seront utilisées...."

Sarkozy a-t-il connaissance d'un tel plan et y participe-t-il activement, notamment en envoyant cette frégate ?


Les caisses de l'Etat sont vides, mais pas pour assurer la protection des Sionistes.

La collaboration Sarkozy/Colonialisme Sioniste et Sarkozy/AméricanoSionisme au Moyen Orient est de plus en plus flagrante. Feignant de combler un "vide diplomatique" pendant le passage de l'Administration Bush à celle d'Obama, Sarkozy, comme d'habitude manipulant les médias - qui jouent le jeu - à fait croire qu'il allait remplir le rôle de "médiateur neutre" lors de cette guerre d'un Etat Terroriste contre un peuple sans défense affamé et privé de soins.

En fait, il est, dés le début, complice du gouvernement sioniste de Tel Aviv. Il a reçu la ministre des affaires étrangères Tzipi Livni, quelques jours avant le déclenchement de l'offensive contre Gaza. Celle-ci l'aura prévenue de cette offensive et ils se sont mis d'accord pour planifier la "suite diplomatique" à mettre en place. Sarkozy, en soutien au colonialisme sioniste - comme un certain nombre d'autres dirigeants européens d'ailleurs dont la chancelière allemande Angela Merkel - a adopté depuis le début la position de l'occupant colonisateur sioniste rejetant la responsabilité des massacres sur la Résistance Palestinienne du Hamas et des autres groupes. C'est Sarkozy et son laquais sioniste du quai d'Orsay, Kouchner, qui font le plus d'efforts pour pousser les autres pays de l'UE à s'impliquer concrètement pour empêcher la contrebande d'armes. Le but est d'anéantir la Résistance Palestinienne par un embargo sur les armes, et de maintenir la Bande de Gaza à l'état de camp de concentration où la population palestinienne survit grâce à l'aide humanitaire. C'est en fait l'objectif principal et constant des Sionistes depuis le début : ôter au peuple palestinien toute velléité de résistance et le réduire à n'être qu'un groupe parmi d'autres d'assistés, dépolitisés, parqués, trop absorbés par leur simple survie pour se rebeller contre leur oppresseur/colonisateur.

En cela Sarkozy est le digne héritier du colonialisme français qui s'en va guerroyer dans les eaux de ses anciennes colonies prêtant main forte au seul mouvement colonialiste encore actif: le Sionisme. Les contribuables français n'ont pas à payer pour les frasques coloniales sionistes - La frégate a à son bord 100 hommes de troupe, les entretenir en même temps que le navire et tout ce qui va avec coûte très cher. Si, effectivement, la frégate n'avait plus de raison de continuer sa mission au sein de la Finul dans les eaux libanaises, il fallait la faire rentrer à son port d'attache. Les caisses de l'état son vides, les restrictions budgétaires doivent aussi viser les dépenses de l'armée.

Nous, citoyens français, nous opposons à ce que nos impôts servent à assurer la "sécurité" d'Israël qui rappelons le à la quatrième armée la plus puissante du monde et est le seul pays à posséder des bombes atomiques (plus de 200) dans tout le Moyen Orient.

Et avec tout cela Israël ne pourrait assurer sa propre sécurité ? !

Action

Pour écrire à Sarkozy

par internet

http://www.elysee.fr/ecrire/

par voie postale ( lettre dispensée d'affranchissement)

Monsieur le Président de la République
Palais de l'Elysée
55, rue du faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

A lire en pièce jointe en complément de notre article, un texte de Comaguer Palestine, l'heure de la décolonisation a sonné

Demande d'envoi du navire hôpital de la Marine Nationale à Gaza

Lettre envoyée à Nicolas Sarkozy

Paris, dimanche 11 janvier 2008

Monsieur le président de la République,

Nous nous adressons directement à vous en tant que chef d’un État qui a pour doctrine officielle le respect des droits de l’homme, où que ce soit, et pour coutume de prendre au sérieux le droit international. Vous n’êtes pas, quoi qu’on puisse penser de vos prises de position, resté personnellement inactif devant la tragédie qui se déroule en ce moment sur les rives de la Méditerranée. Vous êtes le seul en France qui puisse donner une suite effective à notre requête : l’envoi sans tarder au large des côtes de Gaza du navire-hôpital de la Marine nationale. Le droit d’initiative humanitaire reconnu par les Conventions de Genève, et déjà maintes fois mis en pratique par notre pays, vous y autorise. La situation sur le terrain l’exige.

Étant donné le niveau de mortalité par violence directe aujourd’hui atteint sur ce territoire archi-comble (et qui n’a d’autre équivalent, d’après les premiers chiffres, que celui atteint à Grosny lors des bombardements russes de 1999) ; étant donné la quantité de blessés civils qui meurent sur place faute de soins ; étant donné l’importance des séquelles et des pathologies de toute espèce qui se feront jour après toute éventuelle cessation du conflit, ce bâtiment, qui s’est déjà déplacé sur les côtes libanaises dans des circonstances moins dramatiques, aura une rude et lourde tâche.

Indépendamment du nombre de vies qu’il pourra sauver, un tel geste témoignerait de plus, avec éclat, face à des opinions publiques ici et là qui en doutent de plus en plus, qu’un pays occidental n’a pas nécessairement deux poids deux mesures quand il invoque le droit international et humanitaire ; que la France sait rester fidèle à ses meilleures traditions ; et que l’Union pour la Méditerranée dont vous avez pris l’heureuse initiative, loin d’être un vain mot, peut se traduire en temps de crise par des mesures concrètes de solidarité humaine.

Les médecins, diplomates, juristes, journalistes ou simples témoins des conditions de survie régnant à Gaza, qui signent cet appel, veulent croire que vous aurez à cœur de lui donner suite en toute urgence.

Veuillez agréer, Monsieur, le président de la République, l’expression de nos sentiments très attentifs.

Raymond Aubrac,
Carole Bouquet,
Rony Braumann,
Monique Chemillier-Gendreaux,
Régis Debray,
Stéphane Hessel,
Mireille Mendès-France,
Gilles Perrault

palestine_decolonisation.rtf palestine decolonisation.rtf  (9.12 Ko)


Samedi 24 Janvier 2009
Mireille Delamarre

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Special Présidentielle Sarkozy Dégages Hollande Ecoutes | Sarkozie